chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
191 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Beholder - Arcane Subreptice

Chronique

Beholder Arcane Subreptice
Nous sommes très rarement déçus par les groupes en provenance du Canada et BEHOLDER ne dérogera pas à la règle. Certes la formation est encore jeune, ce premier album « Arcane Subreptice » étant juste précédé d’un EP paru en 2019 (« Ancien monde »), l’expérimenté Dan Mécréant ayant entre-temps remplacé Maxime Turmel au chant. Le premier a un solide passif, dans SACCAGE notamment, et son timbre plus crust black que l’approche death de son prédécesseur apporte un supplément d’agressivité aux sept compositions, avec en prime une diction qui permet de (presque) comprendre les textes en français.

Le chant ne faisant pas tout, les autres musiciens ont eux aussi revu leurs ambitions à la hausse. Les morceaux sont bien plus rapides et vindicatifs que par le passé, l’esprit black thrash metal étant ainsi plus affirmé, faisant de cet LP un premier pas sûr de lui au sein de la scène extrême, une carte de visite susceptible de marquer rapidement les esprits et d’y laisser une brûlure vivace. Evidemment, compte-tenu du registre pratiqué, il ne faut pas s’attendre à une quelconque surprise, tout étant joué dans le respect absolu des codes du genre, avec les riffs déliés exécutés sur une corde, les rythmiques rapides, les passages (modérément) blastés et bien sûr la voix rauque, inamovible, qui scande ses incantations occultes. Comme des centaines d’autres formations ? Je vous l’accorde. Mais cela ne doit masquer la rigueur de l’écriture, la qualité de l’exécution et le soin apporté à une production qui équilibre bien puissance et clarté, avec juste ce qu’il faut de grain pour salir sans souiller. D’ailleurs, BEHOLDER ne se contente pas de sprinter pendant trente minutes, il sait aussi placer quelques ralentissements vengeurs, comme sur « Arcane Subreptice », l’auditeur pouvant ainsi respirer un peu au milieu de ce qui reste un déluge sonore.

En aparté, j’en profite pour souligner la qualité du choix des mots chez ces Canadiens, il y a une recherche, une richesse voire un raffinement que l’on trouve hélas de moins en moins dans notre langue, tant au niveau des titres que des textes en eux-mêmes. Cela ajoute au sentiment de ne pas avoir affaire à une formation superficielle pas fichue de produire un champ lexical dépassant la démonologie et les classiques références littéraires mal digérées (Baudelaire, Chateaubriand, Lautréamont, etc.)

Le rendu global est donc d’une efficacité maximale, à l’image d’un titre tel que « Régicide des dryades », bien frontal et finalement un peu punk crust, l’apport de Dan Mécréant n’étant sous doute pas à minorer concernant cette orientation. Les amateurs de belles choses apprécieront aussi certainement l’arwork, les mélomanes savoureront l’attention particulière portée aux parties de guitare, variées pour des titres ne dépassant que rarement les quatre minutes. En définitive, « Arcane Subreptice » ne fera pas vaciller l’ordre du monde mais ses qualités sont suffisamment nombreuses pour mériter une écoute attentive, si ce n’est un achat, ne serait-ce que numérique (2$), sur le Bandcamp. Une belle découverte, suffisamment sombre pour s’écouter en hiver et suffisamment poétique pour aborder le doux printemps. Une réussite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Beholder
Black Thrash Metal
2022 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Beholder
Beholder
Black Thrash Metal - 2016 - Canada
  

formats
  • CD, K7 / 2022 - Von Frost Koffin Records
  • Digital / 2022 - Indépendant

tracklist
01.   Coagulation des ombres  (03:52)
02.   Arcane subreptice  (03:40)
03.   Outreterre  (03:45)
04.   Affliction électuaire  (03:59)
05.   La grande isolation  (04:53)
06.   Succube de Lilith  (04:20)
07.   Régicide des dryades  (04:17)

Durée : 28:46

parution
2 Janvier 2022

Essayez aussi
Infirmity
Infirmity
Descendants of Sodom

2019 - Lost Apparitions Records
  
Perversor
Perversor
Umbravorous

2018 - Autoproduction
  
Black Mold
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)

2019 - Helldprod Records
  
Deströyer 666
Deströyer 666
Call Of The Wild (EP)

2018 - Season Of Mist
  
Deströyer 666
Deströyer 666
Wildfire

2016 - Season Of Mist
  

Internal Rot
Grieving Birth
Lire la chronique
Drowning The Light
Haunter of the Deep
Lire la chronique
Warfuck
Diptyque
Lire la chronique
Goatmoon
What Once Was... ...Shall B...
Lire la chronique
Nattverd
I helvetes forakt
Lire la chronique
Drain
Living Proof
Lire la chronique
Valgrind
Millennium Of Night Bliss
Lire la chronique
Unearth
The Wretched; The Ruinous
Lire la chronique
Whoredom Rife Emissary
Vinternatt (EP)
Lire la chronique
Blodtår
Det Förtegna Förflutna
Lire la chronique
Flowers In Dark
Celestial Vengeance
Lire la chronique
Daemonian
The Frost Specter's Wrath
Lire la chronique
Breeding Chaos
Diffraction Matters (EP)
Lire la chronique
Pa Vesh En
Martyrs
Lire la chronique
Orphique
Consécrations cadavériques
Lire la chronique
VHS
Quest for the Mighty Riff
Lire la chronique
« Heritage » album release Europe Tour 2023
Abbie Falls + Dagger Threat...
Lire le live report
DESPOND
Lire l'interview
High Vis
Blending
Lire la chronique
Torsofuck
Postpartum Exstasy
Lire la chronique
Eisenkult
Vulgäre, Deutsche Hassmusik
Lire la chronique
Marble Dagger
Marble Dagger (EP)
Lire la chronique
Chubby & The Gang
Labour Of Love (EP)
Lire la chronique
Metallica - M72 World Tour
Metallica + Architects + Ep...
Lire le live report
Fluisteraars
De Kronieken Van Het Verdwe...
Lire la chronique
Decipher
Arcane Paths To Resurrection
Lire la chronique
Grieve
Wolves of the Northern Moon
Lire la chronique
Cepheide
Conséquences (EP)
Lire la chronique
Sxokondo
Altered Ego
Lire la chronique
DECLINE OF THE I (2nde partie)
Lire l'interview