chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
164 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ephel Duath - Rephormula

Chronique

Ephel Duath Rephormula
Si chez Code666 on a du flair pour dénicher les groupes de talent, chez Earache on a des arguments pour les faire signer. C'est un peu dégueulasse, mais c'est la loi du marché et Ephel Duath aurait eu sûrement tord de ne pas s'offrir les services de la filière avantgardiste du label anglais (Elitist) au sein de laquelle leur place est toute trouvée. Alors si comme moi vous connaissiez Ephel Duath sous sa forme actuelle, vous auriez pu vous attendre à un style extrême et novateur aux influences jazzy or la réalité en est tout autre...

"Rephormula" n'est en fait que le réengistrement de leur premier album "Phormula" sorti chez Code666 en 2000. En plus d'un son tout neuf, cette nouvelle version comprend des remixes et des titres extraits de leur demo tape Opera, donnant au final un disque plein à craquer de presque 74 minutes !!! Mais ici pas de jazz ou je ne sais quoi : c'est du black metal et du qui tache dont nous avons à faire. Et croyez-moi, je fus le premier surpris à la découverte de cet album tellement je m'attendais à tout sauf à ça.

Enfin les italiens savent apparemment de quoi ils parlent car leur black metal tient plutôt bien la route. Sur la base d'un style très extrême profitant des capacités de blasts d'une batterie électronique, le groupe s'essaie à certaines divagations rappelant sensiblement celles d'un Arcturus dans l'esprit, le genre de musique partant dans toutes les directions pour mieux vous retourner tête. Le combo use de beaucoup de claviers et effets en tous genre pour créer cette aura mystique et grandiloquante qui règne sur l'ensemble de l'oeuvre. Mais à côté de ce côté hautement symphonique demeure la violence, oppressante et omniprésente véhiculée par le jeu des guitares et de la batterie, par les hurlements démoniques du chanteur et par le travail de composition qui ne laisse que peu de temps morts, si ce n'est les quelques passages en chant clair et les interludes acoustiques. Les titres se révèlent d'ailleurs d'une complexité hors-norme voir excessive, aux structures à tiroirs, changeant sans cesse de tempo. Sur ce plan, le groupe y est allé un peu trop fort de mon point, rendant l'album parfois indigeste malgré la qualité indéniable de l'ensemble. De plus, la production est béton, aussi froide et sèche que l'album pour mieux en faire ressortir toute la puissance.

Pour ce qui est des bonus, je m'attendais au pire mais ils se révèlent plutôt bons. Je ne suis vraiment pas fans de remixes, mais les deux présents sur cette version s'écoutent sans trop de mal collant plutôt bien à l'esprit de l'album, sombre et froid. Il en est de même pour les trois morceaux de leur demo tape, de bonne qualité et dans la veine de "Phormula" en moins complexes. En tout cas, ceux qui n'ont pas apprécié les dernières productions des italiens peuvent toujours remonter aux sources car en matière de black metal, "Rephormula" propose quelque chose d'abouti et de personnel qui mérite d'être écouté.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

langoustator citer
langoustator
04/09/2005 18:23
note: 7.5/10
J'ai que Phormula, mais bon je me permets de balancer un commentaire ici. Jje suis d'accord avec toi. Les changements de tempos incessants dont certains sont là juste pour dire "on fait un truc original" (alors qu'en fait même sans ça c'est bien déjanté) sont un poil fatigant. Très bon tout de même.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ephel Duath
Black metal symphonique avantgardiste
2001 - Elitist Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  6.75/10
Webzines : (10)  7.69/10

plus d'infos sur
Ephel Duath
Ephel Duath
Metal avant-gardiste complexe - 1998 † 2014 - Italie
  

tracklist
01.   The Embossed
02.   The Greyness Grows Already Old
03.   The Danza
04.   A Flickering Warmth
05.   Myriads
06.   Phormula
07.   The Blow’s Rhymer
08.   Insomnia's Desert

Remixes :
09.   Embossed (on the corpse)
10.   Instinkt

Demo tape Opera :
11.   Opera I
12.   Adulta Hieme: the Magnificence
13.   Falling...

Durée totale : 73 min. environ

line up
voir aussi
Ephel Duath
Ephel Duath
The Painter's Palette

2003 - Elitist Records
  
Ephel Duath
Ephel Duath
Hemmed by Light, Shaped by Darkness

2013 - Agonia Records
  
Ephel Duath
Ephel Duath
Pain Necessary To Know

2005 - Elitist Records
  
Ephel Duath
Ephel Duath
Through My Dog's Eyes

2009 - Earache Records
  
Ephel Duath
Ephel Duath
Pain Remixes The Known

2007 - Earache Records
  

Essayez aussi
Grand Alchemist
Grand Alchemist
Intervening Coma-Celebration

2002 - Sound Riot Records
  

Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique