chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
82 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Allocer Wolfe - A Man Made for Nowhere

Chronique

Allocer Wolfe A Man Made for Nowhere
J’ai franchement conscience d’être sévère avec un 6.5/10 pour ce premier album qui n’est pas mauvais. Mais s’il faut respecter autant que possible une logique entre les notes que j’ai pu mettre jusqu’à maintenant aux centaines d’albums chroniqués, ce ne serait pas honnête de lui mettre plus , tout simplement parce que ce A Man Made For Nowhere n’arrive pas à marquer les esprits, et il a même tendance à disparaître très rapidement de la mémoire après écoute. Et le meilleur moyen que j’ai pour en être persuadé, c’est de laisser du temps après une nouvelle tentative. Si au bout de trois jours j’ai soit envie de le redécouvrir, ou si j’en ai encore un passage à l’esprit, c’est qu’il a quelque chose à creuser. Sinon, c’est qu’effectivement il n’a pas vraiment sa place dans mes oreilles. Cela n’empêche que j’y retourne, parce qu’il faut toujours conserver une petite place pour le doute.

Malheureusement, il n’y a pas eu de déclics par la suite non plus. ALLOCER WOLFE est un groupe qui fait du black metal avec passion et avec assez de compétences et connaissances musicales pour créer des compositions crédibles, mais auquel il manque quelque chose. Cela peut être l’aura, l’originalité ou la force des émotions, mais ici aucun de ces éléments ne se dévoile. Les 8 pistes s’enchainent proprement, avec de bonnes mélodies, de bons vocaux, de bons efforts comme des déclamations qui font un peu relever la tête sur « A House Worth Burning ». Mais voilà, c’est aussi le cas de la plupart des formations actuelles. C’est vraiment difficile désormais de faire de la vraie merde, involontairement désagréable, sans talent musical ou sans ambiances. Du coup, être bon ne suffit absolument pas à être « remarquable », et encore moins « remarqué ».

C’est alors aussi ennuyeux qu’une chronique qui ne donne que des informations mais sans avoir de partie subjective… « Ce groupe américain est tenu par un seul homme qui a le nom de sa formation : Allocer Wolfe. Ce premier album, autoproduit, est sorti en avril 2022 après 4 singles mis à disposition sur les plateformes tel Bandcamp. A Man Made For Nowhere contient 8 morceaux courts, avec une moyenne de 4 minutes, et il totalise ainsi seulement 32 minutes. Allocer Wolfe aime les réseaux sociaux et il a sa page Facebook, Deezer, Spotify, Instagram, TikTok, Twitter, SoundCloud… ».

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Allocer Wolfe
Black Metal
2022 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Allocer Wolfe
Allocer Wolfe
Black Metal - 2021 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   A Man Made for Nowhere
02.   Gahenna
03.   A House Worth Burning
04.   The Count
05.   The Lone Wolf
06.   Winters Breathe
07.   Black Moon
08.   The Ship of Theseus

Durée : 31:41

parution
10 Mars 2022

Essayez plutôt
Deathspell Omega
Deathspell Omega
The Furnaces of Palingenesia

2019 - Norma Evangelium Diaboli
  
Infinity
Infinity
Hybris

2017 - New Era Productions
  
Draugur
Draugur
By the Rays of His Golden Light

2016 - Naturmacht Productions
  
Setherial
Setherial
Ekpyrosis

2010 - Regain Records
  
Dikasterion
Dikasterion
Demo MMXVIII (Démo)

2018 - New Era Productions / Darkness Attack Records
  

Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique
Triumvir Foul
Onslaught To Seraphim
Lire la chronique
Krisiun + Nile
Lire le live report
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Threshold
Dividing Lines
Lire la chronique
Autopsy
Morbidity Triumphant
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Drudkh
Всі належать ночі (All Belo...
Lire la chronique
Ofdrykkja
After the Storm
Lire la chronique
Oaken Skull
L'excellence du vice
Lire la chronique
Ungfell
Demo(lition) (Démo)
Lire la chronique
Hadopelagyal
Nereidean Seismic End
Lire la chronique
Ellende
Ellenbogengesellschaft
Lire la chronique
Gohrgone
Fulgur Imperii
Lire la chronique
Qrixkuor
Poison Palinopsia
Lire la chronique
Zemial
To Slay With Silent Dagger ...
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)
Lire la chronique
Darkthrone
Astral Fortress
Lire la chronique
Exhumed
To The Dead
Lire la chronique
Ensanguinate
Eldritch Anatomy
Lire la chronique