chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sacrificia Mortuorum - En Offrande

Chronique

Sacrificia Mortuorum En Offrande
Pour moi, un nouvel album des Français de SACRIFICIA MORTUORUM est toujours un événement. Et c’est aussi toujours l’assurance de nombreuses écoutes parce que la formation, que j’idolâtre depuis son deuxième album paru en 2007, sait proposer des compositions à carapaces, de celles qui ne se livrent pas tout de suite mais réclament du temps pour se fendre petit à petit et dévoiler ses secrets...

Et bien entendu c’est une nouvelle fois le cas de cette 6ème offrande, justement baptisée... En Offrande. Arrivant 4 ans après Possède la Bête, elle est évidemment l’œuvre de Lord Arawn. Il se charge des vocaux, des guitares, des synthés et de l’écriture de la moitié des textes. Il est épaulé par Thorbès à la basse, par le batteur d’AUTARCIE et CATERVA RUNA : Skogsvandrer, ainsi que par Feu de France pour le reste des paroles. N’oublions pas Baudelaire puisque cette fierté de la littérature française est de la partie grâce à l’utilisation de son poème « Recueillement » sur le morceau du même nom... Le voilà :

« Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici :
Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
Aux uns portant la paix, aux autres le souci.
Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,
Ma douleur, donne-moi la main ; viens par ici,
Loin d'eux. Vois se pencher les défuntes Années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
Surgir du fond des eaux le Regret souriant ;
Le Soleil moribond s'endormir sous une arche,
Et, comme un long linceul traînant à l'Orient,
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche. »


Ce titre se démarque pour une autre raison que l’origine de ses paroles : il est joué sur un rythme plus calme qu’à l’accoutumée. Cela n’affecte pas cependant l’identité de SACRIFICIA MORTUORUM, qui se manifeste dans cette petite couche de crasse volontairement déposée sur les compositions. Elle devient l’argument des détracteurs du groupe qui ne saisissent pas les atouts d’un son imparfait, et qui ont apparemment besoin d’une beauté pure, évidente et facile d’accès. Ils ne sont pas sensibles à cette autre beauté, moins grossière, qui se trouve dans les détails, qui se cache derrière un chaos apparent. C’est celle qui me touche pourtant le plus, et c’est celle que je retrouve dans ces 8 nouveaux morceaux regorgeant de perles distillées précieusement. Leur apparition forme alors de fins rais de lumières au beau milieu d’un épais brouillard, et apportent un espoir au fond du désespoir.

Chaque composition sur En Offrande possède son moment intense, même s’il ne se remarque pas d’emblée. Il est véritablement nécessaire de s’investir dans l’écoute et de fournir plus d’efforts et de concentration qu’avec un autre groupe, sous peine de ne pas constater ce qui devient pourtant très vite une évidence : l’excellence des morceaux. Au milieu de l’agressivité nerveuse, des mélodies, des breaks, des passages acoustiques, des vocaux tantôt froids tantôt brûlants, des variations de rythme... De la richesse donc...

Cet album est une nouvelle fois indispensable pour tous ceux qui ont les clés donnant vers l’univers de SACRIFICIA MORTUORUM, pour tous ceux qui arrivent à saisir dans leurs compositions des sentiments aussi variés que la colère, le renoncement, le dépassement de soi, la hargne, le désespoir, la douleur, la haine ou encore l’espoir. Oui, tout cela se retrouve dans En Offrande, mais sans être délivré sur un plateau. Du négatif ? Oui, le visuel de la pochette n’est pas assez fort ni même représentatif de ce que l’album contient. C’est tout, mais ça joue sur la première approche de l’œuvre...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sacrificia Mortuorum
Black Metal
2022 - Darker Than Black
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sacrificia Mortuorum
Sacrificia Mortuorum
Black Metal - 2000 - France
  

tracklist
01.   Gardienne des cieux
02.   Liberare Me Ex Inferis
03.   Derniers râles
04.   En offrande
05.   Recueillement
06.   Nostra Lux
07.   Anti-créateur
08.   Semper Fidelis

Durée : 59:58

parution
31 Octobre 2022

voir aussi
Sacrificia Mortuorum
Sacrificia Mortuorum
Railler l'Hymen des Siècles

2012 - Apparitia Recordings
  
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)

2014 - Hass Weg Productions
  
Sacrificia Mortuorum
Sacrificia Mortuorum
Possède la bête

2018 - Drakkar Productions
  

Essayez aussi
Abigail Williams
Abigail Williams
The Accuser

2015 - Candlelight Records
  
Tantra
Tantra
Death Trance Ritual

2015 - Dies Irae Productions
  
Slaughtbbath
Slaughtbbath
Alchemical Warfare

2019 - Hells Headbangers Records
  
Délétère
Délétère
Les heures de la peste

2015 - Sepulchral Productions
  
Wyrms
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarchie purificatrice

2018 - Ossuaire Records
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique