chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mind Conflict - Temple of God

Chronique

Mind Conflict Temple of God
La magie du monde moderne, c’est d’avoir des pailles qui habitent à des centaines voire des milliers de kilomètres les uns des autres et qui parviennent néanmoins à monter un groupe, composer, enregistrer, décrocher un contrat discographique, etc. On dit alors que l’origine est « internationale » et roulez petits bolides !

C’est ainsi qu’est né MIND CONFLICT avec d’abord une démo en 2018, un split en 2021 puis deux singles en ce début d'année, annonciateurs du premier album « Temple of God ». La pochette est plus qu’agréable dans ses couleurs glauques, le logo est séduisant, rien ne m’incite à repousser l’écoute de ces neuf compositions, pas même la durée totale du LP (trente-six minutes), garante d’une douleur brève si tant est que l’écoute s’avèrerait pénible.

Mais non, c’est en fait une excellente surprise que nous fait le duo, appuyé par un musicien de studio pour assurer la basse. Le propos est pourtant ultra calibré : du death metal dans son jus, ancré dans le début des années 90 et faisant principalement référence à des formations telles que DISMEMBER ou ENTOMBED pour le côté européen du style et BOLT THROWER pour l’épaisseur américaine ainsi que le sentiment de rouleau-compresseur. Ces influences, déjà partagées par des milliers de groupes, ne font pas pour autant de MIND CONFLICT un énième épigone insipide car il sait apporter sa petite touche qui fait la différence. Quelle est-elle ? Tout simplement une dimension hardcore ultra pesante dans les breakdowns ou dans certains riffs (« Digital Nightmare », entre autres) ainsi qu’un feeling doom indéniable (« Age of Retribution »), les musiciens s’attachant principalement à des tempos lents, très lents même. Cela confère à « Temple of God » une espèce d’aura oppressive, comme une marche forcée vers son propre trépas. Cette atmosphère d’inexorabilité se trouve renforcée par les vocaux profonds d’Ivan Izmer, aux variations certes quasiment nulles mais qui collent parfaitement aux ambitions affichées.

Ce n’est donc pas ici qu’il faudra rechercher le nouveau Paganini mais si vous êtes en quête de death qui sait aller à l’essentiel (aucun solo, que des rythmiques puissantes et des riffs taillés au marteau), je n’ai aucun doute quant au fait que vous soyez séduits par ce disque jamais révolutionnaire mais toujours parfaitement exécuté, plutôt inspiré et, surtout, très accrocheur du fait de ses nombreux ralentissements hardcore metal. Une excellente signature donc de la part du label polonais Cavalcade Records, j’espère bien entendre encore parler de ces musiciens dans les années qui viennent car ce premier jet remporte ma totale adhésion.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
15/02/2024 19:19
Tellement Fuming Mouth / Tribal Gaze : perso, je boude pas mon plaisir :'D
Sosthène citer
Sosthène
15/02/2024 09:39
note: 7.5/10
J'ai bien apprécié le côté massif du rendu, les passages ultra pesants. Et comme le disque est bref, le fait que ce soit effectivement un peu répétitif n'a pas le temps de saouler :-)
Jean-Clint citer
Jean-Clint
15/02/2024 09:32
note: 7/10
Bon petit disque typiquement Death à l'ancienne et très efficace, malgré quelques plans un peu répétitifs et interchangeables. Rien de neuf mais bien fait et agréable ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mind Conflict
Death Metal
2024 - Cavalcade Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mind Conflict
Mind Conflict
Death Metal - 2018 - International
  

formats
tracklist
01.   Shadows of a Dying World  (03:47)
02.   Javelin  (03:34)
03.   Mob Mentality  (04:36)
04.   Storm Laden Skies  (02:15)
05.   Unforced Sacrifice  (03:25)
06.   Dance of Swords  (05:55)
07.   Digital Nightmare  (03:21)
08.   Skeleton Hands  (03:26)
09.   Age of Retribution  (05:42)

Durée : 36:01

line up
parution
2 Février 2024

Essayez aussi
Firespawn
Firespawn
The Reprobate

2017 - Century Media Records
  
Morbific
Morbific
Pestilent Hordes (Démo)

2020 - Autoproduction
  
Verminous
Verminous
Impious Sacrilege

2003 - Xtreem Music
  
Mortify
Mortify
Fragments At The Edge Of Sorrow

2022 - Chaos Records
  
7th Nemesis
7th Nemesis
Violentia Imperatrix Mundi

2006 - Autoproduction
  

Darkest Hour
Perpetual | Terminal
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scenes From The Afterlife
Lire la chronique
Echoplain
In Bones
Lire la chronique
Aristarchos
Martyr of Star and Fire
Lire la chronique
Ritual Death
Ritual Death
Lire la chronique
Terravore
Spiral of Downfall
Lire la chronique
Apparition
Fear The Apparition
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Skeletal Remains
Fragments Of The Ageless
Lire la chronique
Carnifex
The Diseased And The Poisoned
Lire la chronique
Abigor
Taphonomia Aeternitatis
Lire la chronique
David Eugene Edwards
Hyacinth
Lire la chronique
Lemming Project
Extinction
Lire la chronique
Keys To The Astral Gates And Mystic Doors
Keys To The Astral Gates An...
Lire la chronique
Dödsrit
Nocturnal Will
Lire la chronique
Griefgod
Deterioration
Lire la chronique
Yattering
III
Lire la chronique
Mortual
Evil Incarnation (EP)
Lire la chronique
Belore
Eastern Tales
Lire la chronique
Malicious
Merciless Storm (EP)
Lire la chronique
Hysteria
Heretic, Sadistic And Sexua...
Lire la chronique
Bilwis
Hameln
Lire la chronique
Terranovem
Valley of Pariahs
Lire la chronique
Forbidden
Forbidden Evil
Lire la chronique
Endemic
The Church Of Destruction
Lire la chronique
Tressekter
Occult Astral Decimation (EP)
Lire la chronique
Brodequin
Harbinger Of Woe
Lire la chronique
Invocator
Excursion Demise
Lire la chronique
Carnifex
Dead In My Arms
Lire la chronique
Worst Doubt
Immortal Pain (EP)
Lire la chronique