chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Godless Truth - Godless Truth

Chronique

Godless Truth Godless Truth
Je ne vais pas vous mentir, je ne connais pas la discographie de Godless Truth sur le bout des doigts. Je ne pense même pas avoir déjà jeté une esgourde sur tous les opus du groupe et si je possède bien « Arrogance Of Supreme Power » dans ma discothèque, je dois avouer que la dernière fois qu’il a quitté son étagère à CDs ça devait être pour mon déménagement il y a environ douze ou treize ans… J’ai donc pour l’occasion ressorti ce quatrième album sorti il y a déjà dix-huit ans tout de même (!!) afin de me rafraichir un peu les oreilles. Au final un album correct de death metal sauce new-yorkaise à mi-chemin entre le brutal et le technique, quelque part entre Dying Fetus, Suffocation et Internal Bleeding. Pas mauvais certes mais assez quelconque expliquant aussi pourquoi il n’est jamais ressorti de son étagère. Bref aucune attente particulière pour ce cinquième album qui, en prenant une voie légèrement différente, se révèle être plutôt agréable et ressortira pour le coup probablement plus souvent que son ainé.

En effet, si le style pratiqué ne change pas du tout au tout, cet album éponyme à la jolie pochette colorée s’inscrit dans une veine ouvertement plus technique que son prédécesseur. Portées par une production (évidemment) plus moderne sans être trop synthétique (pour le style), les dix compos présentées ici prennent un virage que l’on pourrait aisément comparer à celui effectué par Deeds Of Flesh avec son septième effort « Of What’s To Come ». Moins frontalement brutal, plus varié voire aéré, les influences s’élargissent ici : Deeds Of Flesh donc lorsque le groupe garde son visage le plus brutal (ben oui ça a beau être plus technique, vous vous ramasserez quand même de bons gros blasts en pagaille dans la poire !), des sonorités nous rapprochant plus d’un Virvum, Obscura voire d’un vieux Gorod sur les passages plus technico-mélodiques (qui constitueront ici le cœur de l’album) et même de temps à autre un côté death/thrash mélodique nous rappelant presque The Black Dahlia Murder (le début de « Breathe Fire ») aidé en cela par une alternance growl / chant hurlé nouvelle pour le groupe et fort convaincante. Le riffing se fait donc ici globalement dans une approche qui, sans tomber dans la démonstration, se fait beaucoup moins frontale qu’auparavant (un peu moins groovy aussi, exit ici les petites influences Dying Fetus), laissant la part belle à ce noyau technico-mélodique composant la plupart des titres également appuyé par ces nombreux solos et leads mélodiques plutôt réussis (la fin du solo de « The Decision » à 2’22 restera particulièrement en tête) et surfant sur une rythmique solide aux cassures incessantes. Du blast, du tchouka-tchouka cavalcade et quelques ralentissements bien sentis (sans excès là non plus) permettant à la paire Petr Švancara / Ondřej Černobila de placer çà et là quelques riffs plus lourds et accrocheurs (« Breathe Fire » à 1’17, le début de « The Eyechain » puis à 57’’). Evidemment tout n’est pas parfait ici, certains passages se révèleront un peu passe-partout (notamment sur les ralentissements) ou l’alternance du chant qui donnera parfois une petite teinte deathcore à l’ensemble, mais franchement pas de quoi entacher plus que ça un album qui tiendra les écoutes grâce à une cohésion globale remarquable (aucun titre réellement en-dessous du reste).

Au fil du temps et des écoutes « Godless Truth » a fini par se révéler et s’il ne rebattra pas les règles du jeu ni ne détrônera les grands noms du genre, ce cinquième opus des Tchèques n’en reste pas moins un très bon album d’un death équilibré, parfaitement composé, exécuté et joliment bigarré à l’image de sa cover, à la fois brutal, technique et mélodique (on aura même le droit à quelques notes de piano sur « RIP Cage »). Gratifié par la présence trois ou quatre guests dont Rafael Trujillo d’Obscura qui s’occupe du solo sur « The Decision » et Joe Haley de Psycroptic pour celui de « The Eyechain » (ce dernier s’étant également occupé du mix et du mastering) ce nouvel effort des natifs d' Olomouc trouvera crânement sa place parmi les albums des groupes sus cités sans avoir à rougir. Une bonne surprise donc pour un groupe que je n’attendais clairement ni dans cette voie-là ni à ce niveau-là.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
04/12/2022 20:03
Le "Burning Existence" de 1999 pèse pas mal dans un registre death très classique mais hautement efficace !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Godless Truth
Death Metal Technique
2022 - Transcending Obscurity
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  9.5/10

plus d'infos sur
Godless Truth
Godless Truth
Death Metal Technique - 1994 - République Tchèque
  

tracklist
01.   Wheels of Entity  (00:59)
02.   The Decision 04:22  
03.   Glory to Desperation  (00:44)
04.   Scissors 03:44  
05.   Breathe Fire 03:11  
06.   Fortune Time 04:10  
07.   Bred in Greed 04:19  
08.   The Eyechain 03:30  
09.   RIP Cage 03:49  
10.   Wake Up to Obey  (04:06)

Durée : 32'54

line up
Essayez aussi
Suffocation
Suffocation
Despise The Sun (EP)

1998 - Vulture Records
  
Born Of Osiris
Born Of Osiris
The New Reign

2007 - Sumerian Records
  
Blotted Science
Blotted Science
The Machinations Of Dementia

2007 - Eclectic Electric
  
Veil Of Maya
Veil Of Maya
The Common Man's Collapse

2008 - Sumerian Records
  
Grotesque
Grotesque
Museum Of Human Disease

2007 - Prime Cuts Music
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique