chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
191 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Suicidal Madness - Par-delà le bien et le mal

Chronique

Suicidal Madness Par-delà le bien et le mal
Alors que tous les membres de SUICIDAL MADNESS sont actifs dans d’autres formations, dont certaines déjà fortement appréciées du public black, SOMBRE CROISADE pour ne citer qu’elle, les mecs trouvent cependant le temps de faire vivre cette entité de black metal dépressif puisque « Par-delà le bien et le mal » en est le quatrième LP depuis ses débuts en 2011 (la formation compte en plus un EP, un split et deux démos). Pas mal pour un truc qui a tout du projet parallèle.

Dépressif ? On ne s’en serait pas douté dites-donc à la lecture du nom du groupe ! Et puis ce titre d’album là, ça ne serait pas le livre de l’ami Friedrich par hasard ? Idem pour la chanson « Le crépuscule des idoles » ? C’est sûr qu’il y a à priori peu de chances de danser une gigue endiablée sur ces cinq nouvelles compositions qui sentent fortement la lame de rasoir ensanglantée, la tempe brulée par la poudre à canon ou encore les armoires à pharmacie vidée de leur stock de tranquillisants. N’étant pas un fin spécialiste de Nietzsche, mais le connaissant suffisamment pour savoir qu’il a un nom de famille particulièrement pénible à écrire, je ne saurai dire si l’album est un concept basé sur la pensée du philosophe allemand mais il reste que le nihilisme (néanmoins teinté d’un certain humour) qu’on lui prête se marie fort à bien aux ambiances développées tout au long de ces cinq plutôt longues compositions (entre quatre et dix minutes tout de même pour « Le voyageur et son ombre ».)

Le problème lorsque je lis « black suicidaire » ou « black dépressif », c’est que j’ai de plus en plus souvent en tête l’image de post adolescents ayant mal digérés leurs frustrations scolaires et venant chouiner leur mal être dans nos oreilles. Comme si avoir pris un râteau en quatrième justifiait de s’habiller en noir et d’enregistrer sa misère existentielle sans comprendre que l’étalage vide des sentiments futiles est bien pire qu’un silence résigné doublé d’un honnête travail d’introspection. Bien heureusement, les membres de SUICIDAL MADNESS sont adultes, la pensée est donc plus profonde, l’expression de la détresse plus mûre et, surtout, la maîtrise instrumentale est suffisamment conséquente pour pouvoir traduire intelligemment en notes un sentiment aussi diffus que le spleen, la mélancolie la plus noire ou encore la pensée suicidaire produite non pas par l’incapacité à comprendre une situation mais au contraire parce qu’on l’a trop bien comprise.

Bref… Il ne prête guère le flanc à la gaudriole ce « Par-delà le bien et le mal ». Ses tempos lancinants sont autant de blessures qui palpitent au grand air, pourrissantes et gangrénées, le chant est la plainte sans fin d’une âme tourmentée, le tout dégageant une atmosphère de deuil, de pénombre humide. Je ne saurai dire si cette offrande à la nuit est meilleure que les précédentes, même si sur un plan purement visuel j’avoue avoir une préférence pour les clichés en noir et blanc des sorties passées, il reste qu’il me semble que l’album est une porte d’entrée idéale pour quiconque souhaitant découvrir un autre visage du black metal, moins grand-guignol que les têtes de gondole habituelles et donc plus humain, même si cette part d’humanité est justement celle que l’on cherche le plus à enfouir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Suicidal Madness
Black Metal Dépressif
2022 - Wolfspell Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Suicidal Madness
Suicidal Madness
Black Metal Dépressif - 2010 - France
  

formats
  • CD / 25/11/2022 - Wolfspell Records

tracklist
01.   Un rêve de nihil  (07:44)
02.   Par delà le bien et le mal  (08:29)
03.   Souviens toi d'oublier  (04:33)
04.   Le crépuscule des idoles  (08:12)
05.   Le voyageur et son ombre  (09:57)

Durée : 38:55

line up
parution
25 Novembre 2022

Essayez aussi
Zdań
Zdań
Pakuty

2022 - Zero Dimensional Records
  
Totalselfhatred
Totalselfhatred
Totalselfhatred

2008 - Ordo Decimus Peccatum
  
Nocturnal Nightmare
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne

2021 - Talheim Records
  
Vardan
Vardan
The Wish of Weeping

2019 - Moribund Records
  
0
0
Entity

2020 - Ván Records
  

Lithopedion
ex (EP)
Lire la chronique
Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique