chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
97 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Zemial - To Slay With Silent Dagger

Chronique

Zemial To Slay With Silent Dagger (EP)
Cela fait désormais trente ans que Zemial est apparu au sein de cette bouillonnante scène grecque de Black Metal. Pourtant, l’on ne peut pas dire que durant ces trois décennies Archon Vorskaath ait été très productif, puisque son projet compte trois albums et six EP, entre autres, le présent To Slay With Silent Dagger étant justement le sixième. Preuve en est de cette relative discrétion, c’est que le dernier EP de Zemial, The Repairer of Reputations est sorti il y a déjà six ans. Néanmoins, l’on sait que le leader a toutefois été occupé par les rééditions de ses deux premières réalisations, Sleeping Under Tartaros et For the Glory of Ur, longtemps introuvables, a participé à l’album de Proscriptor McGovern’s Apsû et a mis en route un nouveau projet, Zofos Kimmerion, avec Equitant - Equimanthorn, ex-Absu -. Accessoirement, il a aussi travaillé sur deux nouveaux albums de Zemial, l’un devant être dans la continuité de ses velléités progressives explorées sur l’excellentissime Nykta, et un autre plus centré sur la facette black thrash metal de son projet, devant sortir sous le nom de To Slay With Silent Dagger. Vous suivez toujours?

Cet EP qui a donc le même titre que celui du nouvel album est donc un avant-goût de ce que sera cette très attendue prochaine réalisation de Zemial, puisque le titre éponyme et Birds of Death devraient y figurer. Archon Vorskaath l’annonce lui-même sur cette courte introduction qu’est The Reckoning – Pictis Vremon, quelque chose s’est éveillée depuis le fond des âges et il est temps que le conquérant ressurgisse. Si l’on peut sourire en entendant ce speech sur ce titre, l’on décèle ici quelques indices sur ce qu’il va suivre, avec en même temps quelques clins d’œil au passé du groupe, avec cette référence à Face of the Conqueror. Pour le coup, le leader du groupe n’a pas menti puisqu’il renoue clairement avec ce black thrash metal sans fioritures ou presque sur cette réalisation. Preuve en est que l’on n’a pas ici de titres alambiqués qui nous emmènent dans un tout autre univers, cet enregistrement, comprenant quatre titres, dure à peine plus de dix minutes. C’est bien un signe que les choses ont changé par rapport à The Repairer of Reputations, en sachant que les titres Gravity et Birds of Death font un peu plus de deux minutes. Efficacité va être le maître de mot cette réalisation où l’on retrouve la facette up-tempo du projet, avec un riffing particulièrement incisif, comme à la grande époque de Face of the Conqueror. En tout cas c’est assez saisissant tout autant sur Birds of Death que sur le morceau titre.

Pour autant, et c’est en cela que le génie de Zemial s’exprime, c’est que ces titres sont loin d’être rébarbatifs, l’Hellène sachant temporiser quelques fois avant de repartir à la charge. Tout sonne définitivement old-school sur ces quatre titres : entre le riffing acéré, la production qui a un cachet assez daté tout en laissant respirer les instruments, et cette manière de placer le chant, avec cette réverbération, et ces quelques intonations rappelant Thomas Gabriel Fischer. L’on notera aussi quelques petites influences heavy metal à certains instants, notamment dans certaines mélodies sur le titre éponyme et sur Gravity. C’est d’ailleurs To Slay With Silent Dagger qui se démarque nettement du lot, démarrant tambours battant avec un rythme up-tempo, et l’on rappellera à cette occasion que le leader de Zemial est, aussi, un excellent batteur, ce que confirme ce titre. S’il s’occupe de tout, l’on retrouve aussi sur cette composition un certain Proscriptor venu lui rendre la politesse avec son style de chant toujours aussi particulier, du plus bel effet, il faut l’avouer. Si le format est court, rien n’est pour autant bâclé, autant d’un point de vue musical, que pour le visuel, cette pochette étant assez réussie.

Dix minutes, c’est assez court, tant cela fait un petit moment que je guette fébrilement des nouvelles du côté de Zemial. Ce qu’il y a de bien, c’est que nous avons ici un joli contre-pied par rapport à la dernière livraison du groupe, abordant ici des territoires bien plus véloces et rentre dedans. Même si c’est assez frustrant, après autant d’années d’attentes, de n’avoir que dix minutes à se mettre sous la dent. Gageons que l’attente ne sera pas aussi longue pour avoir la version longue de To Slay With Silent Dagger, et peut être que nous y aurons des versions différentes des titres présents ici, comme cela avait pu être le cas pour les titres présents sur Nykta, sortis préalablement sur des EP. Cette réalisation s’adresse évidemment aux fans de Zemial, s’il en demeure encore par ici, mais devrait trouver un certain intérêt chez les amateurs de black thrash metal, notamment ceux qui ont été déçus par quelques grands noms récemment. Encore une fois, Zemial mériterait nettement une plus grande attention et je suis encore impatient de voir ce que cela va nous donner sur ce tant attendu nouvel album.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Zemial
Black Thrash Metal
2022 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Zemial
Zemial
Black Thrash Metal Progressif - 1989 - Grèce
  

tracklist
01.   The Reckoning – Pictis Vremon  (01:00)
02.   To Slay With Silent Dagger  (05:13)
03.   Gravity  (02:13)
04.   Birds of Death  (02:03)

Durée : 10:29

line up
parution
8 Juillet 2022

voir aussi
Zemial
Zemial
In Monumentum

2006 - ΝΥΞ
  
Zemial
Zemial
Nykta

2013 - Hells Headbangers Records
  
Zemial
Zemial
The Repairer of Reputations (EP)

2016 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Morbosidad / Perversor
Morbosidad / Perversor
Invocaciones Demoníacas (Split-CD)

2010 - Nuclear War Now! Productions
  
Celtic Frost
Celtic Frost
Monotheist

2006 - Century Media Records
  
Evil Warriors
Evil Warriors
Fall From Reality

2018 - War Anthem Records
  
Skeletonwitch
Skeletonwitch
Forever Abomination

2011 - Prosthetic Records
  
Merciless
Merciless
The Awakening

1990 - Deathlike Silence Productions
  

Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique
Triumvir Foul
Onslaught To Seraphim
Lire la chronique
Krisiun + Nile
Lire le live report
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Threshold
Dividing Lines
Lire la chronique
Autopsy
Morbidity Triumphant
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Drudkh
Всі належать ночі (All Belo...
Lire la chronique
Ofdrykkja
After the Storm
Lire la chronique
Oaken Skull
L'excellence du vice
Lire la chronique
Ungfell
Demo(lition) (Démo)
Lire la chronique
Hadopelagyal
Nereidean Seismic End
Lire la chronique
Ellende
Ellenbogengesellschaft
Lire la chronique
Gohrgone
Fulgur Imperii
Lire la chronique
Qrixkuor
Poison Palinopsia
Lire la chronique
Zemial
To Slay With Silent Dagger ...
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)
Lire la chronique
Darkthrone
Astral Fortress
Lire la chronique
Exhumed
To The Dead
Lire la chronique
Ensanguinate
Eldritch Anatomy
Lire la chronique