chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
112 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

One Step Closer - All You Embrace

Chronique

One Step Closer All You Embrace
Mes écoutes du moment étant principalement concentrées autour de la scène Hardcore (de ces sorties les plus récentes telles que Missing Link, Loyal To The Grave, No Way Out, Moldy, The Hope Conspiracy à ces vieilleries indéboulonnables que sont les premiers albums de Madball, Merauder, Vision Of Disorder, Kickback, Crown Of Thornz, Biohazard et j’en passe), vous ne m’en voudrez pas de coller à l’actualité avec aujourd’hui une modeste bafouille au sujet du nouvel album des Américains de One Step Closer.

Devenu depuis quelques années l’une des coqueluches de la scène Hardcore à tendance émotive et mélodique, le groupe originaire de Wilkes-Barre, Pennsylvanie, était évidemment attendu de pied ferme par une bonne partie du public. Non pas qu’il ait encore des choses à prouver après huit ans de carrière et une discographie pas loin d’être irréprochable mais plutôt qu’en dépit d’un amuse-bouche des plus sympathiques (l’excellent EP Songs For The Willow paru courant 2023) le temps commençait à se faire long depuis la sortie du très bon This Place You Know (septembre 2021). Les voilà donc aujourd’hui de retour avec All You Embrace, un deuxième album paru une fois de plus sur le label Run For Cover et avec lequel One Step Closer entend bien affirmer son statut et ainsi conserver sa couronne de meilleur groupe de Hardcore mélodique du moment.

Affiché à trente-deux minutes et des bananes, All You Embrace se compose de onze nouveaux morceaux. Des titres enregistrés une fois de plus par Jon Markson (Drug Church, Soul Blind, Regulate, Koyo, Life’s Question...) mais mixés et masterisés cette fois-ci par Sam Guaiana (Bayside, The Early November, Silverstein...) et Mike Kalajian (The Hope Conspiracy, Koyo, The Bronx, Morning Again, Drain...). Les trois hommes offrent aux garçons de One Step Closer une production absolument impeccable qui, si elle manque certainement un petit peu de caractère, s’avère cependant parfaitement capable de faire le pont entre l’agressivité et l’urgence qui caractérise en partie la musique des Américains et son pendant plus mélodique et émotionnel. Bref, un jeu d’équilibre qui forcément à ses limites mais qui convient bien au Hardcore de One Step Closer.

De fait, en dépit de ces fiches promotionnelles toujours aussi prompt à mettre l’accent sur cette liberté d’écriture et cette maturité fraîchement acquises, on ne peut pas vraiment dire qu’All You Embrace soit foncièrement différent de son prédécesseur même si désormais les mélodies ont quelque peu pris le pas sur l’agressivité qui jusque-là prévalait. La base de ce nouvel album est ainsi toujours la même avec les relents d’un Hardcore hautement chargé en émotions (l’influence de groupes comme Have Heart, Miles Away, Bane, Defeater semble ainsi toujours aussi évidente) auquel les Américains ont choisi (mais ce n’est pas nouveau) d’intégrer des sonorités piochées à droite à gauche, que ce soit dans le Post-Hardcore (un peu), le Punk Rock (beaucoup) et l’Indie / Emo Rock (à la folie). Les allergiques aux refrains mélodiques sur fond de chant clair peuvent donc continuer à passer leur chemin puisque c’est bel et bien (et donc encore plus aujourd’hui) l’un des éléments clef de One Step Closer.
Une sensibilité à fleur de peau qui trouve ses origines dans ce passage à l’âge à l’adulte (transition qui n’a évidemment rien à voir avec le simple fait d’avoir 18 ou 21 ans mais plutôt avec le moment où l’on commence à mesurer les difficultés qui nous entourent et ce qu’il en coute de réussir à les surmonter, ce moment où l’insouciance laisse petit à petit sa place à des choses beaucoup moins drôles et légères...) ainsi que dans cette existence loin de ces grandes agglomérations bouillonnantes où tout se passe et où tout semble se créer... Ces émotions, si elles passent évidemment par la musique avec tout un tas de séquences renvoyant comme on l’a vu aux scènes Indie / Emo Rock ("Color You", "The Gate", "Orange Leaf", "Esruc", "Giant’s Despair", "So Far From Me"...) et d’arrangements bien fichus (ce piano sur la conclusion de "Blur My Memory", cette trompette sur "Giant’s Despair"), sont néanmoins essentiellement transmises par les lignes de chant d’un Ryan Savitski écorché vif. Ainsi, outre ces passages hurlés qui ne manquent ni de passion ni d’intensité, on retiendra également de chouettes refrains (sans parler de ces passages tout simplement chantés) qui bien vite vont s’imprimer dans un coin de notre tête. De "Color You" à "Leap Years" en passant pare "Blur My Memory", "Topanga" et "So Far From Me", on se laisse en effet rapidement prendre au jeu, scandant les paroles avec autant de sincérité et de conviction que monsieur Savitski.

Pourtant, si All You Embrace est un album effectivement plus mélodique, il n’en conserve pas moins une énergie qui l’empêche de sombrer dans la mièvrerie. Alors évidemment, il vous faudra avoir quelques prédisposions en matière de Punk Rock et d’Indie / Emo Rock pour espérer apprécier le Hardcore mélodique de One Step Closer et probablement encore davantage en ce qui concerne ce deuxième album mais c’est bien ce qui fait le charme des Américains et ce grâce à quoi les quatre garçons réussissent à tirer leur épingle du jeu au sein d’une scène aujourd’hui plus inclusive que jamais mais toujours essentiellement portée sur l’agression sonore. Bref, ces élans mélodiques et toutes ces émotions, loin de porter atteinte à la virilité et autres conneries de "dur à cuir" masculinistes de ce genre, donnent à One Step Closer une profondeur et une sincérité particulièrement touchantes. Alors certes, ce n’est peut-être pas l’inclinaison que la plupart des gens espéraient mais ce deuxième album n’en reste pas moins une belle réussite dans son genre. Un disque poignant qui jamais ne manque d’efficacité.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
One Step Closer
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
One Step Closer
One Step Closer
Hardcore - 2016 - Etats-Unis
  

vidéos
Leap Years
Leap Years
One Step Closer

Extrait de "All You Embrace"
  
Blur My Memory
Blur My Memory
One Step Closer

Extrait de "All You Embrace"
  
Giant's Despair
Giant's Despair
One Step Closer

Extrait de "All You Embrace"
  

tracklist
01.   Color You  (03:17)
02.   Leap Years  (02:39)
03.   Blur My Memory  (02:39)
04.   The Gate  (03:53)
05.   Your Hazel Tree  (02:51)
06.   Orange Leaf  (02:39)
07.   Esruc  (02:16)
08.   Slow To Let Go  (02:53)
09.   Topanga  (02:56)
10.   Giant's Despair  (03:40)
11.   So Far From Me  (02:50)

Durée : 32:33

line up
parution
17 Mai 2024

voir aussi
One Step Closer
One Step Closer
Songs For The Willow (EP)

2023 - Run For Cover Records
  
One Step Closer
One Step Closer
This Place You Know

2021 - Run For Cover Records
  

Essayez aussi
Pulling Teeth
Pulling Teeth
Paranoid Delusions / Paradise Illusions

2009 - Deathwish Inc. / A389 Records
  
Converge
Converge
You Fail Me

2004 - Epitaph Records
  
H2O
H2O
California / D.C. / New York City (EP)

2011 - Bridge Nine Records
  
Raw Justice
Raw Justice
Artificial Peace (EP)

2014 - Straight & Alert
  
Kickback
Kickback
Cornered

1995 - Hostile Records
  

Nightside
Death From The North
Lire la chronique
Yattering
Human’s Pain
Lire la chronique
Speed
Only One Mode
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Earth Crisis
All Out War (EP)
Lire la chronique
Uttertomb
Nebulas Of Self-Desecration
Lire la chronique
Konkhra
Weed Out the Weak
Lire la chronique
Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique