chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Pharmacist - Flourishing Extremities On Unspoiled Mental Grounds

Chronique

Pharmacist Flourishing Extremities On Unspoiled Mental Grounds
Comparativement aux deux années précédentes, 2022 aura été particulièrement peu chargée pour les Japonais de Pharmacist qui n’auront effectivement sorti qu’un seul album là où ces derniers nous avait habitué à davantage de générosité (un album, un EP, un single et trois splits en 2020, un EP, deux singles et trois splits en 2021). Alors évidemment, mon portefeuille les en remercie aujourd’hui mais je dois bien avouer que j’en ai été un petit peu chamboulé au point de devoir aller vérifier tout cela à plusieurs reprises sur Metal Archives...

Intitulé Flourishing Extremities On Unspoiled Mental Grounds, ce deuxième album est paru en avril dernier sur le label tchèque Bizarre Leprous Production. Une structure fondée il y a près de trente ans par Roman Poláček et pourvoyeur depuis déjà bien longtemps de ce genre de saloperies qui tâchent et dégoulinent. Bien entendu comme on ne change pas une équipe qui gagne, c’est une fois encore Adam Medford (Strange Creature Collages) qui a réalisé l’artwork un poil plus sobre de cette nouvelle offrande alors qu’au rayon des invités, Andrew Lee du groupe Ripped To Shred continue d’offrir ses services en tant que guitariste lead. Cependant, il n’est cette fois-ci pas le seul à avoir été convié à cette petite sauterie puisque l’on retrouve également Adam Schnellenbach (Accursed Womb) derrière le micro sur le titre "Nursery Aesthetics".

Outre cette volonté de vouloir rattraper mon retard et combler les trous d’une discographie particulièrement bien fournit, ce laïus tardif est également dû au fait que la première écoute de Flourishing Extremities On Unspoiled Mental Grounds (distraite, il est vrai) ne s’est pas avérée particulièrement concluante et qu’en plus de cela, il m’a fallu un petit moment avant (d’avoir envie) d’y revenir. Ceci étant dit, cette inattention n’est pas seule responsable de ce désintérêt momentané. En effet, deux autres facteurs sont venus à l’époque « entacher » ces retrouvailles. Tout d’abord la durée jugée alors excessive de ces nouvelles compositions puisqu’à l’exception des cinquante-six secondes de "Peroxide Engagement" (titre instrumental faisant office d’interlude), chaque morceau dépasse ici les sept minutes. Alors il n’y a évidemment pas de quoi porter réclamation mais cela avait suffit à me faire trouver le temps long. À cela s’est également ajouté la sensation d’un album bien plus mélodique que par le passé et cela en grande partie à cause (enfin "grâce") à la participation exhaustive d’Andrew Lee. Bref, tout ça mis bout à bout m’avait en effet peu emballé…

Si dans les grandes lignes ce constat s’avère exacte (effectivement la durée des titres s’est sensiblement allongée tout comme l’aspect mélodique qui revêt désormais une place plus importante), mon avis a cependant évolué pour finalement me ranger du côtés des enthousiastes. Bien entendu, et ce ne sera une surprise pour personne, Pharmacist continue ici de rendre hommage au Carcass de Necroticism - Descanting The Insalubrious avec, d’une manière générale, tout ce qui fait le sel des Anglais depuis plus de trente ans et que l’on retrouve naturellement distillé chez les Japonais depuis leurs débuts. De ce riffing chirurgical à ces franches cavalcades thrashisantes en passant par ces séquences plus soutenues contrastées, comme toujours, par des moments certes moins intenses mais offrant à l’inverse davantage de groove ou bien encore cette voix de hyène, le lien de parenté ne fait évidemment aucun doute. Cependant, là où Flourishing Extremities On Unspoiled Mental Grounds se distingue de son prédécesseur et de toutes ces sorties plus modestes qui ont suivi, c’est effectivement sur cette place laissée à Andrew Lee dont la position relève aujourd’hui davantage du musicien de session que du simple invité. Habitué jusqu’ici à poser seulement un ou deux solos sur une petite poignée de titres, celui-ci contribue à chaque composition de ce deuxième album ou presque. De "Accelerating Suppuration" à 1:03, 1:35 et 2:14 à « Corpus Sonica » à 6:20 en passant par "Necromorph" à 1:55 et 3:21, "The Great Contractor" à 2:10, 2:39, 3:16 et 6:10, "Flourishing Extremeties On Unspoiled Mental Grounds" à 0:27, 2:28 et 3:13 ou "Nursery Aesthetics" à 5:48, ce dernier se fait effectivement plaisir, enchainant les solos mélodiques de hautes volées en amenant au passage davantage de relief et de caractère à la musique de Pharmacist.

Si l’on met donc de côté toutes les sorties annexes des Japonais, Flourishing Extremities On Unspoiled Mental Grounds constitue une belle avancée en comparaison du monolithique Medical Renditions Of Grinding Decomposition qui avait déjà pour lui d’évidentes qualités mais manquait encore un petit peu de maturité. Comme on a pu le voir auparavant, Pharmacist a su faire les bons choix en terme de production offrant ici un son moins dense et étouffé qui naturellement permet à chaque instrument de mieux respirer et à l’auditeur de s’immerger plus aisément dans ces nouvelles compositions pourtant relativement longues. De la même manière, le soutien d’Andrew Lee en tant que guitariste lead permet au duo (j’ai toujours du mal à l’écrire) de gagner en profondeur grâce à de nombreux solos qui amènent avec eux ces mélodies cliniques impeccables. Alors pour le coup, il ne faudra pas être réticent à ce genre d’exercice puisque comme vous avez pu le voir, ce nouvel album en est truffé mais une chose est sûre, Pharmacist va avoir du mal à s’en passer s’il veut continuer à se montrer aussi pertinent dans le futur. Bref, si vous cherchez un excellent substitut à Carcass, inutile d’aller plus loin, Pharmacist à l’ordonnance qu’il vous faut.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Pharmacist
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Pharmacist
Pharmacist
Death Metal - 2020 - Japon
  

tracklist
01.   Accelerating Suppuration  (07:51)
02.   Corpus Sonica  (07:24)
03.   Necromorph  (07:12)
04.   The Great Contractor  (07:07)
05.   Flourishing Extremities On Unspoiled Mental Grounds  (07:55)
06.   Peroxide Engagement  (00:56)
07.   Nursery Aesthetics  (07:37)

Durée : 46:02

line up
parution
10 Avril 2022

Essayez aussi
Wombripper
Wombripper
From The Depths Of Flesh

2018 - Redefining Darkness Records
  
Immolation
Immolation
Close To A World Below

2000 - Metal Blade Records
  
Puteraeon
Puteraeon
Cult Cthulhu

2012 - Cyclone Empire Records
  
Krypts
Krypts
Remnants Of Expansion

2016 - Dark Descent Records
  
Vorum
Vorum
Poisoned Void

2013 - Woodcut Records
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique