chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
151 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bilwis - Hameln

Chronique

Bilwis Hameln
Il y a beaucoup de groupes récents que je suis de près, que je scrute à la loupe. Mais il y en a certains que je place au-dessus des autres et qui me foutent les poils, m’ayant offert les plus belles écoutes de ces dernières années. Je pense à GRIMA, AARA, LE PROCHAIN HIVER, DAUÞUZ, SEVEROTH... et deux, trois autres... BILWIS n’est pas encore dedans. Normal, la formation allemande n’avait sorti qu’un album jusqu’à maintenant, en 2022. J’avais d’ailleurs mis un 9/10 à ce Pan, une note totalement méritée et que je ne regrette pas vu le nombre d’écoutes que j’ai enchaînées encore par la suite. Par contre, j’attendais un second album pour savoir si le talent dégoté par Northern Silence Productions allait enfoncer le clou ! Et le voilà, il est arrivé et je peux faire mes constatations.

Côté pochette, parfait, elle est magnifique. Tout le monde l’aura compris, elle représente le fameux joueur de flûte de Hamelin, dont la légende a été principalement popularisée et rendue célèbre dans le monde entier grâce aux frères Grimm. Hamelin, qui se dit donc Hameln en allemand, est le nom de cet album. Il contient 9 nouvelles compositions et celles-ci nous replongent en 1284, lorsqu’un dératiseur a été embauché par un village pour dératiser un village. Il a employé son instrument de musique, une flûte, pour attirer et noyer les rats dans la rivière qui arrose la ville. Mission accomplie, sauf qu’il n’est pas payé comme il le devait. Il décide donc de se venger en hypnotisant cette fois-ci tous les enfants du village qu’il entraîne vers la mort... BILWIS a eu une bonne idée de reprendre cette histoire car même si elle ne sonnait pas très « black metal » à la base, elle permet d’éviter une thématique trop banale.

Visuel et thématique validés. La musique maintenant. Excellente elle aussi. Ouf ! On retrouve toujours un black metal sombre porté par des vocaux grondants et accusateurs, mais éclairé par moments par des envolées salvatrices. L’album n’est pas avare en mélodies percutantes, qui viennent frapper l’esprit dès la première écoute. C’est surtout un solo flirtant avec le progressif qui se démarque du reste, placé sur « Trutz, Blanke Hans »,. Il vient idéalement relancer le morceau et apporte une petite originalité inattendue. Et c’est là que je peux expliquer ma note de l’album, inférieure d’un demi-point à celle du précédent. Hameln est excellent, mais pas ultime comme son prédécesseur. Il en reprend la plupart des éléments, mais un très léger cran en-dessous, avec moins de surprises dévastatrices. Du coup, on jubile un peu moins qu’avec Pan. Ce n’est pas une déception parce que l’envie de réécouter l’album est bel et bien présente et que le plaisir reste évident, mais Pan avait plus de force, un poil plus.

Alors BILWIS arrive-t-il à entrer dans le club très select des groupes que j’ai cités dans mon introduction ? Oui. Evidemment. Mais j’attends une petite étincelle supplémentaire sur la suite !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bilwis
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Bilwis
Bilwis
Black Metal - 2020 - Allemagne
  

tracklist
01.   Ein Licht dort in der Nacht
02.   Hameln
03.   Hausgeister
04.   Das Gold in unserer Hand
05.   Gevatter Tod
06.   Trutz, Blanke Hans
07.   Totengrund
08.   Schicksalsberg
09.   1284

Durée : 50:10

parution
5 Avril 2024

voir aussi
Bilwis
Bilwis
Pan

2022 - Northern Silence Productions
  
Bilwis
Bilwis
Sagenwelt (EP)

2021 - Northern Silence Productions
  

Essayez aussi
Slaughtbbath
Slaughtbbath
Alchemical Warfare

2019 - Hells Headbangers Records
  
Øksehovud
Øksehovud
Makt, Høyhet, Herredømme

2021 - Nithstang Productions
  
Mäleficentt
Mäleficentt
Night Of The Crimson Stars

2019 - Åon Records
  
Stav
Stav
Meditate To Kill

2012 - Chalice Of Blood Angel Productions
  
Secrets Of The Moon
Secrets Of The Moon
Carved In Stigmata Wounds

2004 - Lupus Lounge
  

Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
brokNface
Leave to Live (EP)
Lire la chronique
Mindz Eye
The Vision
Lire la chronique
Chainsword
Born Triumphant
Lire la chronique
Belore + Griffon
Lire le live report
Summoned to Suffer - European Tour May 2024
Demiurgon + Pessimist + Tal...
Lire le live report
Tenebro
L'Inizio Di Un Incubo
Lire la chronique
Alkhemia
Abraxas
Lire la chronique
Contre-Feux
La morsure (EP)
Lire la chronique
Assylum
Far Beyond Madness
Lire la chronique
Hagetisse
The Fountain of Fallen Stars
Lire la chronique
Karabiner
Unbeaten (EP)
Lire la chronique
Inquisition
Veneration of Medieval Myst...
Lire la chronique
Mons Veneris
Ascent into Draconian Abyss
Lire la chronique
Aborted
Vault Of Horrors
Lire la chronique
Cryptic Process + Inhumate + Putrefaction of Rotting Corpses (P.O.R.C.) + Serpillère + Pendrak
Lire le live report
INHUMATE - Clap de (presque) fin
Lire l'interview
Borgtårn
Sorte Makt
Lire la chronique
Atrophy
Asylum
Lire la chronique
Necrophobic
In The Twilight Grey
Lire la chronique