chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
190 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hordous - Mon fant​ô​me

Chronique

Hordous Mon fant​ô​me
Quel groupe m’aura donné le plus de frissons en 2022 ? Sans doute SAPAUDIA et son EP, trop court, de deux pistes : Requiemonument. Mais très près derrière, il y a deux sorties signées Transcendance Records. VERTIGE tout d’abord, avec son premier album à la sincérité et à la force implacables. HORDOUS ensuite, avec lui aussi son premier album : Mon fantôme.

Et pourtant, personne n’attendait vraiment le groupe de Bordeaux. D’ailleurs, ceux qui en avaient déjà entendu parler pensaient sûrement qu’il était mort, inactif depuis un EP sorti en 2015. Et ils s’en fichaient peut-être aussi un peu aussi, parce que les compositions n’étaient pas encore véritablement abouties. Elles présentaient pourtant déjà les prémices de ce qui allait émerger. Une d’entre elles a même survécu et se retrouve à nouveau intégrée à Mon fantôme, dans une version réenregistrée : « En chiant ». Oui, « En chiant »... C’est un nom aussi poétique que ceux de CATACOMBES, le Français nouvellement établi au Canada. Et pourtant il s’agit d’un texte emprunté à... Rabelais ! C’est tiré de Gargantua, et cela narre :

« En chiant l'aultre hyer senty
La guabelle que à mon cul doibs;
L'odeur feut aultre que cuydois :
J'en feuz du tout empuanty.
O ! si quelc'un eust consenty
M'amener une que attendoys
En chiant !
Car je luy eusse assimenty
Son trou d'urine à mon lourdoys;
Cependant eust avec ses doigtz
Mon trou de merde guarenty
En chiant. »


Comme quoi la vulgarité peut se faire art ! C’est plutôt pertinent quand on parle du nôtre, du black metal qui sait être cru, direct, grossier, mais qui cache quelque chose caché derrière... Avec le premier EP, il fallait savoir creuser pour découvrir ce qui était caché, mais avec le temps, au bout de 7 ans, le côté rèche a été légèrement nettoyé, et les morceaux se dévoilent bien plus facilement. C’est un peu la même différence que lorsque PESTE NOIRE a proposé La Sanie des siècles - Panégyrique de la dégénérescence après des splits plus crades. Non d’ailleurs, ce n’est pas « un peu », mais c’est « véritablement » la même différence, d’autant que musicalement aussi on retrouve beaucoup de cet album culte. Les guitares qui geignent et leurs mélodies qui se plantent directement dans l’esprit. Les passages acoustiques qui apportent une lumière salvatrice, messianique... Les vocaux qui transmettent une sensibilité écorchée, un trop plein d’émotions et un ras-le-bol. Des idées de choeurs simples mais touchants... Tout l’album emporte et marque l’auditeur. Certains reprocheront le pathos qui rôde toujours dans chaque recoin, mais ceux qui apprécient justement d’affronter les douleurs seront conquis, sans aucun doute possible.

Je frémis à chaque piste, au moins sur un passage. Je m’incline devant l’évidence et l’efficacité des mélodies, d’un bout à l’autre... J’ai hâte maintenant de voir si la suite gardera cette tension juste et fragile, ou si comme Famine, monsieur Cendres apportera une évolution qui viendra tout chambouler... Vu qu’il est seul aux commandes de son groupe, tout est possible...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hordous
Black Metal
2022 - Transcendance
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Hordous
Hordous
Black Metal - 2015 - France
  

écoutez
tracklist
01.   La lumière
02.   Pandemonium
03.   Morte-vie
04.   Les fantômes de l'hiver
05.   L'éveil
06.   En chiant
07.   Mon fantôme

Durée : 37:36

parution
2 Novembre 2022

Essayez aussi
Forsmán
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)

2021 - Ván Records
  
Darvaza
Darvaza
Darkness In Turmoil (EP)

2018 - Terratur Possessions
  
Samael
Samael
Above

2009 - Nuclear Blast Records
  
Svartsyn
Svartsyn
Requiem

2020 - Carnal Records
  
Utzalu
Utzalu
The Loins Of Repentance

2017 - Vrasubatlat
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique