chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
136 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Stress Angel - Punished By Nemesis

Chronique

Stress Angel Punished By Nemesis
Presque trois ans après le redoutable « Bursting Church » revoilà le binôme new-yorkais avec la suite logique de cet opus qui avait fait son petit effet en 2021, montrant un Death/Thrash très sombre et rétro à l’écriture rudimentaire où la sueur, la crasse et l’obscurité étaient particulièrement mises en valeur. Du coup histoire de ne pas changer une formule qui a fait ses preuves le combo reprend ici exactement les mêmes éléments où tout est joué quasiment à la note près, ce qui fait qu’on se demande parfois si on n’est pas en présence de chutes de studio de la précédente livraison. Cependant même si ça sent totalement le réchauffé cela ne va pas avoir d’incidence sur l’attractivité et la qualité de ce second chapitre, tant tout y est là-encore absolument délicieux en donnant clairement envie d’en découdre sur une rythmique majoritairement enlevée portée par une production tout en reverb’ et riche en solos désarticulés.

Difficile en effet de résister à l’ouverture intitulée « Punished By Nemesis » qui va directement balancer toutes les rythmiques possibles, où les purs accents Metal et Punk se côtoient mutuellement sur fond de variations permanentes entre vitesse prédominante et plans mid-tempo implacables... tout ça au milieu de quelques rasades de lenteur rampante. Offrant un vrai festival auditif où l’on est totalement happé dès les premières secondes cette plage va faire écho notamment au dense et équilibré « Ritual Debt », qui va même ajouter quelques relents inspirés du Doom et du plus bel effet et où l’on se rend compte que les gars sont aussi convaincants en sortant tout leur attirail que quand ils se font plus bas du front. En effet l’horrifique et frontal « Monsignor's Wish » ne va jamais ralentir la cadence et ainsi offrir des moments délicieux où l’on est pris en permanence d’une envie irrésistible de secouer la tête comme taper du pied comme un débile, avec un plaisir constant et insistant. D’ailleurs histoire de pousser l’expérience plus loin le court et obscur « Close To The Presence Of Suffering » va aller encore plus à l’essentiel en offrant le visage le plus expéditif du duo qui réussit là-encore son coup, tant ce mélange de noirceur supplémentaire et de bière chaude bas de gamme fait mouche instantanément. Du coup la suite restante ne va être qu’une redite réussie des différents aspects entendus jusque-là entre le grand-écart incessant et incandescent de « Ancient Weakness » (aux accents légèrement tribaux), ou les trois parties diverses de la doublette « Jericho's Trumpet » / « Ridicules Of Death » (qui vont se révéler totalement addictives via un grand-écart plus marqué servant de parfait défouloir), qui vident la tête parfaitement et donnent une énergie pharaonique.

Alors oui on chipotera un peu sur le redondant « Missionary Zeal » moins inspiré et qui cède un peu trop à la facilité mais cela sera déjà oublié avec l’excellente conclusion (« Ministerial Road ») qui remet les choses à plat, en terminant les hostilités avec un grand nombre de passages mid-tempo parfaits pour secouer la tête une dernière fois et montrer ainsi un versant épique implacable et guerrier. Du coup même si on a souvent la sensation d’entendre les mêmes plans et inspirations on ne va pas faire la fine bouche, tant ce disque du même niveau que son prédécesseur a de quoi faire passer un excellent moment à ceux qui prendront la peine de se pencher dessus. Homogène et équilibrée de bout en bout sans aucune baisse de régime majeure cette galette confirme tout le bien que l’on pensait de ses auteurs, qui sans se prendre la tête offrent une musique redoutable et sans prétentions qui comblera sans peine les amateurs de bon son old-school, où l’entrain prime sur la technicité et le modernisme débridé. Bref malgré l’absence totale de nouveautés ou de quelconques surprises on se satisfera volontiers de ces quarante minutes qui filent à toute allure et sans aucune lassitude, preuve de leur qualité intrinsèque et nul doute que la prochaine livraison des deux acolytes sera du même tonneau. Car ceux-ci ont trouvé à la fois la formule idéale pour être appréciés du plus grand nombre et aussi celle de se renouveler constamment, sans jamais donner l’impression de faire des efforts apparents ou de se triturer le cerveau inutilement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Stress Angel
Blackened Death/Thrash
2024 - Dying Victims Productions
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Stress Angel
Stress Angel
Blackened Death/Thrash - 2018 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Punished By Nemesis
02.   Monsignor's Wish
03.   Ritual Debt
04.   Close To The Presence Of Suffering
05.   Ancient Weakness
06.   Jericho's Trumpet
07.   Ridicules Of Death
08.   Missionary Zeal
09.   Ministerial Road

Durée : 40 minutes

line up
parution
15 Mars 2024

voir aussi
Stress Angel
Stress Angel
Bursting Church

2021 - Dying Victims Productions
  

Essayez aussi
Invincible Force
Invincible Force
Satan Rebellion Metal

2015 - Dark Descent Records
  
Shackles
Shackles
Traitor's Gate

2009 - Hells Headbangers Records
  
Charon
Charon
Sulphur Seraph
(The Archon Principle)

2012 - Sepulchral Voice Records
  
Infirmity
Infirmity
Descendants of Sodom

2019 - Lost Apparitions Records
  
Scythian
Scythian
Hubris In Excelsis

2015 - Hells Headbangers Records
  

Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
brokNface
Leave to Live (EP)
Lire la chronique
Mindz Eye
The Vision
Lire la chronique
Chainsword
Born Triumphant
Lire la chronique
Belore + Griffon
Lire le live report
Summoned to Suffer - European Tour May 2024
Demiurgon + Pessimist + Tal...
Lire le live report
Tenebro
L'Inizio Di Un Incubo
Lire la chronique
Alkhemia
Abraxas
Lire la chronique
Contre-Feux
La morsure (EP)
Lire la chronique
Assylum
Far Beyond Madness
Lire la chronique
Hagetisse
The Fountain of Fallen Stars
Lire la chronique
Karabiner
Unbeaten (EP)
Lire la chronique
Inquisition
Veneration of Medieval Myst...
Lire la chronique
Mons Veneris
Ascent into Draconian Abyss
Lire la chronique
Aborted
Vault Of Horrors
Lire la chronique
Cryptic Process + Inhumate + Putrefaction of Rotting Corpses (P.O.R.C.) + Serpillère + Pendrak
Lire le live report
INHUMATE - Clap de (presque) fin
Lire l'interview
Borgtårn
Sorte Makt
Lire la chronique
Atrophy
Asylum
Lire la chronique
Necrophobic
In The Twilight Grey
Lire la chronique
Corpus Diavolis
Elixiria Ekstasis
Lire la chronique