chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Soul Blind - Feel It All Around

Chronique

Soul Blind Feel It All Around
Après deux démos et un EP, il était temps pour les Américains de Soul Blind d’enclencher la seconde et de franchir l’étape du premier album. C’est aujourd’hui chose faite (et cela depuis quelques semaines maintenant) avec la sortie début novembre de Feel It All Around sur le label californien Other People Records (Iron Chic, Modern Color, Gleemer, Only Sibling, Taken, Ways Away…). Un disque forcément très attendu par tous les amateurs de Rock Alternatif, Grunge, Shoegaze et autres dénominatifs coincés quelque part entre ces grandes appellations dont certaines ont particulièrement le vent en poupe ces derniers temps.

Pour l’occasion, Soul Blind a fait appel aux talents de l’artiste Franck Moddocks. Si ce nom ne vous dit rien, sachez que ce dernier n’en est pourtant pas à son coup d’essai puisqu’il a notamment collaboré avec Deftones sur tout un tas de projets à commencer par bon nombre de leurs artworks (on lui doit en effet ceux de Ohms, Gore, Koi No Yokan, Diamond Eyes, Saturday Night Wrist, White Pony...). Mais ce n’est pas tout puisqu’au célèbre groupe de Sacramento viennent également s’ajouter de nombreuses autres réalisations pour des formations telles que Bleed, Higher Power, Cypress Hill, Team Sleep ou bien encore Linkin Park. Enfin pour ce qui est du studio, l’enregistrement, le mixage et le mastering ont été confiés à Will Yip (Blacklisted, Incendiary, Turnstile, Superheaven, Superbloom, Quicksand, Nothing, Violent Soho...). Là encore un garçon habile de ses dix doigts qui signe pour les Américains une production aux petits oignons idéalement taillée pour ce genre de sonorités alternatives qui transpirent les années 90/2000 par tous les pores.

Car bien évidemment Soul Blind n’a pas changé son fusil d’épaule, continuant ici sa percée en terres Alternative / Grunge / Shoegaze de bien belle manière et enfin avec cette consistance qui commençait à lui faire quelque peu défaut (c’est toujours cool les EPs mais à un moment il faut savoir aller de l’avant et offrir autre chose que seulement trois ou quatre titres). Certes, le groupe originaire de l’état de New-York ne révolutionnera pas le petit monde du Rock alternatif mais sa formule abrasive et néanmoins mélodique possède justement ce qu’il faut d’atouts et d’arguments pour espérer convaincre les amateurs de ce genre de sons.

Comme souvent avec ce type de formations dont la plupart des membres n’ont pas connu l’âge d’or de cette musique qu’ils s’approprient cependant avec brio jusqu’à faire parfaitement illusion (Narrow Head, Fleshwater, Bleed, Momma, Superbloom, Trauma Ray...), la production joue chez Soul Blind un rôle majeur avec des guitares tantôt rugueuses, tantôt plus douces et aériennes, un équilibre très juste entre chaque instrument et un rendu global à la fois incisif, naturel et particulièrement dynamique. Grâce à ce travail soigné, l’auditeur de plus de trente ans sera très vite rattrapé par ses propres souvenirs d’une époque marquée notamment par l’explosion de la scène de Seattle ainsi que par tout un tas d’autres groupes particulièrement dignes d’intérêt comme Failure, Helmet, The Smashing Pumpkins, Hum, Deftones, Far ou bien encore Sunny Day Real Estate…

Du coup, on prend évidemment les mêmes et on recommence puisque Feel It All Around n’est ni plus ni moins qu’une suite logique aux précédents travaux de Soul Blind. Ainsi, pendant un petit peu plus de trente-huit minutes, les Américains vont tout simplement alterner entre compositions abrasives et relativement directes ("Seventh Hell", "Bruise The Sore", "Stuck In A Loop", "Tribe", "Ain't Hard To Tell") et titres plus aériens et éthérés ("Everyday Evil", "In The In Between", "Feel It All Around"). Une variété de propos qui ne s’essouffle jamais et apporte à la musique du groupe cette dynamique particulièrement solide et plaisante sur laquelle repose une partie de sa formule. Dans les deux cas, Soul Blind conserve cependant un penchant Pop particulièrement mélodique sur lequel s’appui grand nombre de jeunes formations estampillées Shoegaze. Cela passe en grande partie par ces lignes de chant vaporeuses qui apportent souvent à l’ensemble un côté à la fois rêveur et désabusé ainsi que par tout un tas de refrains séduisants et de mélodies entêtantes qui passés la première écoute vous rentre dans le crâne et ne vous quittent plus.
Rien de bien nouveau donc du côté de Soul Blind qui répond ici aux attentes des ses auditeurs grâce, encore une fois, à des titres particulièrement solides (difficile de résister à ces "tubes" directs ou mélancoliques que sont "Seventh Hell", "Bruise The Sore", "Stuck In A Loop", "Tribe", "Ain't Hard To Tell" ou "In The In Between") qui n’ont pas grand chose à envier à la « concurrence », qu’elle soit d’ailleurs d’aujourd’hui ou d’hier. En effet, car même si son statut de jeune groupe le classe d’emblée parmi les formations de moindre importance en matière d’impact musical, il n’en reste pas moins que Soul Blind est un groupe talentueux capable d’allier avec brio l’agressivité, l’abrasivité et l’urgence du Grunge et du Rock Alternatif au côté aérien, confortable et entêtant du Shoegaze.

On l’attendait (au moins en ce qui me concerne), le voici enfin ce premier album qui de fait met un terme à une série de démos et EPs certes très satisfaisants mais également toujours très frustrants. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Feel It All Around ne déçoit pas, bien au contraire. Alors effectivement, la formule n’offre rien de bien nouveau pour quiconque à déjà trainé ses guêtres ici et là, tout comme ces influences qui, si elle sont relativement variées n’en demeurent pas moins évidentes. Pour autant, difficile de ne pas prendre du plaisir à l’écoute de ces trente-huit minutes qui ne devraient pas manquer de faire vibrer la corde sensible des nostalgiques d’une époque aujourd’hui révolue mais qui a su faire écho à une nouvelle génération d’artistes qui n’auront probablement jamais la même renommée que ces ainés dont ils s’inspirent librement mais qui ont cependant pour eux l’envie ainsi qu’une certaine fraîcheur qui fait du bien à entendre. Bref, voilà comment faire du neuf avec du vieux et espérer rallier plusieurs générations en seulement quelques titres.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Soul Blind
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Soul Blind
Soul Blind
Grunge - Etats-Unis
  

vidéos
Seventh Hell
Seventh Hell
Soul Blind

Extrait de "Feel It All Around"
  
Stuck In A Loop
Stuck In A Loop
Soul Blind

Extrait de "Feel It All Around"
  

tracklist
01.   Seventh Hell  (02:22)
02.   Bruise The Sore  (03:32)
03.   Stuck In A Loop  (02:53)
04.   Tribe  (03:27)
05.   Everyday Evil  (03:39)
06.   Ain't Hard To Tell  (03:11)
07.   System (Failing)  (03:51)
08.   In The In Between  (04:19)
09.   All In Time  (03:54)
10.   Sparkle  (02:40)
11.   Feel It All Around  (04:26)

Durée : 38:14

line up
parution
12 Novembre 2022

voir aussi
Soul Blind
Soul Blind
Third Chain (EP)

2021 - Other People Records
  
Soul Blind
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)

2020 - Trip Machine Laboratories
  

Essayez aussi
Pearl Jam
Pearl Jam
Gigaton

2020 - Monkeywrench Records / Republic Records
  
Pearl Jam
Pearl Jam
Lightning Bolt

2013 - Monkeywrench Records
  
Soundgarden
Soundgarden
Superunknown

1994 - A&M Records
  
Alice In Chains
Alice In Chains
Dirt

1992 - Columbia Records
  
Pearl Jam
Pearl Jam
Ten

1991 - Epic Records
  

Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique
In Pain
The Thing From The Grave
Lire la chronique