chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
165 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mortual - Evil Incarnation

Chronique

Mortual Evil Incarnation (EP)
Si comme moi vous êtes un petit peu attentif à la question vous avez probablement déjà remarqué l’émergence ces dernières années de formations relativement récentes ayant permis de (re)mettre le Costa-Rica sur la carte des amateurs de Death Metal. Après Astriferous, Bloodsoaked Necrovoid, Candaran et Perishing (parmi ceux ayant réussi à faire parler d’eux dans nos contrées éloignées), voici désormais Mortual, une entité qui n’est peut-être pas si nouvelle mais qui néanmoins mérite bel et bien toute votre attention.

En effet, c’est en 2015 que le groupe originaire de San José fait ses débuts. D’abord sous le nom de Sepulchrated puis rapidement sous celui qu’on lui connait aujourd’hui. Malgré plusieurs changements d’effectif (deux chanteurs, deux batteurs et trois bassistes d’ores et déjà remerciés), la formation sud-américaine parvient malgré tout à avancer ses pions au fur et à mesure avec à la clef des sorties modestes mais néanmoins régulières. La dernière en date, un EP paru en octobre 2023 sur le label grec Nuclear Winter Records qui évidemment ne s’y est pas trompé (plus discrète que d’autres structures européennes, on lui doit quand même quelques sorties de choix ces derniers mois à commencer par Sort Sind, Pestilength, Excarnated Entity et Kaal Akuma).

Intitulé Evil Incarnation, celui-ci ne va pas manquer d’attiser la curiosité grâce à cette illustration signée par le célèbre peintre britannique Bruce Pennington. Une œuvre évoquant de terribles divinités mésopotamiennes (Pazuzu en tête) et dont émane une atmosphère particulièrement blasphématoire et menaçante. Une oeuvre qui devrait vous avoir conduit, j’en suis quasiment certain, jusqu’à la lecture de cette chronique…

Composé de six titres dont un court interlude instrumental intitulé "Inner Paths Of Perdition", on ne peut pas dire qu’Evil Incarnation ait quoi que ce soit de nouveau à nous offrir. Inspiré par certains groupes sud-américains relativement emblématiques (je pense notamment à Mortem et à Sadistic Intent), le Death Metal de Mortual n’est pas non plus sans évoquer celui de formations floridiennes telles que Morbid Angel, Deicide et Monstrosity à l’époque de leurs premiers enregistrements.
Ainsi, parmi les points de comparaisons les plus évidents, notons tout d’abord ce riffing infernal et technique déroulé par Juan Gutiérrez Salas et Justin Sánchez Barrantes. Si effectivement ces derniers n’ont strictement rien inventé, les deux garçons font néanmoins de l’excellent travail à coups de riffs hyper affûtés, d’accélérations sauvages ("Sadistic Obsession" à 0:35, "Master Of Possession" à 0:30 et 3:21, "Ancient God Of The Earth" à 0:09...), de changements de rythmes et/ou de motifs réguliers et de solos et autres leads mélodiques et frénétiques ("Morbid Thoughts" à 3:12, "Dimensional Chaos" à 0:08, 1:36 et 2:27, "Ancient God Of The Earth" à 1:45...) participant à entretenir ces atmosphères belliqueuses et fuligineuses particulièrement saisissantes dans lesquelles trempent chacune de ces six compositions tout en contribuant également à l’urgence qui anime ces vingt-et-une minutes bien corsées.
Car, outre ce riffing diabolique et ces ambiances infernales, l’autre parallèle pouvant être dressé avec les quelques groupes cités ci-dessus concerne évidemment la section rythmique et notamment cette batterie particulièrement volontaire qui entre séquences brutales (les amateurs de blasts trouveront ici de quoi se régaler) et passages thrashisant pour le moins soutenus n’a effectivement de cesse de cravacher. Certes, Mortual n’est pas sans lever le pied de temps à autre comme par exemple sur "Morbid Thoughts" à 2:39, "Dimensional Chaos" à 1:54 ou "Master Of Possession" à 2:36 mais c’est essentiellement le pied au plancher et la tête dans le guidon que la formation mène ses assauts. Une cadence impitoyable et jouissive typique de ces groupes sud-américains qui souvent semblent jouer leur vie à chaque instant...

Si Mortual n’en est encore qu’au stade des EPs, splits et autres sorties de moyennes envergures, ses prédispositions en matière de Death Metal à l’ancienne, à la fois brutal et démoniaque, le place sans aucun doute parmi les meilleurs espoirs en provenance du Costa-Rica et plus globalement parmi les bonnes découvertes de la fin d’année dernière. Une chose est sûre, avec un EP de ce tonneau, on attend désormais la suite avec beaucoup d’impatience puisque sans rien révolutionner, le groupe de San José a tout de même réussi à faire ici très bonne impression.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
15/04/2024 15:32
note: 4/5
Ah oui effectivement ça défouraille grave ce truc ! Rudimentaire et débridé, j'adore !
Rigs Mordo citer
Rigs Mordo
12/04/2024 10:47
note: 4/5
Tout à fait d'acc' avec la chro, un excellent mini. Espérons que ça aille jusqu'à d'excellents albums, maintenant Sourire
Keyser citer
Keyser
11/04/2024 16:21
note: 4/5
Super EP oui !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mortual
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (3)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mortual
Mortual
Death Metal - 2016 - Costa Rica
  

tracklist
01.   Morbid Thoughts  (04:54)
02.   Sadistic Obsession  (03:19)
03.   Inner Paths Of Perdition  (00:57)
04.   Dimensional Chaos  (05:41)
05.   Master Of Possession  (03:57)
06.   Ancient God Of The Earth  (02:25)

Durée : 21:13

line up
parution
15 Octobre 2023

Essayez aussi
Mortify
Mortify
Fragments At The Edge Of Sorrow

2022 - Chaos Records
  
Carnal Tomb
Carnal Tomb
Descend (EP)

2020 - Fucking Kill Records / Final Gate Records
  
Exhumed
Exhumed
Necrocracy

2013 - Relapse Records
  
Unembalmed
Unembalmed
The Stench Of Suffering

2020 - Autoproduction
  
Necrowretch
Necrowretch
The Ones From Hell

2020 - Season Of Mist
  

The Rottening
Seeds Of Death (EP)
Lire la chronique
Ufomammut
Hidden
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Ametron
Lire la chronique
Sarcasm
Mourninghoul
Lire la chronique
Mega Slaughter
Calls From The Beyond
Lire la chronique
Tårfödd
M​ö​rker
Lire la chronique
Kronos + Seth
Lire le live report
Mortal Wound
The Anus Of The World
Lire la chronique
Ad Mortem
In Honorem Mortis
Lire la chronique
Rotting Christ
Pro Xristou
Lire la chronique
Extinguish
One Less Enemy
Lire la chronique
Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
brokNface
Leave to Live (EP)
Lire la chronique
Mindz Eye
The Vision
Lire la chronique
Chainsword
Born Triumphant
Lire la chronique
Belore + Griffon
Lire le live report
Summoned to Suffer - European Tour May 2024
Demiurgon + Pessimist + Tal...
Lire le live report
Tenebro
L'Inizio Di Un Incubo
Lire la chronique
Alkhemia
Abraxas
Lire la chronique
Contre-Feux
La morsure (EP)
Lire la chronique