chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ild - Kvern

Chronique

Ild Kvern
Si on aime le black metal des pays du nord, on connaît des groupes qui contiennent le mot « Ild » ou « Eld ». Normal, cela signifie « le feu ». On pense ainsi à ILDSKÆR (« étincelle de feu » en danois), à ILDFAR (« Le père du feu » en norvégien) ou tout simplement ELD (groupe norvégien). Et donc, pour rester dans le « tout simplement », voici ILD, formation norvégienne qui avait déjà titillé nos oreilles en 2021 avec un premier album à la pochette aussi originale que celle de la nouvelle offrande. Une photo d’époque plutôt mystérieuse. Sur le nouveau cliché, j’ai du mal à vraiment saisir ce qu’il se passe… Un gars à droite avec une canne à la main et qui a l’air aveugle devant une Vierge Marie, une femme avec un moulin à café vintage sur les genoux, un huluberlu accolé à une marmite pour apparemment se réchauffer et qui regarde d’un air assez lubrique vers les deux autres personnages « éteints »… C’est très lunaire comme scène…

Le groupe, ILD, l’est un peu moins. Certes, il n’est pas du tout classique et il se démarque de la majorité des groupes de black metal, mais sans proposer une quelconque révolution. SKITLIV a été beaucoup plus fort, beaucoup plus percutant, beaucoup plus marquant. Pourquoi je fais subitement une comparaison avec ce classique ? Parce que l’univers m’y a fait penser. Peut-être à cause du rythme lent qui peut s’emballer à tout moment, à cause des éléments doom qui planent, à cause de l’impression d’entendre une histoire dérangeante venue d’un autre temps, à cause de compositions qui alternent entre l’agréable et l’obscur…

C’est moins marquant, mais c’est tout de même efficace. C’est un album sincère et maîtrisé, un album qui sait où il va et ce qu’il veut imposer. Ses 6 morceaux terminés, l’envie de les écouter une nouvelle fois ne se fait pas attendre. On ne peut pas résister au besoin de les décortiquer. Et s’ils sont tous longs, c’est parce qu’ils sont complets, dans le sens où chacun d’entre eux possède son introduction, sa progression lente et personnelle, et sa conclusion. Le plus long, « Opp i røyk », se développe ainsi lentement mais sûrement durant 11 minutes, parvenant à maintenir l’attention sans pourant jamais accélérer le rythme. La magie opère, les compositions attirent.

Ainsi, ILD réussit son pari et captive le temps de 45 minutes. Il ne lui manque alors que quelques petites étincelles supplémentaires pour atteindre un niveau supérieur.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ild
Black Metal
2023 - Vendetta Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Ild
Ild
Black Metal - 2020 - Norvège
  

tracklist
01.   Den sorte kunst
02.   Til gjeste
03.   Opp i røyk
04.   Det trekker så kaldt
05.   Og nå skal du dø
06.   Over flammehavet

Durée : 45:15

parution
3 Novembre 2023

Essayez aussi
Ewiges Reich
Ewiges Reich
...nur frei bei Nacht

2015 - Obscure Abhorrence Productions
  
Alda
Alda
A Distant Fire

2021 - Eisenwald Tonschmiede
  
Wolfpath
Wolfpath
Wolfpath

2023 - A.D.G Records
  
Θλίψις​ (Thlipsis)
Θλίψις​ (Thlipsis)
Θλίψις (EP)

2021 - Autoproduction
  
Kladovest
Kladovest
Ignitiate

2016 - No Colours Records
  

Darkest Hour
Perpetual | Terminal
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scenes From The Afterlife
Lire la chronique
Echoplain
In Bones
Lire la chronique
Aristarchos
Martyr of Star and Fire
Lire la chronique
Ritual Death
Ritual Death
Lire la chronique
Terravore
Spiral of Downfall
Lire la chronique
Apparition
Fear The Apparition
Lire la chronique
Diabolus In Musica - Exposition Philharmonie de Paris
Lire le dossier
Skeletal Remains
Fragments Of The Ageless
Lire la chronique
Carnifex
The Diseased And The Poisoned
Lire la chronique
Abigor
Taphonomia Aeternitatis
Lire la chronique
David Eugene Edwards
Hyacinth
Lire la chronique
Lemming Project
Extinction
Lire la chronique
Keys To The Astral Gates And Mystic Doors
Keys To The Astral Gates An...
Lire la chronique
Dödsrit
Nocturnal Will
Lire la chronique
Griefgod
Deterioration
Lire la chronique
Yattering
III
Lire la chronique
Mortual
Evil Incarnation (EP)
Lire la chronique
Belore
Eastern Tales
Lire la chronique
Malicious
Merciless Storm (EP)
Lire la chronique
Hysteria
Heretic, Sadistic And Sexua...
Lire la chronique
Bilwis
Hameln
Lire la chronique
Terranovem
Valley of Pariahs
Lire la chronique
Forbidden
Forbidden Evil
Lire la chronique
Endemic
The Church Of Destruction
Lire la chronique
Tressekter
Occult Astral Decimation (EP)
Lire la chronique
Brodequin
Harbinger Of Woe
Lire la chronique
Invocator
Excursion Demise
Lire la chronique
Carnifex
Dead In My Arms
Lire la chronique
Worst Doubt
Immortal Pain (EP)
Lire la chronique