chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
185 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ambroxiak - Detritus of Elysian Creation

Chronique

Ambroxiak Detritus of Elysian Creation
Principalement connu pour son travail de guitariste au sein de THE CRESCENTS ou d’ISHTAR, soit des formations plutôt mélodiques et d’obédience death ou power prog’, le multi instrumentiste Pandemonius (un pseudo on ne peut plus dans l’air du temps), alias Senyt, alias Sohn Kyungho, a décidé de se tracer une voie en solo via un projet black metal : AMBROXIAK. Avec un nom pareil, j’ai d’abord cru à une formation du Pays-Basque mais non, c’est bien de Corée du Sud que nous vient « Detritus of Elysian Creation », un premier album prometteur paru sur le label allemand Wolfmond Production au roster bien rempli.

De son passif, l’homme semble avoir conservé un goût certain pour les mélodies : les huit compositions proposées ici ne se départissent jamais d’un penchant fortement marqué pour le heavy ainsi que les aspects épiques, le tout faisant des trente minutes et quelques certes un agréable moment mais cependant un poil trop générique au regard de ce qui se pratique dans le reste du monde. Après, ce ressenti est de ma faute : j’ai tendance à m’attendre à une pointe d’originalité, de folie, dès qu’un groupe vient d’Asie, la petite déception est donc plutôt à mettre à mon crédit plutôt que sur le dos des titres, tous bien fagotés dans leur écrin noir.

Il faut dire que le tempo est globalement rapide, avec des blasts solides, un chant correctement maîtrisé mais surtout des parties de guitares travaillées qui forment la vraie ossature de ce disque. A ce titre, la basse est donc quasiment absente, il faut vraiment tendre l’oreille pour distinguer son bourdonnement qui, de toute façon, ne fait en général que suivre la ligne rythmique sans apporter quoi que soit de plus, à de rares exceptions près, « Dawn of the Decaying Age » par exemple.

Cependant, en dépit d’un classicisme à toute épreuve bien ancré dans l’Europe du Nord, il serait malhonnête de ne pas reconnaître les grandes qualités de cette première tentative en solitaire : l’écriture de chaque chanson est travaillée, soignée, l’aisance technique de Pandemonius lui permettant de placer des plans plus enlevés que la moyenne, aussi bien au cours des moments les plus rapides que lors des ralentissements plus atmosphériques. De plus, il n’y a pas grand-chose à reprocher à la production qui s’inscrit pleinement dans cette veine black mélodique nécessitant à la fois clarté et puissance.

Quant à la pochette, même si l’on a droit à la pose habituelle avec maquillage, croix inversée et ceinture cloutée, je retiendrai surtout l’arrière-plan qui n’est pas sans m’évoquer celui d’« Infidèle(s) » de CELESTE, en plus sexué. En définitive, nous sommes donc là face à un premier album totalement honorable, voire même très prometteur quant à la suite de la carrière d’AMBROXIAK car ce qui est présenté ici démontre bien plus de qualités que de défauts. A suivre, pas forcément de près mais à suivre quand même.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ambroxiak
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ambroxiak
Ambroxiak
Black Metal - 2019 - Corée du Sud
  

formats
  • Digital / 2021 - Indépendant (Bandcamp)
  • CD / 2021 - Wolfmond Production (Edition limitée)
  • K7 / 04/03/2022 - Indépendant (Edition limitée)

vidéos
Promo Trailer
Promo Trailer
Ambroxiak

Extrait de "Detritus of Elysian Creation"
  

tracklist
01.   Utter Emancipation  (05:14)
02.   Scavenging the Spume of Lust  (04:15)
03.   Sculpt the Fiasco  (05:33)
04.   Cosmic Incompleteness  (05:46)
05.   Dawn of the Decaying Age  (05:53)
06.   Nativity of Desire  (03:52)
07.   Intrinsic Grotesqueness  (04:24)
08.   To Feed on Detritus We Made  (02:30)

Durée : 37:27

line up
parution
31 Octobre 2021

Essayez aussi
Laetitia in Holocaust
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci

2019 - Third I Rex
  
Kjeld
Kjeld
Ôfstân

2021 - Heidens Hart Records
  
Adherent
Adherent
Demo MMXVII (Démo)

2017 - Solar Asceticists Productions
  
Various Artists
Various Artists
Odour Of Dust & Rot (Compil.)

2011 - Rhinocervs
  
Ifrinn
Ifrinn
Ifrinn (EP)

2016 - Iron Bonehead Productions
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique