chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
90 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sepulchral Zeal - Open

Chronique

Sepulchral Zeal Open (Démo)
Si vous ne suivez pas de près l’activité du forum, sachez que je me suis récemment réécouté l’excellent split entre Cultes Des Ghoules et Sepulchral Zeal. Alors oui, je sais bien que tout le monde s’en fout (à raison) sauf que cela m’a fait penser que je n’avais toujours rien écrit au sujet de la première démo des Allemands parue il y a déjà un petit peu plus de sept ans. Intitulée Open et longtemps disponible au seul format cassette, celle-ci a été rééditée en juin 2020 par le label Terratur Possessions dans une version vinyle providentielle qui n’a pas manqué de trouver place sur mes étagères. Je profite donc ainsi de ce rappel à l’ordre auto-suggéré pour me sortir momentanément la tête de ces livraisons 2022 qui manquent encore à l’appel et me pencher sur cette offrande tout à fait digne de figurer dans ces colonnes.

Fondé il y a de cela une dizaine d’années, Sepulchral Zeal évolue depuis ses débuts sous la forme d’un trio constitué d’inconnus dont les identités restent encore à ce jour dissimulées derrière d’étranges pseudonymes (Zeist, Maschine et Impuls). Pas vraiment pressés d’en découdre, les trois allemands sortent Open en mars 2015 sur le fameux label de Trondheim. Une première démo cassette sobrement illustrée par Pierre Perichaud (Lure, Silver Knife, ex-Paramnesia), artiste français essentiellement connu pour ses oeuvres réalisées sous le pseudonyme de Business For Satan (Délétère, Demonic Oath, Ifernach, LVTHN, Martröð...). Bouclée en un petit peu plus de dix-sept minutes, celle-ci n’offre pourtant que deux titres qui, au regard des parties impliquées, sortent quelque peu du champ d’action auxquels ces derniers sont généralement associés.

En effet, il n’est pas (tout à fait) question de Black Metal chez Sepulchral Zeal puisque la formule des Allemands s’inscrit dans un autre registre, celui d’un Death Metal sinistre aux atmosphères incroyablement suffocantes. Aussi le premier atout de cette modeste démo est assurément sa production. Enregistré entre avril 2012 et mai 2014 et passé entre les mains expertes de Patrick W. Engel, Open se distingue d’emblée par un son dépouillé et particulièrement abrasif qui sied à ravir à ce genre de musique sinueuse, sournoise et un brin déglinguée. Une production âpre et revêche qui n’est pas sans rappeler ce que l’on peut trouver chez Cultes Des Ghoules avec qui le groupe partagera un split quelques années plus tard. Un parallèle qui d’ailleurs n’a rien d’anodin puisqu’à bien des égards les deux formations partagent de nombreux points communs même s’ils évoluent dans des sphères différentes l’une de l’autre.

En effet, le Death Metal de Sepulchral Zeal s’inscrit dans une démarche relativement identique à celle des Polonais avec des titres au long cours (neuf et huit minutes) où les idées déroulent et s’enchainent parfois de manière volontairement abrupte et bancale. Un parti-pris qui va permettre aux Allemands de nourrir et développer ces atmosphères oppressantes évoquées un petit peu plus haut mais qui forcément rendent l’efficacité de ces compositions moins évidente car tout simplement moins immédiates.
Introduit par un piano aux notes sinistres, "Open, Ye Core" s’impose rapidement et sans mal grâce à une première partie dynamique menée notamment à coups de blasts sur lesquels viennent se poser des riffs ténébreux certes répétitifs mais aux mélodies étranges et un brin déglinguée. Passé ce premier tiers pour le moins convaincant, Sepulchral Zeal va faire ensuite évoluer son propos et opter alors pour une approche bien moins frontale et expressive. Ralentissant alors sensiblement la cadence, le groupe va continuer à faire tourner ses riffs de manière entêtante en offrant cependant quelques subtiles variations dans son jeu et en amenant également quelques sonorités lugubres dispensées plus ou moins discrètement en toile de fond.
Avec "The Womb Opens", le trio allemand n’accéléra pas davantage le rythme puisqu’il va faire le choix d’un titre où vont se répéter les mêmes patterns et les mêmes riffs pendant presque huit minutes. Là encore, quelques nuances nous sont offertes ici et là (ces leads lointains dispensés à 3:00 et 4:44, cette brève variation entamée à 3:30 ou encore cette séquence dissonante et chaotique débutée à 5:14) mais dans l’ensemble Sepulchral Zeal mène ici sa barque à un train de sénateur dans une ambiance toujours aussi pesante et mortifère...
Tout au long de ces dix-sept minutes, on ne manquera pas non plus d’apprécier le soin tout particulier apporté au chant avec un ensemble de voix profondément habitées allant du growl profond à la déclamation lumineuse et quasi-religieuse en passant par quelques interprétations bien plus malades, pernicieuses et inquiétantes rappelant là encore et à juste titre ce qu’est capable d’offrir un certain Mark Of The Devil...

Si vous n’avez pas abandonné la lecture de cette chronique et que vous êtes encore là avec moi c’est probablement que l’objet de celle-ci vous interpelle et vous intéresse. Du coup la bonne nouvelle c’est qu’entre Open et le split avec Cultes Des Ghoules vous aurez près de trente minutes à découvrir et à écouter avec plaisir et avidité. La moins bonne est que Sepulchral Zeal n’a pas l’air d’être un groupe particulièrement pressé. Sept ans après cette première démo, cinq après ce split, l’entité allemande n’a toujours pas repris du service ni même donné un quelconque signe de vie. On espère cependant qu’une suite plus conséquente est d’ores et déjà dans les tuyaux car il serait dommage qu’un groupe aussi intéressent et quelque peu à l’écart de la masse en reste là. Car en abordant son Death Metal de manière aussi particulière, le groupe réussit très vite à faire la différence. Certes, sa formule lancinante, sinueuse et tordue ne conviendra pas à tout le monde mais pour ceux à qui cela ne pose aucun problème, vous ne devriez avoir aucun mal à tomber sous le charme de ces compositions abrasives et de ces ambiances chargées et angoissantes à couper au couteau.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sepulchral Zeal
Death Metal
2015 - Terratur Possessions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sepulchral Zeal
Sepulchral Zeal
Death Metal - 2014 - Allemagne
  

tracklist
01.   Open, Ye Core  (09:04)
02.   The Womb Opens  (07:56)

Durée : 17:00

line up
parution
30 Mars 2015

Essayez aussi
Obscene
Obscene
…From Dead Horizon To Dead Horizon

2022 - Blood Harvest Records
  
7th Nemesis
7th Nemesis
Scourge Of The New World Order

2002 - Autoproduction
  
Amputation
Amputation
Slaughtered In The Arms Of God (Compil.)

2020 - Nuclear War Now! Productions
  
Kaamos
Kaamos
Scales Of Leviathan (EP)

2007 - Nuclear Winter
  
Carnifex
Carnifex
Pathological Rites (Compil.)

2018 - Xtreem Music
  

Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique
Triumvir Foul
Onslaught To Seraphim
Lire la chronique
Krisiun + Nile
Lire le live report
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Threshold
Dividing Lines
Lire la chronique
Autopsy
Morbidity Triumphant
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Drudkh
Всі належать ночі (All Belo...
Lire la chronique
Ofdrykkja
After the Storm
Lire la chronique
Oaken Skull
L'excellence du vice
Lire la chronique
Ungfell
Demo(lition) (Démo)
Lire la chronique
Hadopelagyal
Nereidean Seismic End
Lire la chronique
Ellende
Ellenbogengesellschaft
Lire la chronique
Gohrgone
Fulgur Imperii
Lire la chronique
Qrixkuor
Poison Palinopsia
Lire la chronique
Zemial
To Slay With Silent Dagger ...
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)
Lire la chronique
Darkthrone
Astral Fortress
Lire la chronique
Exhumed
To The Dead
Lire la chronique
Ensanguinate
Eldritch Anatomy
Lire la chronique