chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
102 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Veštac / Mäleficentt - Soul's Exhumation On The Pyres Of Trascension / Legends Of The Ancient Ones

Chronique

Veštac / Mäleficentt Soul's Exhumation On The Pyres Of Trascension / Legends Of The Ancient Ones (Split 12")
Paru en janvier 2021 chez ASRAR, Soul's Exhumation On The Pyres Of Trascension / Legends Of The Ancient Ones est la deuxième offrande de Veštac que le duo d’Europe de l’Est partage pour l’occasion avec le one-man band américain Mäleficentt. Certes, il ne s’agit là que d’un simple split 12" mais en plus d’offrir à l’auditeur deux nouvelles compositions par groupe (ce qui en soit devrait suffire à réjouir les amateurs des deux formations sus-nommées), celui-ci s’étend tout de même sur plus de trente-deux minutes. De quoi convaincre les plus réfractaires à ce genre d’exercice qu’il y a tout de même là matière à creuser.

Si le registre dans lequel s’inscrivent ces deux groupes laisse peu de la place à la fantaisie, on appréciera tout de même que Veštac et Mäleficentt aient fait le choix d’une illustration dédiée. Chacun aura bien évidemment sa préférence en fonction de ses goûts personnels mais dans les deux cas le résultat s’avère plutôt convaincant même si encore une fois il n’y a là rien de très original. Enfin, puisque l’on en est à parler de l’objet, sachez que l’on y trouve également un insert sur lequel, outre quelques informations d’usage, vous pourrez y apprécier de chouettes photos, notamment celle d’Eduardo Mora dans un esprit très inspiré par les années 90 et la Norvège (regard hautain et supérieur, clous et machette de sortie) ou celles de Svarog et Drekavac qui transpirent un peu plus l’amateurisme.

C’est d’ailleurs eux qui vont ouvrir les festivités avec "Taht-Darakshan-I-Daw" et "I-Kia-Draku-Deaz-Dia-Ha", deux titres qui s’étalent sur près de vingt minutes et durant lesquels on peut constater un certain bond qualitatif en terme de production. En effet, bien moins dépouillée qu’auparavant, celle-ci tend désormais vers davantage d’équilibre avec des instruments qui ont véritablement gagné en lisibilité (les guitares) et même en puissance (notamment cette batterie dont la grosse caisse et le tom basse s’imposent dorénavant avec force). Il en est également de même pour le chant qui cette fois-ci trouve place aux avant-postes et non loin derrière comme c’était le cas sur Ključ Na Nebu, Katanac U Moru. Pour autant, le Black Metal du duo conserve une certaine abrasivité et surtout ce caractère décharné et authentique si cher à ce genre de formation.
Musicalement, Veštac n’a pas changé son fusil d’épaule proposant là encore de longues compositions menées pour l’essentiel le couteau entre les dents. Un rythme soutenu et parfois même aliénant à force dé répétition mais donc l’efficacité n’est certainement pas à mettre en doute. Aussi, on appréciera toujours autant ces quelques baisses de régimes, transitions et autres séquences moins frontales qui permettent au duo d’apporter le relief nécessaire à leur formule et d’entretenir au passage ces atmosphères étranges et inquiétantes qui contribuent au charme de ce Black Metal (les deux premières minutes de "Taht-Darakshan-I-Daw", "I-Kia-Draku-Deaz-Dia-Ha" entre 4:22 et 7:13, etc). Ce qui par contre fait quelque peu défaut à ces deux morceaux ce sont ces mélodies d’Europe de l’Est amenées par ce violon qui contribuaient grandement à la personnalité de Veštac tout au long de l’excellent Ključ Na Nebu, Katanac U Moru. Certes, on retrouve un peu de cet héritage slave dans les mélodies de "Taht-Darakshan-I-Daw", "I-Kia-Draku-Deaz-Dia-Ha" mais ce n’est pas aussi flagrant qu’auparavant. Rien de rédhibitoire dans la mesure où la contribution du duo à ce split confirme que l’on a affaire ici à une formation talentueuse et inspirée mais c’est un petit regret malgré tout.

Sur la face B, Mäleficentt prend le relai le temps de deux nouveaux morceaux toujours aussi redoutables d’efficacité. Là encore, rien n’a changé du côté du one-man band américain dont on retrouve ici toutes les qualités à commencer par cette dynamique haletante et ces mélodies épiques et envoutantes. Aussi, à l’instar de ses collègues du jour, Mäleficentt mène le plus clair de ses assauts tambour battant et cela sans jamais vraiment faiblir. Bien entendu, on trouve tout de même quelques passages moins soutenus comme sur "The Kingdom Of The Ahuizotl" et ses quelques séquences au rythme plus chaloupé ou sur "Eternal Flight Of The Camazotz" à 3:39 mais dans l’ensemble c’est bien tout en blasts et autres délices de ce genre qu’Eduardo Mora exécute sa formule. Autre source de réjouissance, on l’a vu, ces mélodies toujours aussi bien fichues et évocatrices. Certes, leur nature un brin déglinguée et dissonante continuent d’évoquer en filigrane Les Légions Noires mais leur côté épique et particulièrement entrainant n’en confèrent pas moins au Black Metal de Mäleficentt une saveur toute particulière et le sentiment de devoir partir en mission, battre la campagne à cheval, une épée à la main. Bref, rien de bien nouveau pour le one-man band qui en l’espace de quelques minutes confirme (une fois de plus) tout le bien que l’on pensait déjà de lui.

Certes, le split n’est pas le format préféré de ceux qui achètent encore des disques mais pourtant - et c’est souvent le cas - Soul's Exhumation On The Pyres Of Trascension / Legends Of The Ancient Ones n’a absolument pas à rougir de son contenu dans la mesure où les titres proposés tiennent aisément la comparaison avec tout ce qu’on pu sortir précédemment ces deux entités. On regrettera peut-être que Veštac ait quelque peu délaissé (temporairement) ces sonorités qui faisaient une partie de son identité mais c’est bien là le seul petit reproche que l’on pourrait faire à l’adresse de cette "collaboration". Aussi, veillez à ne pas faire l’impasse sur ces quelques titres si une sortie de l’un ou de l’autre de ces deux groupes vous a déjà séduits par le passé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Veštac / Mäleficentt
Black Metal
2021 - ASRAR
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mäleficentt
Mäleficentt
Black Metal - 2008 - Etats-Unis
  
Veštac
Veštac
Black Metal -
  

écoutez
tracklist
Veštac
01.   The Eye Within The Serpent's Cross  (09:05)
02.   Where The Hydra Screams And Mounts  (10:30)

Mäleficentt
03.   The Kingdom Of The Ahuizotl  (06:41)
04.   Eternal Flight Of The Kamazotz  (06:29)

Durée : 32:45

line up
parution
1 Janvier 2021

Essayez aussi
Cold Earth
Cold Earth
Your Misery, My Triumph

2020 - Sol Records
  
Anguis Dei / I'm Ruins / Chemin de haine
Anguis Dei / I'm Ruins / Chemin de haine
N.O.I.R. volume II (Split-CD)

2021 - Those Opposed Records
  
Odraza
Odraza
Rzeczom

2020 - Godz Ov War Productions
  
Funeral Storm / Synteleia
Funeral Storm / Synteleia
The Ancient Calling (Split 7")

2021 - Hells Headbangers Records
  
Borknagar
Borknagar
The Olden Domain

1997 - Century Media Records
  

Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique
Triumvir Foul
Onslaught To Seraphim
Lire la chronique
Krisiun + Nile
Lire le live report
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Threshold
Dividing Lines
Lire la chronique
Autopsy
Morbidity Triumphant
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Drudkh
Всі належать ночі (All Belo...
Lire la chronique
Ofdrykkja
After the Storm
Lire la chronique
Oaken Skull
L'excellence du vice
Lire la chronique
Ungfell
Demo(lition) (Démo)
Lire la chronique
Hadopelagyal
Nereidean Seismic End
Lire la chronique
Ellende
Ellenbogengesellschaft
Lire la chronique
Gohrgone
Fulgur Imperii
Lire la chronique
Qrixkuor
Poison Palinopsia
Lire la chronique
Zemial
To Slay With Silent Dagger ...
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)
Lire la chronique
Darkthrone
Astral Fortress
Lire la chronique
Exhumed
To The Dead
Lire la chronique
Ensanguinate
Eldritch Anatomy
Lire la chronique