chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
57 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Buried Souls - Zone 63

Chronique

Buried Souls Zone 63 (EP)
Fut un temps où, en Suisse, lorsqu’on parlait de sludge, on ne pouvait que penser à SLUDGE tant ces mecs ont marqué les esprits entre 1996 (l’EP « Sweet Daisy ») et leur quatrième album « Lava » (2008). Il faudra désormais aussi faire référence à BURIED SOULS, même si ce dernier développe des côtés bien plus death ainsi que hardcore que son glorieux prédécesseur et qu’il n’adopte pas la lenteur des MELVINS, dont se réclamaient les premiers.

Cela n’a donc strictement rien à voir ? Effectivement, rien à voir je le concède, comme nous le comprendrons très rapidement à l’écoute des cinq titres de l’EP « Zone 63 ». D’ailleurs, musicalement, le groupe semble avoir pas mal évolué entre le pourtant récent « Whispers » (2022) et cette sortie car les éléments blackened hardcore ont quasiment tous disparu (si ce n’est peut-être sur « Shadow in the Sky ») au profit d’un renforcement des aspects purement hardcore et death. Du deathcore ? Non, pas pour autant. En effet, le duo pratique une violence sèche via une production brute qui évite les écueils de ce genre honni, à savoir, comme l’écrivent si bien Seth Gueko et 25G dans « Camionneurs » : « Les *** font gonfler leurs roupettes au Sport-Elec ». Alors qu’avec BURIED SOULS, c’est plutôt « Coup d’fourchette, tu te prends une gifle direct ! ». Pas de gros breakdown ou de concours de mèches décolorées ici, on n’est plus sur un saccage en règle à coups de rangers. Des riffs et des rythmiques qui pourraient plaire aux amateurs de PRO-PAIN, notamment sur l’album « The Truth Hurts », un chant qui oscille entre le meuglement et le growl, quelques blasts fulgurants couplés à des mid-tempos casse-tête (« Trapped »), il n’y a guère que le sludge que j’ai cherché sans jamais réellement le trouver.

Nous sommes donc face à des compositions peu techniques, ne faisant appel à aucun solo ou quelconque gimmick, les Suisses ne jurant que par l’épure, l’efficacité, le crochet au menton. Vous pourrez donc dire à juste titre que BURIED SOULS s’inscrit dans un courant déjà surpeuplé où les spermatozoïdes dépérissent par millions mais il y a cependant un touché que je considère comme spécifique à ce pays, une froideur clinique dans l’exécution, une précision (les fameux horlogers, on ne se défait pas si facilement des clichés) qui, sans aller jusqu’à dire qu’elle équivaut à celle d’un NOSTROMO, tape directement le muscle et y laisse de sérieux hématomes.

Par conséquent, sans dire que cet EP me donne envie de m’envoyer l’intégralité de la discographie, il y a dans cette formation un potentiel de nuisance assez phénoménal, les prestations scéniques devant particulièrement secouer. Je me contente donc de savourer ce format court pour ce qu’il est : une légère réorientation musicale vers des choses plus musclées (Framboisier, si tu nous lis…), plus denses, sachant que tout un album dans ce registre, s’il dépasse les trente minutes, prendra le risque de fatiguer l’auditeur. J’attends la suite, de pied ferme.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
26/11/2023 10:56
Il nous lit de là-haut, en mangeant des merguez !
Lestat citer
Lestat
26/11/2023 10:52
Hélas Framboisier ne pourra pas te lire car, comme Corbier et Ariane, il n'est plus de ce monde.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Buried Souls
Death Sludge Hardcore
2023 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Buried Souls
Buried Souls
Death Sludge Hardcore - 2010 - Suisse
  

formats
  • Digital / 15/11/2023 - Indépendant

vidéos
Fuelled by Hate
Fuelled by Hate
Buried Souls

Extrait de "Zone 63"
  

tracklist
01.   Lost in the Fog  (00:46)
02.   Zone 63  (02:59)
03.   Fuelled by Hate  (03:41)
04.   Trapped  (03:10)
05.   Shadow in the Sky  (02:54)

Durée : 13:30

line up
parution
15 Novembre 2023

Essayez aussi
Crowpath
Crowpath
Son Of Sulphur

2006 - Earache Records
  

Woods of Infinity
The Northern Throne (Compil.)
Lire la chronique
Savage
Demo 1 (Démo)
Lire la chronique
Shitstorm
Only In Dade
Lire la chronique
Ild
Kvern
Lire la chronique
Apparition
Apparition (Démo)
Lire la chronique
Soul Incursion
Eternal Darkness (EP)
Lire la chronique
Fetid Zombie
Where Worms Craw (EP)
Lire la chronique
Jarhead Fertilizer
Carceral Warfare
Lire la chronique
...and Oceans
Cosmic World Mother
Lire la chronique
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Tomb Mold
Aperture Of Body (EP)
Lire la chronique
Aūkels
Meddjan sklāit ten
Lire la chronique
Torture Rack
Primeval Onslaught
Lire la chronique
Plague Of The Fallen
Amongst The Rats
Lire la chronique
Farsot
Life Promised Death
Lire la chronique
Dismo
The Achitect of Chaos
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Benediction
Subconscious Terror
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Gosudar / Malignant Altar
Gosudar / Malignant Altar (...
Lire la chronique
Abject Mentor
Abominaciones
Lire la chronique
Sardonic Witchery
Barbaric Evil Power
Lire la chronique
L7
Bricks Are Heavy
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Mind Conflict
Temple of God
Lire la chronique
Tweedledead
Infernotes
Lire la chronique
Hulder
The Eternal Fanfare (EP)
Lire la chronique
Infernal Execrator
Diabolatry
Lire la chronique
Ignis Mortis
Haeresis Maleficarum (EP)
Lire la chronique
Flaming Ouroboros
Anthems For Brotherhood
Lire la chronique