chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Tomb Mold - Aperture Of Body

Chronique

Tomb Mold Aperture Of Body (EP)
Sorti en catimini au printemps 2022 en autoproduction, Aperture Of Body est un EP de Tomb Mold longtemps resté proposé au seul format cassette. Cependant, en dépit de trois pressages différents dispensés en l’espace de trois mois seulement, nous étions encore nombreux à exprimer une certaine frustration à l’égard de cette unique proposition matérielle. Des "pleurs" et autres "lamentations" vraisemblablement entendus puisqu’un an plus tard (septembre 2023), 20 Buck Spin annonçait un pressage vinyle limité afin de satisfaire à la demande de tous les collectionneurs incapables de se contenter d’une page Bandcamp ou d’une modeste cassette... Une annonce accueillie avec enthousiasme et qui, malgré un certain retard, me donne aujourd’hui l’opportunité de me pencher enfin sur cette sortie jusqu’ici passée sous silence.

Pour ma défense, je n’aime pas le format cassette et j’étais surtout convaincu à l’époque de sa sortie que les trois titres qui y figurent seraient présents sur le quatrième album de la formation. Cependant, 20 Buck Spin n’a pas manqué de mettre rapidement les choses au clair en précisant que ce n’était pas le cas faisant ainsi de cette réédition une sortie définitivement incontournable pour n’importe quel amateur de la formation de Toronto...
Pour cet unique pressage vinyle (une version noire et quatre variantes colorées), le label a fait le choix de disposer l’intégralité des trois titres de Aperture Of Body sur la seule face A d’un vinyle 12" (la face B étant vierge, une gravure n’aurait probablement pas été de trop). L’illustration a également été revue et corrigée afin de mieux correspondre au format et un insert y a été ajouté sur lequel on peut y retrouver les paroles. Bref, ça valait bien le coup d’attendre une année et de ne pas se presser pour tenter de mettre la main sur une version cassette originale…

Bouclé en un petit peu plus de treize minutes, Aperture Of Body s’ouvre sur un titre instrumental intitulé "Final Assembly Of Light". Deux minutes et seize secondes en mode "full synthétiseurs" pour un rendu évoquant avec une pointe de menace aussi bien l’immensité de l’espace dans ce qu’il a de plus envoûtant et de plus cruel que la solitude vertigineuse de ces immenses cités Cyberpunk que l’on peut par exemple retrouver dans des films comme Blade Runner, Ghost In The Shell, Dark City, Metropolis ou bien encore Akira...

À mi-chemin entre Planetary Clairvoyance et The Enduring Spirit, "Aperture Of Body" et surtout "Prestige Of Rebirth" laissent effectivement entrevoir la tournure plus progressive et mélodique que prendront les choses un an plus tard sur le dernier album du groupe mais sans pour autant y aller aussi franchement. On va en effet déceler ici est là quelques évocations, qu'elles soient mélodiques ou rythmiques, à des groupes tels qu’Atheist et Cynic. Rien de trop flagrant même si après avoir bien poncé ce dernier album ces réminiscences ne font désormais ici aucun doute. Citons par exemple sur le morceau-titre ces leads étranges à la tonalité quelque peu différente entendus à partir de 1:21 ou bien encore cette séquence entamée à 2:42 et où, sur une cadence plus posée, le riffing va alors se faire plus complexe et enchevêtré. Même constat à peu de choses près sur le titre « Prestige Of Rebirth » avec ce passage débuté à 1:32 auquel va succéder à compter de 3:06 une séquence bien plus mélodique sur la base d’un solo prenant plaisir à s’étirer en longueur avant de finalement muter aux alentours de 3:58 en une longue séquence progressive et quasi-instrumentale où en plus de ces guitares aux notes éthérées et rêveuses résonnent également les notes particulièrement envoutantes d’une basse aux rondeurs chaleureuses et réconfortantes.

Cette évolution encore relativement modérée va forcément avoir un impact sur la dynamique de ces deux titres même si ces derniers n’en restent pas moins très efficaces avec toujours ce qu’il faut d’attaques frontales et autres coups de boutoir pour espérer séduire certains amateurs de la première heure peu sensibles à ce type de changement... Outre le growl profond et peu nuancé de Max Klebanoff, on va donc retrouver une fois de plus ces accélérations menées à grands coups de riffs techniques et autres salves de blasts et de tchouka-tchouka. Du tricotage particulièrement jouissif car bien souvent amené avec une pointe de groove loin d’être désagréable. Même constat du côté de la batterie (tenue, je vous le rappelle, par le chanteur Max Klebanoff) qui se montre toujours aussi tentaculaire et variée avec notamment des cymbales expressives et des changements de rythmes nombreux et bien sentis.

Annonciateur des choses à venir pour les Canadiens de Tomb Mold, Aperture Of Body n’est pas ce que l’on peut appeler un EP dispensable que l’on peut se contenter d’occulter en attendant une sortie plus consistante. Les trois titres proposés sont tous d’excellente facture, de cette introduction Cyberpunk particulièrement bien troussée qui va nous plonger dans l’univers de la formation à ces titres Death Metal aux tournures plus progressives et/ou mélodiques, on trouve sur ces treize minutes un Tomb Mold en grande forme bien décidé à marquer le coup en laissant traîner quelques indices sur la suite de ses aventures qui n’étaient alors pas encore annoncées. Bien sûr, on choisira ou non d’adhérer à son propos quelque peu remanié mais difficile de ne pas voir toutes les qualités et autres atouts de ce Death Metal frais sans pour autant être novateur. Bref, ce EP est grand et ce pressage vinyle absolument providentiel et surtout immanquable.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tomb Mold
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Tomb Mold
Tomb Mold
Death Metal - 2015 - Canada
  

formats
  • K7 / 2022 - Autoproduction
  • Vinyl / 15/09/2023 - 20 Buck Spin Records

tracklist
01.   Final Assembly Of Light  (02:15)
02.   Aperture Of Body  (04:34)
03.   Prestige Of Rebirth  (06:25)

Durée : 13:14

line up
parution
10 Juin 2022

voir aussi
Tomb Mold
Tomb Mold
The Enduring Spirit

2023 - 20 Buck Spin Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance

2019 - 20 Buck Spin Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms

2018 - 20 Buck Spin Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Primordial Malignity

2017 - Blood Harvest Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / The Moulting (Compil.)

2017 - Blood Harvest Records
  

Essayez aussi
Vile Apparition / Miscreance
Vile Apparition / Miscreance
Vile Apparition / Miscreance (Split-CD)

2021 - Desert Wastelands Productions
  
200 Stab Wounds
200 Stab Wounds
Piles Of Festering Decomposition (Démo)

2020 - Maggot Stomp Records
  
Irkallian Oracle
Irkallian Oracle
Grave Ekstasis

2013 - Nuclear War Now! Productions
  
Loudblast
Loudblast
Sublime Dementia

1993 - Semetery Records
  
Azarath
Azarath
In Extremis

2017 - Agonia Records
  

Darkest Hour
Perpetual | Terminal
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scenes From The Afterlife
Lire la chronique
Echoplain
In Bones
Lire la chronique
Aristarchos
Martyr of Star and Fire
Lire la chronique
Ritual Death
Ritual Death
Lire la chronique
Terravore
Spiral of Downfall
Lire la chronique
Apparition
Fear The Apparition
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Skeletal Remains
Fragments Of The Ageless
Lire la chronique
Carnifex
The Diseased And The Poisoned
Lire la chronique
Abigor
Taphonomia Aeternitatis
Lire la chronique
David Eugene Edwards
Hyacinth
Lire la chronique
Lemming Project
Extinction
Lire la chronique
Keys To The Astral Gates And Mystic Doors
Keys To The Astral Gates An...
Lire la chronique
Dödsrit
Nocturnal Will
Lire la chronique
Griefgod
Deterioration
Lire la chronique
Yattering
III
Lire la chronique
Mortual
Evil Incarnation (EP)
Lire la chronique
Belore
Eastern Tales
Lire la chronique
Malicious
Merciless Storm (EP)
Lire la chronique
Hysteria
Heretic, Sadistic And Sexua...
Lire la chronique
Bilwis
Hameln
Lire la chronique
Terranovem
Valley of Pariahs
Lire la chronique
Forbidden
Forbidden Evil
Lire la chronique
Endemic
The Church Of Destruction
Lire la chronique
Tressekter
Occult Astral Decimation (EP)
Lire la chronique
Brodequin
Harbinger Of Woe
Lire la chronique
Invocator
Excursion Demise
Lire la chronique
Carnifex
Dead In My Arms
Lire la chronique
Worst Doubt
Immortal Pain (EP)
Lire la chronique