chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
188 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sickness - Daemones Sub Terra

Chronique

Sickness Daemones Sub Terra
Dire qu'il y a des fous dangereux en liberté, et que personne ne s'en émeut. Prenez les Finlandais de Sickness, au hasard. C'est tout de même le cas clinique parfait. Depuis 2016, le groupe a manifesté ses premiers troubles par le biais d'une demo (2017) et d'un EP (2019), tout deux aussi furieux que l'album ci-présent, pourtant qui céans prétend en avoir déjà entendu parler ? Non mais vas-y, fais pas ton timide ! Simplement, ça sera combo goudron-plume pour ne pas les avoir dénoncés plus tôt.

Côté visuel, tu vas m'mettre en boule si tu reconnais pas la patte de Rok. On pourra toujours critiquer le bonhomme, dire qu'il nous ressert toujours plus ou moins la même œuvre, ça le fait pour ma part. L'essentiel, c'est qu'au premier coup d’œil, ça devrait rencarder. Certainement plus que les expériences précédentes de ces cinglés derrière leurs instruments de torture, il faut bien l'avouer; à part le guitariste que l'on appelle sobrement K., qui a donc joué pour Morbid Evils, et en live pour Galvanizer, et le chanteur V. (Veikko Rajanen) qui a œuvré pour un groupe de Speed/Black Metal nommé Apparition, les deux autres (J.K. et J.V.) semblent tout frais émoulus. Pas de quoi se palucher côté Curriculum Vitae donc, et c'est tant mieux: si tu as déjà lu une de mes chronique, tu sais ce qu'en j'en pense de tout ça.

Maintenant qu'on a évacué le superflu, ou presque, qu'est-ce que ça dit Sickness ? Et bien déjà que ça porte bien son nom, mais je t'avais déjà affranchi dès la première ligne. 'Sont bel et bien malades les zigotos, et si tu es en quête d'un album de Black/Death Metal radical, sans aucune baisse de tension du début à la fin, tu es plutôt bien tombé. Pour des Finlandais, ces zinzins là sonnent franchement Australiens, option Sadistik Exekution évidente. Ici, on ne tergiverse pas, c'est tout à fond, riffs déglingués supersoniques et fiévreux qui partent dans tous les sens, assauts de blasts et de toupa-toupas ininterrompus sur le kit de tam-tams, rares et brefs ralentissements uniquement dans le but de t'en remettre une double dose par derrière, basse qui ramone gratis, et des hurlements décousus déchirés de possédé pour coiffer le tout. Descente aux enfers garantie à l'aide de ces soli et tremolos AOP... ah c'est sûr, il y a de l'ambiance. On pourra trouver ici ou là quelques embryons de mélodies, clairsemées... sois en sûr, 'sont avortés avant d'avoir pu respirer. Ici, il n'y a que du soufre, de la violence gratuite façon post-impérialo-anarchisme absurde à la Mad Max, et absolument aucune pitié. Il n'y a bien que sur le dernier morceau que les choses ralentissent nettement (la seule piste qui dépasse les quatre minutes): après le delirium tremens, la lente chute, l'abattement, recroquevillé et la bave aux lèvres... sombrons dans la démence tous ensemble ! Un programme comac.

Certes, je gage que ce genre d'extrémisme n'est pas pour tout le monde, ni le genre de truc qu'on veut écouter de longue (si à contrario c'est le cas, hésite pas à entrer en contact avec ces énergumènes, 'seront probablement ravis de t'orienter vers leur praticien attitré), et quand bien même l'affaire serait un chouïa moins "nuts" que les originaux Sad. Ex., ou moins hystérique qu'un Concrete Winds, sache tout de même qu'en cas de grosse, grosse colère, du genre à refaire ta décoration intérieure à coups de batte en alu, ça fera une B.O. au poil, sans le moindre doute.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sickness
Black / Death Metal
2022 - Nuclear Abominations Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sickness
Sickness
Black / Death Metal - 2016 - Finlande
  

tracklist
01.   Nucleus Mali 02:13  
02.   Sky Burial 02:56  
03.   Devil's Nest Paradox Hymn 03:59  
04.   Tainted Bloodspill 01:20  
05.   Multiversal Explosions  (03:53)
06.   Nebulah Giants 02:51  
07.   Tightening the Mortal Grip 02:59  
08.   Destroyer 03:33  
09.   Master Lucifer  (07:16)

Durée : 31:00

parution
15 Juillet 2022

Essayez aussi
Equilibrium
Equilibrium
Turis Fratyr

2005 - Black Attakk
  
Dysylumn
Dysylumn
Conceptarium

2015 - Autoproduction
  
Gravetemple
Gravetemple
Impassable Fears

2017 - Svart Records
  
Bryan Eckermann
Bryan Eckermann
Plague Bringers

2021 - Autoproduction
  
Sacramentum
Sacramentum
The Coming Of Chaos

1997 - Century Media Records
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique