chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
161 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ritual Death - Ritual Death

Chronique

Ritual Death Ritual Death
J’ai bien tenté de rattraper mon retard il y a déjà un petit peu plus d’un an mais il faut croire que je n’étais pas assez motivé pour poursuivre ce travail de (re)mise à jour. C’est donc une fois de plus à la bourre que je vous reviens histoire cette fois-ci de me mettre complètement d’équerre avec la discographie de ces Norvégiens dont j’avais pourtant bien suivi le rythme des premières publications...

C’est en décembre 2022 que paraît Ritual Death, premier album de Ritual Death sorti quatre ans et demi après un EP intitulé Ritual Death qui lui même succédait à un autre EP baptisé également Ritual Death... Une "blague" qui court depuis malheureusement beaucoup trop longtemps mais que l’entité originaire de Trondheim continue pourtant de perpétuer avec un malin plaisir. D’ailleurs, c’est évidemment sans surprise que l’oeuvre choisie pour illustrer ce premier longue durée est la même que celle utilisée pour les deux précédents EPs du même nom. Bref, il y en a sûrement que ça fait marrer mais en ce qui me concerne je pense qu’il serait temps (et c’est un euphémisme) de passer dorénavant à autre chose...

Après Terratur Possessions chez qui la formation aura sorti tout ses premiers enregistrements (à l’exception de cette compilation CD intitulée El Señor De La Tumba parue en 2020 sur le label allemand Death Revelations), c’est désormais chez Shadow Records (Eschatology, Grafvitnir, Mephorash, Ultra Silvam...) que Ritual Death a trouvé refuge. Pour marquer le coup, le quatuor (en tout cas au moment des faits puisque depuis H. Tvedt semble avoir quitté le navire) nous revient avec neuf nouveaux morceaux pour une durée qui n’excède pas les trente-et-une minutes soit juste ce qu’il faut pour ce genre de Black Metal lancinant et répétitif.

Enregistré et mixé par Kenneth Ahzari Jørgensen (Beyond Man, Saligia, Trivax...) et masterisé par Marco Salluzzo (Abhorration, Demonomancy, Grave Infestation, Malokarpatan, Mayhem, Thulsa Doom...), Ritual Death se caractérise par une production toujours assez abrasive mais aux contours désormais moins rudimentaires et définitivement plus propres. Un son qui s’avère finalement plus équilibré et probablement un poil moins clivant.
Pour ce qui est du reste, pas de changement à signaler puisque le groupe mené par Björn Erik Holmedahl aka Luctus aka Wraath poursuit ici son chemin au son d’un Black Metal ritualiste dont la répétitivité d’un grand nombre de séquences (qu'elles soient menées le couteau entre les dents ou bien de façon plus posées) ainsi que ce goût particulièrement prononcé pour les passages lancinants n’est pas sans évoquer des groupes tels qu’Archgoat, Beherit, 13th Moon ou Void Meditation Cult. Ainsi, c’est sur la base de riffs simples et d’une section rythmique volontaire mais elle aussi relativement limitée que vont se construire chacun de ces neuf nouveaux morceaux. Des titres partagés, on l’a vu, entre accélérations bestiales jamais bien compliquées mais toujours aussi efficaces et jouissives ("Ancient Devil Worship" à 0:50, "Black Metal Terror" à 0:33 une fois passé ce sample de Ralph Fiennes dans Red Dragon, "Morbid Veils Of Kharon" à 0:19 et 2:02, l’entame en fanfare de l’excellent "Nothingness Without Emptiness Within") et passages nettement plus sinistres (certains plus mid-tempo que d’autres) avec notamment ces riffs décharnés et particulièrement lancinants ("Vermin", "Lunae", "Salomes Dance", "Darkness Of Death", "Pale King"). Une dualité que Ritual Death a toujours cherché à entretenir et qui lui réussit plutôt bien puisqu’elle permet d’estomper la sensation de répétition qui peut très vite s’instaurer à l’écoute de ce Black Metal brut et primitif.

L’autre élément fort du Black Metal des Norvégiens et plus précisément de ce premier album éponyme est la présence de cet orgue poussiéreux qui participe largement à la construction et au développement de ces atmosphères lugubres dans lesquelles trempent chacun de ces neuf morceaux. Une utilisation quasi systématique qui, bien qu’en filigrane afin de ne jamais prendre le pas sur le reste des instruments (à moins qu’on lui laisse l’opportunité de le faire comme par exemple pour conclure un titre), va tout de même permettre d’accentuer cette impression de rituel diabolique et occulte qui est en train de se jouer dans nos oreilles à chaque nouvelle écoute. De "Ancient Devil Worship" à "Vermin" en passant par "Salomes Dance", "Darkness Of Death", "The Pale King" ou "Nothingness Without Emptiness Within", cet orgue donne le ton et nous plonge au plus profond de cryptes étranges, humides et interdites.

Comme son titre et son illustration le laissent grandement supposer, ce premier album de Ritual Death n’est en rien une surprise puisqu’il s’inscrit en effet dans la continuité des précédents travaux de la formation. Les Norvégiens poursuivent ainsi leurs aventures au son d’un Black Metal primitif et entêtant qui à défaut d’innover a pour lui une certaine efficacité et surtout de sacrées ambiances. De fait, si vous n’étiez déjà pas client de la musique de Wraath et sa bande, il n’y aucune raison pour que cela change aujourd’hui. Un disque à réserver aux seuls amateurs de Ritual Death et à ceux qui y trouvent leur compte chez les quelques groupes évoqués plus haut.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ritual Death
Black Metal
2022 - Shadow Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ritual Death
Ritual Death
Black Metal - 2016 - Norvège
  

tracklist
01.   Ancient Devil Worship  (02:39)
02.   Vermin  (02:34)
03.   Lunae  (03:51)
04.   Black Metal Terror  (02:38)
05.   Morbid Veils Of Kharon  (03:15)
06.   Salomes Dance  (03:45)
07.   Darkness Of Death  (04:04)
08.   The Pale King  (04:34)
09.   Nothingness Without Emptiness Within  (04:33)

Durée : 31:53

line up
parution
5 Décembre 2022

voir aussi
Ritual Death
Ritual Death
Ritual Death (EP)

2018 - Terratur Possessions
  
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Split 7")

2017 - Terratur Possessions
  
Ritual Death
Ritual Death
Ritual Death (EP)

2016 - Terratur Possessions
  
13th Moon / Ritual Death
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")

2017 - Terratur Possessions / Triangulum Ignis
  

Essayez aussi
Norrhem
Norrhem
Among The Ruins (EP)

2018 - Darker Than Black
  
Vampyric Winter
Vampyric Winter
Realms Of Spectral Darkness And Eternal Despair

2021 - Autoproduction
  
Gorgon
Gorgon
Traditio Satanae

2021 - Osmose Productions
  
Bornholm
Bornholm
Primaeval Pantheons

2016 - Massacre Records
  
Marduk
Marduk
Obedience (EP)

2000 - Osmose Productions
  

Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
brokNface
Leave to Live (EP)
Lire la chronique
Mindz Eye
The Vision
Lire la chronique
Chainsword
Born Triumphant
Lire la chronique
Belore + Griffon
Lire le live report
Summoned to Suffer - European Tour May 2024
Demiurgon + Pessimist + Tal...
Lire le live report
Tenebro
L'Inizio Di Un Incubo
Lire la chronique
Alkhemia
Abraxas
Lire la chronique
Contre-Feux
La morsure (EP)
Lire la chronique
Assylum
Far Beyond Madness
Lire la chronique
Hagetisse
The Fountain of Fallen Stars
Lire la chronique
Karabiner
Unbeaten (EP)
Lire la chronique
Inquisition
Veneration of Medieval Myst...
Lire la chronique
Mons Veneris
Ascent into Draconian Abyss
Lire la chronique
Aborted
Vault Of Horrors
Lire la chronique
Cryptic Process + Inhumate + Putrefaction of Rotting Corpses (P.O.R.C.) + Serpillère + Pendrak
Lire le live report
INHUMATE - Clap de (presque) fin
Lire l'interview
Borgtårn
Sorte Makt
Lire la chronique
Atrophy
Asylum
Lire la chronique
Necrophobic
In The Twilight Grey
Lire la chronique