chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
198 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Depressive Witches - Distant Kingdoms

Chronique

Depressive Witches Distant Kingdoms
Après un premier album, « Bad Flask », sorti en indépendant courant 2021 et illustré par une pochette de mon point de vue pas très heureuse notamment du fait de ce vert fluo assez peu seyant qui ratait le glauque de peu, les deux frères de DEPRESSIVE WITCHES, Torvuus et Sick Bab reviennent nous conter quelques récits médiévaux au travers de « Distant Kingdoms » cette fois-ci édité chez WormHoleDeath. Amélioration notable : le dessin est nettement supérieur au précédent, dans un registre certes foncièrement différent mais il est surtout bien plus cohérent avec le style désormais pratiqué par le duo français. Les portes sont donc grandes ouvertes et, visuellement tout du moins, on n’a pas envie de les refermer avant d’avoir pris le temps d’écouter.

Je dis « désormais pratiqué » car, afin de me faire une idée du style et de l’évolution du groupe, je me suis rapidement intéressé à « Bad Flask », post écoute de « Distant Kingdoms », ce qui m’a permis de constater que les musiciens ont sérieusement réorienté leur positionnement car les débuts étaient clairement dans une veine plus directement black metal sans aucun des aspects folk ou épiques qui imprègnent désormais leur musique. A titre personnel, j’aurais donc tendance à préférer le méfait précédent à celui qui nous concerne aujourd’hui même si les qualités de ce dernier restent indéniables.

Déjà, la formation brasse dans chacune de ses neuf compositions de nombreuses influences qui s’harmonisent étonnement bien. Ainsi, il y a une dimension rock évidente au niveau des riffs, voire même parfois doom stoner sur « Pit of Goblins », une composition surprenante dans son placement central mais qui ne dépareille finalement pas. Cependant, l’inspiration principale me semble plutôt provenir d’IMMORTAL et notamment de son « At the Heart of Winter » du fait d’une certaine froideur heavy dans le riffing et, surtout, du croassement vocal de Sick Bab qui y est pour beaucoup dans cette référence. Cela a l’air péjoratif dit comme ça mais le chant est vraiment l’un des gros atouts de la formation pour peu que l’on apprécie ce genre d’intonations. J’ai également eu le sentiment au cours de « Wizard! Opend the Gates! » d’entendre pendant les couplets une version ralentie du refrain de « Christraping Black Metal » mais peut-être suis-je fiévreux et en plein délire donc cette comparaison ne concernera que moi.

Pour le reste, l’on ne pourra que convenir du fait que le black pratiqué ici est bien moins sombre que par le passé, notamment grâce à de nombreux chœurs en voix claires et profondes que l’on retrouve généralement dans le pagan folk ainsi qu’à l’usage de guitares acoustiques contribuant elles aussi à cette ambiance de veillée au coin du feu, de celles où l’on pèle des châtaignes en écoutant l’arrière-grand-père radoter ses vieux souvenirs. Je noterai également l’excellente tenue des (trop) rares solos, jamais démonstratifs et totalement au service de l’ambiance et du narratif.

En définitive, ma rencontre avec DEPRESSIVE WITCHES demeure foncièrement positive. Elle m’a permis de découvrir un groupe ambitieux et déjà « professionnel » dans son écriture et sa mise en place même si, sentimentalement parlant, mon âme frémit davantage aux sonorités de « Bad Flask ». Par comparaison, je dirais que les débuts pourraient parler aux amateurs de LUNAR TOMBFIELDS là où la suite pencherait plus vers du GRIFFON.

Quant aux plus curieux / taquins d’entre vous, je les renvoie de ce pas au visionnage du clip « From the Woods I Rise », c’est une pépite, je n’en dirai pas plus.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Depressive Witches
Black Metal
2022 - WormHoleDeath
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Depressive Witches
Depressive Witches
Black Metal - 2018 - France
  

formats
vidéos
Distant Kingdoms
Distant Kingdoms
Depressive Witches

Extrait de "Distant Kingdoms"
  
Teaser de l'album
Teaser de l'album
Depressive Witches

Extrait de "Distant Kingdoms"
  

tracklist
01.   Distant Kingdoms  (05:29)
02.   In the Hall of the Sleeping King  (06:44)
03.   Oh My Dear Wyvern  (04:47)
04.   Wizard! Open the Gates!  (05:28)
05.   Pit of Goblins  (06:19)
06.   Tonight I Will Hide My Heart in Space  (05:41)
07.   Forgotten Icebergs  (03:50)
08.   Cancel Your Wedding and Fuck the Witch  (04:44)
09.   A Land to Lead  (02:57)

Durée : 45:59

line up
parution
25 Novembre 2022

Essayez aussi
Candelabrum
Candelabrum
Portals

2018 - Altare Productions
  
Drudkh
Drudkh
All Belong To The Night

2022 - Underground Activists
  
Kawir
Kawir
Adrasteia

2020 - Iron Bonehead Productions
  
Angantyr
Angantyr
Hævn

2007 - Det Germanske Folket
  
Black Howling
Black Howling
Return of Primordial Stillness

2018 - Signal Rex
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique