chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
157 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abigor - Taphonomia Aeternitatis

Chronique

Abigor Taphonomia Aeternitatis
2023 a terminé dans une explosion de sorties intéressantes pour les amateurs de black metal. Beaucoup d’albums de qualité sont venus chambouler les classements de fin d’année, et l’on peut citer VARATHRON, HEIMDALLS WACHT, ABDUCTION, WHITE DEATH, RINGARË, VARGRAV, BANNERWAR, BERGRIZEN, AUKELS ou encore RIVERS LIKE VEINS... Feu d’artifice de folie qui serait incomplet si l’on ne citait pas ABIGOR et son 14ème album : Taphonomia Aeternitatis.

Quelle longévité ! La formation autrichienne fait véritablement partie des pionniers du black metal chaotiquement structuré. Et du black metal tout court d’ailleurs ! Il a été formé en 1993 et n’a connu un coup de mou qu’entre 2003 et 2006, lorsqu’il avait splitté momentanément. Il est relativement stable sinon, et les membres actuels se connaissent depuis 30 ans : T.T. (guitares, basse, batterie), P.K. (guitares, basse) et Silenius (chant). L’équipe a pris des automatismes et sait parfaitement se partager les rôles. C’est un véritable travail en commun qui permet de créer des pièces théâtrales ambitieuses, complexes, à la frontière de l’arrogance.

Cela fait un moment qu’ABIGOR joue un style alambiqué et difficilement accessible. Les compositions ne sont pas « musicales » et n’attrapent pas l’oreille du néophyte. Au contraire, elles ont toujours tendance à rebuter ceux qui veulent de l’immédiateté. Dès le premier morceau de ce nouvel album : « Halt the Wheel of Timeless Change », les caractéristiques du groupe sautent aux oreilles. Rien ne semble en place et pourtant tout y est. L’agressivité est dérangeante et pourtant elle soulage. Les sensations sont toujours aussi étranges, comme si des ballerines aux mouvements absurdes parvenaient à créer une harmonie en étant vues dans leur ensemble.

L’univers de l’Autrichien est éminemment complexe et volontairement surprenant. Il peut même être considéré comme illisible pour beaucoup. J’avoue de mon côté parvenir à pénétrer les morceaux à petites doses, et ne pas réussir à enchaîner les écoutes. Les 48 minutes m’en paraissent beaucoup plus. Par contre, j’aime décortiquer les pistes. Elles font toutes environ 6 minutes, et j’apprécie de n’en lancer qu’une, différente à chaque fois, et de l’écouter en regardant les paroles dans le livret. Là, je suis capable de mettre le titre trois ou quatre fois. J’ai alors l’impression d’observer un tableau cachant de nombreux détails et d’essayer d’en découvrir les secrets. Bref, j’ai comparé ABIGOR à du ballet et à de la peinture, ce qui suffit à faire comprendre que nous sommes devant une oeuvre artistique réelle, qui fera réagir et nécessitera de prendre parti pour lui ou non.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Ash citer
Ash
15/04/2024 12:59
note: 9/10
"Comme si des ballerines aux mouvements absurdes parvenaient à créer une harmonie en étant vues dans leur ensemble" !
Exactement ! Très belle image !
Comme le précédent, je l'ai trouvé difficile d'approche, mais au bout d'un certain temps, en le décortiquant pas à pas, il s'assimile...
Le "I am the witch without a wand" de Cult of Elder Chaos me colle à chaque fois un sacré frisson !
Rien que la pochette m'aurait fait acheter à l'aveugle...
Elle me fait penser à ce qu'on pouvait voir dans certains films d'épouvante/horreur des années 50/60, comme ceux de la Hammer ou ce genre de choses...


Funky Globe citer
Funky Globe
15/04/2024 09:15
note: 9/10
J'adore ce dernier album pour ce qu'il est, complexe, ambiancé, sophistiqué.
Très bon disque d'un groupe qui me fascine.
Sosthène citer
Sosthène
15/04/2024 09:04
note: 8.5/10
Je n'ai pas non plus encore réussi à digérer sa densité mais c'est une nouvelle fois un perfect pour Abigor, l'une de mes formations black préférées depuis la découverte de "Suprême Immortal Art". Des génies.
Sagamore citer
Sagamore
14/04/2024 14:02
note: 9/10
Moins immédiat que son prédécesseur, mais je lui trouve un charme venimeux incroyable. Toujours aussi grandiloquent, parti-pris du ralentissement du tempo risqué mais qui paie (l'explosion "Extermination Angel" est incroyable)... Vraiment, encore un GRAND disque des Autrichiens.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abigor
Black Metal Alambiqué
2023 - World Terror Committee Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  8.9/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Abigor
Abigor
Black Metal Alambiqué - 1993 - Autriche
  

tracklist
01.   Halt the Wheel of Timeless Change
02.   Soldaten Satans
03.   Feasting on the Prophet’s Blood
04.   Extermination Angel
05.   Cult of Elder Chaos
06.   Burning Hell
07.   Forniotrs Weltenreise
08.   Morning Star Anthropophagia

Durée : 48:14

parution
21 Décembre 2023

Essayez aussi
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Drought (EP)

2012 - Norma Evangelium Diaboli
  

The Rottening
Seeds Of Death (EP)
Lire la chronique
Ufomammut
Hidden
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Ametron
Lire la chronique
Sarcasm
Mourninghoul
Lire la chronique
Mega Slaughter
Calls From The Beyond
Lire la chronique
Tårfödd
M​ö​rker
Lire la chronique
Kronos + Seth
Lire le live report
Mortal Wound
The Anus Of The World
Lire la chronique
Ad Mortem
In Honorem Mortis
Lire la chronique
Rotting Christ
Pro Xristou
Lire la chronique
Extinguish
One Less Enemy
Lire la chronique
Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
brokNface
Leave to Live (EP)
Lire la chronique
Mindz Eye
The Vision
Lire la chronique
Chainsword
Born Triumphant
Lire la chronique
Belore + Griffon
Lire le live report
Summoned to Suffer - European Tour May 2024
Demiurgon + Pessimist + Tal...
Lire le live report
Tenebro
L'Inizio Di Un Incubo
Lire la chronique
Alkhemia
Abraxas
Lire la chronique
Contre-Feux
La morsure (EP)
Lire la chronique