chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
94 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Saor - Origins

Chronique

Saor Origins
Et revoici SAOR avec un cinquième album, trois ans après un très bon Forgotten Paths qui m’avait juste un peu frustré par sa durée. Il cumulait près de 40 minutes mais n’était composé que de trois longs morceaux de plus de 10 minutes chacun, complétés par un instrumental de 5 minutes. Si je m’en plaignais légèrement, c’était uniquement par gourmandise, parce que j’aurais adoré me repaître d’un ou deux morceaux supplémentaires... Et bien avec Origins, j’ai été exaucé, mais pour mon plus grand malheur… Car voilà, il y a cette fois-ci 6 compositions... mais elles sont plus courtes, faisant en moyenne 6 minutes, et l’album dépasse donc de justesse les 40 minutes !

Pas grave… Pas grave du tout puisque cela signifie tout de même 6 compositions différentes, et donc sans aucun doute 6 plaisirs bien croquants, bien imbibés de l’identité de la formation et bien trempés dans la culture et l’histoire écossaises ! D’autant que l’album s’appelle « Origines » et devrait donc mettre le paquet sur les racines du groupe ! Et effectivement, c’est le cas. On reconnaît tout de suite les ambiances de SAOR et la magie opère immédiatement. Comme toujours, une seule écoute permet de plonger dans un monde visuel fort et irrésistible. Rien ne déstabilisera les fans de la musique metal et légèrement folklorique d’Andy Marshall.

Par contre, il y aura quelques grincements de dents de la part de ceux qui sont plus exigeants. Soit ils reprocheront au groupe de stagner et de même être incapable de reproduire des hymnes aussi passionnants que par le passé, soit ils critiqueront le fait que ces 6 morceaux sont trop instrumentaux. Et effectivement, si on y prête bien attention, on se rend compte que sur ces 41 minutes, il y a très peu de vocaux. Je me suis fait la réflexion à la deuxième écoute, celle où l’étape de la découverte est terminée et là où mon cerveau comprend réellement ce qu’il entend et se décide à l’apprécier ou non. J’imagine que je ne suis pas le seul dans ce cas-là, mais lorsqu’un morceau est trop instrumental, mon esprit vogue vite ailleurs. L’avantage est certes que je passe en mode « hypnotisé », mais le défaut est que cela pourrait être une musique d’ascenseur avec le chant des oiseaux ou des vagues par-dessus, je serais probablement dans le même état. C’est toute la différence entre « être bercé par une musique » et « être transporté par une musique ». Ici, c’est la première option qui l’emporte... Je prends les trois premiers titres en exemple. « Call of the Carnyx » fait 7 minutes : il contient 50 secondes de chœurs et un cri de deux secondes. « Fallen » fait 5 minutes, il n’y a que sur 30 secondes que des chœurs et un chant apparaissent et 30 autres secondes avec des déclamations au ton grave. Sur « The Ancient Ones », des chœurs et un chant black ne prennent qu’1:10 sur 8 minutes de jeu… Et les trois pistes suivantes ne font pas beaucoup mieux. Seul « Aurora » est un peu plus bavard, et vient donc plus me toucher que les autres… sur sa première moitié, parce qu’après il repart lui aussi dans les ambiances instrumentales...

Je ne dis pas que cela rend l’album mauvais, mais que pour cette raison je n’arrive pas à entrer pleinement dans les ambiances. J’ai l’impression d’avoir vite fait le tour des 40 minutes et ai beaucoup moins l’envie de le repasser que ses prédécesseurs.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Saor
Black Metal Atmosphérique
2022 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Saor
Saor
Black Metal Atmosphérique - 2013 - Royaume-Uni
  

écoutez
vidéos
Origins
Origins
Saor

Extrait de "Origins"
  
Beyond the Wall
Beyond the Wall
Saor

Extrait de "Origins"
  

tracklist
01.   Call of the Carnyx
02.   Fallen
03.   The Ancient Ones
04.   Aurora
05.   Beyond the Wall
06.   Origins

Durée : 41:17

parution
24 Juin 2022

voir aussi
Saor
Saor
Guardians

2016 - Northern Silence Productions
  
Saor
Saor
Aura

2014 - Northern Silence Productions
  
Saor
Saor
Forgotten Paths

2019 - Avantgarde Music
  

Essayez aussi
Ulver
Ulver
Bergtatt
(Et Eeventyr I 5 Capitler)

1995 - Head Not Found
  
DMRBR
DMRBR
Somnum Exterri

2022 - Indépendant
  
Agalloch
Agalloch
Faustian Echoes (EP)

2012 - Dämmerung Arts
  
Pure
Pure
Kingdom of Wrath

2014 - Humanity's Plague Productions
  
Secrets Of The Moon
Secrets Of The Moon
The Ambience Of A Dead Star (MCD)

2004 - Lupus Lounge
  

Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique
Triumvir Foul
Onslaught To Seraphim
Lire la chronique
Krisiun + Nile
Lire le live report
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Threshold
Dividing Lines
Lire la chronique
Autopsy
Morbidity Triumphant
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Drudkh
Всі належать ночі (All Belo...
Lire la chronique
Ofdrykkja
After the Storm
Lire la chronique
Oaken Skull
L'excellence du vice
Lire la chronique
Ungfell
Demo(lition) (Démo)
Lire la chronique
Hadopelagyal
Nereidean Seismic End
Lire la chronique
Ellende
Ellenbogengesellschaft
Lire la chronique
Gohrgone
Fulgur Imperii
Lire la chronique
Qrixkuor
Poison Palinopsia
Lire la chronique
Zemial
To Slay With Silent Dagger ...
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)
Lire la chronique
Darkthrone
Astral Fortress
Lire la chronique
Exhumed
To The Dead
Lire la chronique
Ensanguinate
Eldritch Anatomy
Lire la chronique