chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
76 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bergrizen - Die Falle

Chronique

Bergrizen Die Falle
Non mais c’est une nouvelle mode ou quoi ? Après ELFFOR, c’est cette fois-ci BERGRIZEN qui nous fait le coup ! Lequel ? Celui du « je sors un album miteux et quelques mois après j’en sors un bien meilleur ! ». C’est sûr qu’après avoir mis son nez dans une litière, on trouvera que même un fast-food a une odeur divine… C’est ce qui s’était passé et que j’avais signalé avec l’Espagnol, mais c’est encore pire ici ! Pour ELFFOR, la note était passée de 6 pour The Wintery Warrior Spirit sorti en février à 7.5 pour The Black Sentinel paru en juin. Eh bien là, attention les mirettes : j’avais mis un terrifiant 3.5 à Orathania en septembre et je casse le plafond avec un 9 pour Die Falle en décembre ! Normal, tout a changé en trois mois. Ou plutôt tout est revenu à sa place et au niveau stratosphérique d’autrefois !

Je rappelle d’ailleurs que 9/10 était déjà la note que j’avais attribuée en 2017 à Der unsterbliche Geist, et que c’est donc avec une énorme satisfaction que je retrouve des ambiances similaires et une très belle créativité. Donc au revoir les compositions ambiant instrumentales d’il y a quelques mois et rebonjour les vrais perles de black metal atmosphériques, celles qui emportent l’âme et l’esprit, celles qui savent toucher au plus profond du cœur en jouant avec toutes sortes de sensations. Cet album est tellement magnifique, et cela dès le début. Le nom du premier morceau met d’ailleurs la puce à l’oreille sur le contenu, comme les suivants d’ailleurs. Ils sont tous en allemand, et en voici la traduction :
1. Je n'oublie pas
2. Je ne pardonne pas
3. Le meurtre rituel (ouverture des portes)
4. Le piège (Le randonneur 3)
5. Nuit d'hiver enneigée


Ce qui me tue dès la première composition, c’est qu’elle rentre tout de suite dans le vif du sujet. Le metal y est fonceur et dévastateur mais soutenu par des mélodies mélancoliques qui font mouche. Et puis il y a un violon qui apparaît et qui transcende tout. Qu’il est magnifiquement incorporé à l’ensemble ! Qu’il apporte la touche de douceur idéale pour faire l’équilibre avec les vocaux rageurs de Myrd'raal ! 10 minutes qui passent très vite, et qui seront suivies par 4 autres morceaux tout aussi efficaces.

« Ich vergebe nicht » évolue intelligemment, commençant avec un rythme plutôt lent pour ensuite enchaîner des accélérations et des ralentissements. Il en ressort l’impression de sentiments refoulés, que l’on essaie de contrôler ou de ne pas montrer, mais qui finiront quoi qu’il en soit par exploser. Mais le meilleur moment de l’album est sans doute « Die Falle (Der Wanderer 3) ». Ses claviers transpercent le cœur instantanément. Très beau moment d’émotion !

Il n’y a vraiment rien à jeter sur ce nouvel album. Du début à la fin il nous prend aux tripes, il nous secoue, il nous touche… Même le dernier titre passe sans souci alors qu’il s’agit d’un instrumental épico-ambiant de 5 minutes. Il faut dire que les 35 minutes qui viennent de passer étaient tellement ultimes qu’on l’écoute sans rechigner, comme l’on regarde un générique de fin sans le regarder véritablement mais juste en se remémorant ce que l’on vient de voir… Excellent travail de la part du patron et de ses sbires, qui méritent d’ailleurs d’être au moins cités. DMNT (guitares), Vitaly Dubel (guitares), Andrey Khomenko (basse) et Roman Korotkov (batterie / percussions). A noter aussi l’intervention d’Olgerd de KRODA pour des claviers et d’Ogrim de STRYVIGOR pour les guitares sur un morceau.

Ceux qui avaient déjà préparé leur top annuel n’auraient pas dû. Décembre est riche en bons albums, et on va en reparler très vite avec WHITE DEATH et HEIMDALLS WACHT.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
12/01/2024 08:14
note: 9/10
Lestat a écrit : Merci Sakri, c'est du très bon. J'hésite pour le top 2023.
Le côté symphonique est p-ê un poil too much (?) mais je pinaille.

C'est pourtant plus atmo que vraiment sympho. Dépressivo-atmosphérique !
Lestat citer
Lestat
11/01/2024 10:44
Merci Sakri, c'est du très bon. J'hésite pour le top 2023.
Le côté symphonique est p-ê un poil too much (?) mais je pinaille.
Vartruk citer
Vartruk
26/12/2023 12:04
note: 9/10
Encore une tuerie black de fin d'année, ça doit être dû à l'arrivée de l'hiver...

Sans déconner après, disons, la parenthèse (ou plutôt, la blague) introspective du précédent, je ne m'attendais pas à un retour gagnant si rapidement, mais si, la rage et l'inspiration sont bien de retour, rien que le premier morceau est un modèle du genre, on est clairement au moins au même niveau que sur Der unsterbliche Geist, quel régal!
harbardr citer
harbardr
16/12/2023 19:38
note: 9/10
Excellent, dès la première seconde d'écoute sur le morceau Ich vergesse nicht.

Certain passage me font penser à du Advent Sorrow sur le morceau Pestilence Shall Come ( niveau voix aussi ).

Du très bon qui va rejoindre la disco Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bergrizen
Black Metal
2023 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (2)  9/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Bergrizen
Bergrizen
Black Metal - 2007 -
  

tracklist
01.   Ich vergesse nicht
02.   Ich vergebe nicht
03.   Der rituelle Mord (Öffnung der Tore)
04.   Die Falle (Der Wanderer 3)
05.   Verschneite Winternacht

Durée : 41:07

parution
21 Décembre 2023

voir aussi
Bergrizen
Bergrizen
Der unsterbliche Geist

2017 - Purity Through Fire
  
Bergrizen
Bergrizen
Orathania

2023 - Purity Through Fire
  

Essayez aussi
Wolfpath
Wolfpath
Wolfpath

2023 - A.D.G Records
  
Borknagar
Borknagar
Borknagar

1996 - Malicious Records
  
Borknagar
Borknagar
Quintessence

2000 - Century Media Records
  
Hegemon
Hegemon
Contemptus Mundi

2008 - Season Of Mist
  
Bovary
Bovary
Sur ce mur trop souillé (Démo)

2019 - Nar Productions
  

Woods of Infinity
The Northern Throne (Compil.)
Lire la chronique
Savage
Demo 1 (Démo)
Lire la chronique
Shitstorm
Only In Dade
Lire la chronique
Ild
Kvern
Lire la chronique
Apparition
Apparition (Démo)
Lire la chronique
Soul Incursion
Eternal Darkness (EP)
Lire la chronique
Fetid Zombie
Where Worms Craw (EP)
Lire la chronique
Jarhead Fertilizer
Carceral Warfare
Lire la chronique
...and Oceans
Cosmic World Mother
Lire la chronique
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Tomb Mold
Aperture Of Body (EP)
Lire la chronique
Aūkels
Meddjan sklāit ten
Lire la chronique
Torture Rack
Primeval Onslaught
Lire la chronique
Plague Of The Fallen
Amongst The Rats
Lire la chronique
Farsot
Life Promised Death
Lire la chronique
Dismo
The Achitect of Chaos
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Benediction
Subconscious Terror
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Gosudar / Malignant Altar
Gosudar / Malignant Altar (...
Lire la chronique
Abject Mentor
Abominaciones
Lire la chronique
Sardonic Witchery
Barbaric Evil Power
Lire la chronique
L7
Bricks Are Heavy
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique
Mind Conflict
Temple of God
Lire la chronique
Tweedledead
Infernotes
Lire la chronique
Hulder
The Eternal Fanfare (EP)
Lire la chronique
Infernal Execrator
Diabolatry
Lire la chronique
Ignis Mortis
Haeresis Maleficarum (EP)
Lire la chronique
Flaming Ouroboros
Anthems For Brotherhood
Lire la chronique