chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
189 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Korpituli - Pohjola

Chronique

Korpituli Pohjola
Derrière KORPITULI, un seul homme : Joonas Juntunen, 42 ans, autrement appelé Sovereign quand il joue pour IKU-TURSO, NACHTVRUCHT, UNIVERSAL DISORDER ou encore WRATHAGE et KHANUS. Il n’y a que lorsqu’il s’amuse tout seul dans son projet solo qu’il prend le pseudo Korpituli finalement. Oui, oui, l’homme et le groupe ont bien le même nom. Mais bon, on n’est plus à ça près, le Finlandais nous a habitué à n’en faire qu’à sa tête, et plus grand chose ne nous surprend de sa part. La dernière fois il avait décidé de créer son propre label, évidemment intitulé Korpituli Productions, et il s’y est sagement consacré, sortant des albums de KALMANKANTAJA, NIGHTSIDE, MIMORIUM... C’est bien, il ne tergiverse pas inutilement et fait ce qu’il lui plaît.

Sauf que cette fois-ci ses petites humeurs ont des conséquences sur sa musique. Il suffit de voir la pochette pour tout de suite comprendre que ce troisième album va explorer de nouvelles terres, et de nouvelles ambiances, probablement même dans un autre style. Je dois rappeler que l’album précédent, As Infinite Shadows of the Nightsky, chroniqué dans ces pages, était porté sur le cosmos, avec des petits effets sonores bien plaisants qui transportaient l’esprit dans une autre galaxie. Je lui reprochais de ne pas faire autant de folies que ce qu’il aurait pu faire, mais bon, il m’avait tout de même plu et j’étais impatient de découvrir la suite. Le cosmos, c’est fini ! On revient sur Terre, et on y plonge même très profondément...

La pochette est un indice évident et fort. Elle emprunte une œuvre d’Albert Edelfelt, peintre finlandais du 19ème siècle qui a longtemps vécu en France et qui y est devenu célébre. Tout le monde a dû voir ses fameux portraits, dont ceux de Louis Pasteur. Il est ensuite retourné dans son pays et il y a fini sa vie, se consacrant beaucoup à l’illustration de l’histoire finlandaise. Et c’est exactement l’approche qui a été choisie par KORPITULI sur ces 10 compositions. Un hommage à son propre pays, avec des morceaux qui insèrent beaucoup d’éléments folk, aussi bien dans les instruments que dans les chœurs. Du Pagan Black Metal... Une sorte de MOONSORROW du coup ? Oui, d’autant qu’eux aussi sont finlandais, donc la comparaison est inévitable. Deux morceaux (« Pohjola » et « Pohjan Akka ») reprennent des textes tirés du fameux Suomen kansan vanhat runot, livre en langue finnoise qui contient 100.000 chansons différentes et quatre autres utilisent des mélodies de vieilles chansons folk finlandaises : « Soittajapaimen », « Saunavihdat », « Yksi, Kaksi, Kolme, Neljä » et « Kalliolle Kukkulalle ».

Est-ce que KORPITULI s’en sort bien avec sa nouvelle orientation ? Oui, il est crédible, il sait composer ce style-là aussi, mais finalement moins bien que des titres sur le cosmos. Du coup je n’ai pas le choix, c’est un demi-point de moins que l’album précédent !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Korpituli
Pagan Black Metal
2024 - Korpituli Productions
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Korpituli
Korpituli
Pagan Black Metal - 2021 - Finlande
  

tracklist
01.   Maan ääriin
02.   Pohjola
03.   Pohjan akka
04.   Lalli
05.   Syyttä suotta sariolaan
06.   Soittajapaimen
07.   Saunavihdat
08.   Yksi kaksi kolme neljä
09.   Kalliolle kukkulalle
10.   Väkensä luokse

Durée : 45:49

parution
19 Avril 2024

voir aussi
Korpituli
Korpituli
As Infinite Shadows of the Nightsky

2022 - Korpituli Productions
  

Essayez aussi
Zgard
Zgard
Totem

2015 - Svarga Music
  
Waldgeflüster
Waldgeflüster
Meine Fesseln

2014 - Black Blood Records
  
Belenos
Belenos
Yen Sonn Gardis

2010 - Northern Silence Productions
  
Wodensthrone
Wodensthrone
Curse

2012 - Candlelight Records
  
Graveland
Graveland
Hour of Ragnarok

2021 - Inferna Profundus Records
  

Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
brokNface
Leave to Live (EP)
Lire la chronique
Mindz Eye
The Vision
Lire la chronique
Chainsword
Born Triumphant
Lire la chronique
Belore + Griffon
Lire le live report
Summoned to Suffer - European Tour May 2024
Demiurgon + Pessimist + Tal...
Lire le live report
Tenebro
L'Inizio Di Un Incubo
Lire la chronique
Alkhemia
Abraxas
Lire la chronique
Contre-Feux
La morsure (EP)
Lire la chronique
Assylum
Far Beyond Madness
Lire la chronique
Hagetisse
The Fountain of Fallen Stars
Lire la chronique
Karabiner
Unbeaten (EP)
Lire la chronique
Inquisition
Veneration of Medieval Myst...
Lire la chronique
Mons Veneris
Ascent into Draconian Abyss
Lire la chronique
Aborted
Vault Of Horrors
Lire la chronique
Cryptic Process + Inhumate + Putrefaction of Rotting Corpses (P.O.R.C.) + Serpillère + Pendrak
Lire le live report
INHUMATE - Clap de (presque) fin
Lire l'interview
Borgtårn
Sorte Makt
Lire la chronique
Atrophy
Asylum
Lire la chronique
Necrophobic
In The Twilight Grey
Lire la chronique