chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
189 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

In Pain - The Thing From The Grave

Chronique

In Pain The Thing From The Grave
Décidément depuis quelques années la Suède voit renaître de ces cendres nombre de formations obscures qui après des balbutiements dans les années 90 avaient fini par disparaître corps et biens, avant de revenir pour de bon après une longue période d’inactivité. Si les exemples sont nombreux IN PAIN peut facilement intégrer ce contingent, car s’il a sorti deux Démos en 1993 et 1994 il lui a fallu attendre vingt-et-un an pour qu’il refasse parler de lui avec un Ep articulé autour d’un line-up largement renouvelé autour de l’historique Michael Andersson. Depuis le combo semble avoir trouvé sa vitesse de croisière tant les publications sous différents formats se sont succédées à intervalles réguliers, et ce deuxième album bien qu’ayant mis plus de temps à voir le jour ne va pas dépareiller au sein d’une discographie qui sent bon le HM-2 typiquement local. Car si la musique proposée par le quatuor est totalement balisée et d’un classicisme absolu elle fait néanmoins le métier avec application, offrant des moments sympathiques où vitesse et lourdeur se côtoient en bonne intelligence et ce même si d’autres passages vont se montrer plus patauds et ennuyeux, vu que ce disque tout en sobriété manque quand même d’arguments forts pour être mémorable.

Car outre une production très compressée au manque criant de puissance (et qui ne rend pas grâce aux compositions) on va rapidement se rendre compte de certaines limites du côté de l’écriture qui va se montrer prévisible à outrance, comme sur l’ouverture intitulée « Predators Of Death » fort sympathique au demeurant de par sa variété rythmique mais dont on a l’impression d’avoir écouté ça des milliers de fois auparavant. Si on ne demande pas à ce genre d’opus de renouveler le style il est toujours de bon ton d’avoir quelques hymnes mémorables ou passages ultra-accrocheurs qui marquent immédiatement les esprits, chose qui arrivera ici mais de façon trop éphémère pour qu’on s’en souvienne correctement. Pourtant entre le groovy et mélodique « Witchcraft » et le remuant aux accents épiques « Kill ! » il y’a quand même de quoi s’enflammer, tant ces deux morceaux proposent une attractivité constante et une vraie envie de headbanguer comme de partir au combat. Filant la banane ceux-ci vont être les meilleures réalisations de cette galette qui va ensuite osciller entre l’efficace qui s’écoute d’une oreille distraite tout en jouant sur l’alternance rythmique (« Midnight Rituals », « Cannibal Feast », « Blood Frenzy »), mais aussi sur le redondant et planplan comme avec les patauds et interminables « Mistress Of The Dark », « Decapitated By Lightning » et « The Beast Within »… qui outre donner la sensation de ne jamais vouloir se terminer c’est surtout le manque de couilles criant qui finit d’annihiler tout espoir d’attractivité supplémentaire. Car en misant majoritairement sur un tempo assez lent les défauts inhérents ressortent de façon plus rapide encore qu’auparavant, et l’on finit par avoir l’impression d’écouter les mêmes plans en boucle (où le manque récurrent de solos finit par peser) et ce bien que l’ensemble ne dure jamais trop longtemps (aucune plage ne dépasse les cinq minutes), et heureusement d’ailleurs.

Car sans ça il y’a tout à parier que le rendu serait encore plus mitigé qu’il ne l’est déjà vu que la bande ne peut espérer mieux pour le moment que de rester bloquée dans la deuxième division du Swedeath de son royaume, aux côtés notamment des ENTRAILS, CARNAL SAVAGERY et WOMBBATH. Proposant des petits passages agréables (mais trop passe-partout pour captiver en profondeur) cet enregistrement est néanmoins trop inégal pour captiver au-delà d’un cercle restreint de passionnés, et passera totalement inaperçu au sein d’un registre ultra-concurrentiel. Du coup on peut se demander l’intérêt d’être revenu aux affaires après si longtemps pour pondre un résultat si convenu et décevant… peut-être l’envie de se frotter (et se tester) aux vieux briscards locaux comme petits jeunes aux dents longues. Hélas dans tous les cas c’est raté et bien que les compères aient quelques petites réussites dans leurs besaces cela est beaucoup trop limité pour une mise en valeur intégrale et les aider à franchir allègrement l’épreuve du temps, vu que là on aura déjà tout oublié une fois l’ultime seconde terminée de ce « The Thing From The Grave » qui prendra soit la poussière ou rejoindra rapidement la cohorte des loupés bradés dans les bacs à disquaires.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
In Pain
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
In Pain
In Pain
Swedeath - 1998 - Suède
  

tracklist
01.   Predators Of Death
02.   Mistress Of The Dark
03.   Witchcraft
04.   Midnight Rituals
05.   Kill !
06.   Decapitated By Lightning
07.   Cannibal Feast
08.   The Beast Within
09.   Blood Frenzy

Durée : 40 minutes

line up
parution
16 Octobre 2020

Essayez plutôt
Feral
Feral
From The Mortuary (EP)

2016 - Cyclone Empire Records
  
Organic
Organic
Where Graves Abound

2021 - Testimony Records
  
Feral
Feral
Flesh For Funerals Eternal

2018 - Transcending Obscurity
  
Carnal Savagery
Carnal Savagery
Scent Of Death

2022 - Moribund Records
  
Carnal Savagery
Carnal Savagery
Worm Eaten

2022 - Moribund Records
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique