chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
84 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Exhumed - To The Dead

Chronique

Exhumed To The Dead
Matt Harvey a beau avoir construit sa carrière en reprenant à son compte ce que d’autres groupes ont mis quelques années à peaufiner bien avant lui (Carcass, Death, Possessed, Kreator...), il n’en reste pas moins un musicien dévoué et sincère qui depuis maintenant plus de trente ans use de ses talents au profit de projets divers et variés allant du Death Metal au Grindcore en passant par le Thrash et le Heavy Metal. Tout un tas de groupes dont les qualités ne sont d’ailleurs plus à démontrer aujourd’hui (Exhumed, Gruesome, Dekapitator, Pounder...). Alors effectivement, la frontière entre hommage et plagiat a toujours été très mince avec le californien mais celui-ci ne s’en est jamais caché, affichant toujours ouvertement son amour pour cette musique et ces grands noms qui l’ont en partie façonné il y a de cela quelques décennies.

Depuis trois ans et la sortie de l’excellent Horror, Exhumed n’a jamais cessé de faire parler de lui. Le groupe de San Jose a en effet sorti deux splits (le premier en compagnie de Gatecreeper, le second aux côtés de Gruesome), un album live (Ultimate Death Revenge), un EP (Worming), un single (Sick As Heart) et enfin ce huitième album (si on laisse de côté les relectures et autre disque de reprises) intitulé To The Dead. Paru le mois dernier sur Relapse Records, celui-ci est illustré pour la seconde fois consécutive par l’artiste Marc Schoenbach (Hitten, Pounder...) qui signe pour l’occasion une œuvre peu appétissante mais néanmoins réussie dans ce registre morbide et sanguinolent toujours très cher à Exhumed.

Comme je le pressentais lors de ma chronique de Twisted Horror, il semblerait que la position prise par Exhumed sur son prédécesseur soit désormais de l’histoire ancienne. Pour rappel, Matt Harvey et sa bande avait choisi d’aborder l’excellent Horror avec une urgence non pas nouvelle mais extrêmement rafraîchissante qui voyait ainsi les Américains expédier chacune (ou presque) de ces quinze nouvelles compositions en moins de deux minutes. Une intensité retrouvée rappelant la grande époque du dégoulinant Slaughtercult et qui après un Death Revenge beaucoup plus conceptuel et mélodique n’avait pas manqué de convaincre et de faire son petit effet. Alors effectivement, la durée des morceaux s’est ici sensiblement allongée puisqu’avec dix compositions pour trente-neuf minutes on tourne dorénavant aux alentours des quatre minutes par titre en moyenne. Pour autant, To The Dead n’est pas vraiment différent de ses prédécesseurs puisque si le dosage diffère quelque peu, les ingrédients utilisés restent évidemment les mêmes que sur les autres albums de la formation. Exhumed se contenterait donc de faire du Exhumed ? Oui, dans les grandes lignes, c’est ainsi que l’on pourrait résumer la situation.

On va donc naturellement retrouver tout ce qui fait le charme et la force des Californiens depuis maintenant belle lurette à commencer par cette production clinique signée là encore Alejandro Corredor (Cartilage, Dipygus, Inquisition, Pounder...). Taillée pour le job, celle-ci jongle habilement entre modernité, lisibilité, puissance, caractère et efficacité pour un résultat naturellement fidèle à ce que l’on peut attendre d’un tel groupe.
Pour ce qui est du reste, rien de neuf à signaler du côté d’Exhumed qui continue de piocher allègrement dans le Carcass de la grande époque. De ces riffs chirurgicaux qui tranchent et incisent à n’en plus finir en passant par ces séances de blasts particulièrement soutenues, ces passages thrashisants nettement plus chaloupés, ces joutes verbales alternants vociférations maniaques et arrachées et growl profond et animal et enfin ces nombreuses touches mélodiques relativement élaborées, tout ici rappellent en effet le groupe de Liverpool. Une formule bien peu surprenante mais qu’Exhumed maîtrise à la perfection. Ainsi, de "Putrescine And Cadaverine" à "Carbonized" en passant par "Lurid, Shocking And Vile", "Undertaking The Overkilled", "Necrotica" ou "Defecated", les Californiens nous régalent encore une fois d’un festin de tripailles et autres délices faisandés bourrées d’asticots.
Un exercice toujours contrasté par quelques séquences moins radicales ("Rank And Defiled", les premières mesures de "Drained Of Color" ou "No Headstone Unturned", "Disgusted" à 1:50...) parfois non dénuées de groove ("Putrescine And Cadaverine" à 1:45, "Lurid, Shocking And Vile" à 1:17, "Undertaking The Overkilled" à 1:26...) mais aussi et surtout grâce à de nombreux passages mélodiques parfois brefs ("Carbonized" à 2:02, "Lurid, Shocking And Vile" à 2:26, "Disgusted" à 2:36) mais toujours particulièrement soignées ("Putrescine And Cadaverine" à 2:22, "Drained Of Color" à 2:26, "Rank And Defiled" à 1:27, "Necrotica" à 1:53, "No Headstone Unturned" à 2:33 et ainsi de suite...). Des instants qui en plus de calmer le jeu (pas toujours mais souvent) vont également amener une dimension plus élaborée à ce Death / Grind chirurgical mené le scalpel entre les dents.

Si on pourra regretter l’intensité d’un Horror ici quelques peu étiolée dans un bain de mélodies cependant plus que sympathiques, To The Dead n’en reste pas moins un excellent album d’Exhumed. Certes, les Californiens n’offrent rien de bien nouveau à travers ce huitième longue-durée mais dans le genre Carcass worship de la grande époque Necroticism - Descanting The Insalubrious / Heartwork, le groupe constitue assurément ce qui se fait de mieux dans le genre. Bref, certains trouveront sûrement cette formule trop balisée et entendue pour y succomber, à titre personnel je continue à prendre beaucoup de plaisir en compagnie de Matt Harvey et ses petits copains qui en dépit des années qui passent n’ont rien perdu de leur superbe. Aussi, je vous invite vivement à vous plonger dans les dix titres de ce nouvel album si vous avez un tant soit peu d’intérêt pour ce genre de Death Metal / Goregrind certes un peu propret mais néanmoins fort efficace.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Deathrash citer
Deathrash
15/11/2022 12:15
Il fait bien la synthèse entre le Exhumed des début et du plus récent Horror et la période post Slaughtercult.

Death Revenge m'avait ennuyé, la je suis content de retrouver Exhumed bien plus inspiré

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Exhumed
Death Metal
2022 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Exhumed
Exhumed
Death Metal - 1990 - Etats-Unis
  

vidéos
Drained Of Color
Drained Of Color
Exhumed

Extrait de "To The Dead"
  

tracklist
01.   Putrescine And Cadaverine  (03:42)
02.   Drained Of Color  (04:32)
03.   Carbonized  (02:55)
04.   Rank And Defiled  (04:40)
05.   Lurid, Shocking, And Vile  (03:24)
06.   Undertaking The Overkilled  (02:46)
07.   Necrotica  (04:30)
08.   No Headstone Unturned  (04:30)
09.   Defecated  (03:36)
10.   Disgusted  (05:02)

Durée : 39:37

line up
parution
21 Octobre 2022

voir aussi
Exhumed
Exhumed
Horror

2019 - Relapse Records
  
Exhumed / Gruesome
Exhumed / Gruesome
Twisted Horror (Split-CD)

2020 - Relapse Records
  
Exhumed
Exhumed
Death Revenge

2017 - Relapse Records
  
Exhumed
Exhumed
All Guts, No Glory

2011 - Relapse Records
  
Exhumed
Exhumed
Necrocracy

2013 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Sinister
Sinister
The Post-Apocalyptic Servant

2014 - Massacre Records
  
Valgrind
Valgrind
Seal Of Phobos (EP)

2017 - Everlasting Spew Records
  
Domains
Domains
Sinister Ceremonies

2014 - The Sinister Flame
  
Amputory
Amputory
Ode To Gore

2015 - Xtreem Music
  
Burial
Burial
Relinquished Souls

1993 - West Virginia Records
  

Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique
Triumvir Foul
Onslaught To Seraphim
Lire la chronique
Krisiun + Nile
Lire le live report
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Threshold
Dividing Lines
Lire la chronique
Autopsy
Morbidity Triumphant
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Drudkh
Всі належать ночі (All Belo...
Lire la chronique
Ofdrykkja
After the Storm
Lire la chronique
Oaken Skull
L'excellence du vice
Lire la chronique
Ungfell
Demo(lition) (Démo)
Lire la chronique
Hadopelagyal
Nereidean Seismic End
Lire la chronique
Ellende
Ellenbogengesellschaft
Lire la chronique
Gohrgone
Fulgur Imperii
Lire la chronique
Qrixkuor
Poison Palinopsia
Lire la chronique
Zemial
To Slay With Silent Dagger ...
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)
Lire la chronique
Darkthrone
Astral Fortress
Lire la chronique
Exhumed
To The Dead
Lire la chronique
Ensanguinate
Eldritch Anatomy
Lire la chronique