chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
81 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Elffor - The Black Sentinel

Chronique

Elffor The Black Sentinel
« Qui chie en février, rie en juin ! ». Quoi ? Ça existe pas comme proverbe ? C’était quoi alors ? « Le printemps répare les erreurs de l’hiver » ? « On peut tromper mille fois une personne, mais on peut pas tromper une fois mille personnes » ? Pffff, je suis perdu dans mes expressions. Perdu comme je le suis avec le groupe ELFFOR du coup... Il y a quelques mois, en février 2023, j’en disais beaucoup de mal à cause de l’album The Wintery Warrior Spirit et du choix de proposer 90% de dungeon synth. J’étais même carrément dépité parce que la formation espagnole a pour moi toujours été prometteuse et sur le point de sortir un album ultime. Je l’en savais capable et pourtant c’était toujours partie remise. Encore plus avec cette déception aux ambiances vite lassantes...

Je craignais que la bande à Eöl poursuive cette misérable descente, mais il s’est très vite repris pour se faire pardonner en redistribuant les cartes sur The Black Sentinel. Merci qui ? Le leader bien sûr, qui a décidé de retrouver des ambiances plus black metal, mais aussi sa petite troupe de musiciens de session qui l’ont aidé à réaliser ce travail. Parmi eux, les vieux amis habituels : Jabo aux guitares, Kaos Absoluto à la basse et Fran à la batterie. Mais voilà, il faut aussi incriminer le Belge le plus actif de l’univers du BM : Déhà ! Il est vraiment de tous les fronts, incapable de se prendre ne serait-ce qu’un jour de repos, et il est donc ici de la partie pour remettre ELFFOR sur le droit chemin. Il a donc pris son beau micro pour poser sa voix sur deux des quatre morceaux. Certes, ce n’est pas la première fois qu’il s’y colle et on le retrouvait dans ce rôle il y a moins d’un an sur l’album Where the Damned Dwells, mais là, du fait que l’album précédent était raté, j’ai encore plus envie de lui sauter dans les bras pour le remercier.

De manière générale, ELFFOR a repris du poil de la bête et il s’éloigne des ambiances de château de sable pour s’aventurer dans les forêts et les contrées sauvages alentour. Il y a donc beaucoup plus d’ambiances de mystères, de voyages initiateurs, de magie insensée qui parsèment ces compositions. Même lorsque ce n’est pas Déhà au chant d’ailleurs. C’est vraiment tout l’album qui garde ces colorations et enchante durant 52 minutes. Ces améliorations, nettes, permettent de retrouver un intérêt dans la formation, même si les titres ne sont pas exempts de défauts. Ils souffrent de structures un peu trop répétitives et d’un schéma légèrement prévisible. D’autant qu’ils sont exagérément longs sans que cela ne soit pleinement justifié. 20 minutes pour « Grave Path », est-ce bien raisonnable… De plus, je ne sais pas si c’est l’influence Déhà, mais je ne ressens pas de « patte » ELFFOR. Des mélodies placées sur une batterie affolée, cela prend évidemment au corps, mais c’est quelque chose qui est déjà fait ailleurs... C’est une impression de « Déhà-vu »... Comme si Eöl n’était que dans le fond, à faire quelques gestes plus discrets…

Je salue donc l’album, mais j’aimerais toujours qu’ELFFOR reste plus fidèle à son identité, et qu’il sorte enfin le brûlot que j’attends de lui...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Elffor
Black Metal Atmosphérique
2023 - Nightside Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Elffor
Elffor
Dungeon Synth - 1995 - Espagne
  

tracklist
01.   Through Labyrinthine Woods
02.   Above the Northern Mist
03.   The Black Sentinel
04.   Grave Path

Durée : 51:38

parution
13 Juin 2023

voir aussi
Elffor
Elffor
The Wintery Warrior Spirit

2023 - Nightside Records
  

Essayez aussi
Blurr Thrower
Blurr Thrower
Les Voûtes

2021 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Triste Terre
Triste Terre
Grand Œuvre

2019 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Neokhrome
Neokhrome
Perihelion

2012 - Autoproduction
  
Fen
Fen
Epoch

2011 - Code666
  
Earth and Pillars
Earth and Pillars
Earth I

2014 - Avantgarde Music
  

Indicible + March of Scylla + Splice
Lire le live report
No Return
Self Mutilation
Lire la chronique
Cystic
Palace Of Shadows
Lire la chronique
TINA TURNER FRAISEUR
Lire l'interview
En Finir...
Résigné (EP)
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Woods of Infinity
The Northern Throne (Compil.)
Lire la chronique
Savage
Demo 1 (Démo)
Lire la chronique
Shitstorm
Only In Dade
Lire la chronique
Ild
Kvern
Lire la chronique
Apparition
Apparition (Démo)
Lire la chronique
Soul Incursion
Eternal Darkness (EP)
Lire la chronique
Fetid Zombie
Where Worms Craw (EP)
Lire la chronique
Jarhead Fertilizer
Carceral Warfare
Lire la chronique
...and Oceans
Cosmic World Mother
Lire la chronique
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Tomb Mold
Aperture Of Body (EP)
Lire la chronique
Aūkels
Meddjan sklāit ten
Lire la chronique
Torture Rack
Primeval Onslaught
Lire la chronique
Plague Of The Fallen
Amongst The Rats
Lire la chronique
Farsot
Life Promised Death
Lire la chronique
Dismo
The Achitect of Chaos
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Benediction
Subconscious Terror
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Gosudar / Malignant Altar
Gosudar / Malignant Altar (...
Lire la chronique
Abject Mentor
Abominaciones
Lire la chronique
Sardonic Witchery
Barbaric Evil Power
Lire la chronique
L7
Bricks Are Heavy
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique