chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
106 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Alpha Warhead - Code Red

Chronique

Alpha Warhead Code Red
A l’instar de nombreuses nations d’Europe de l’est le Portugal n’est pas épargné par le regain d’intérêt autour du Thrash, qui confirme que la scène extrême du pays du Fado ne se limite pas seulement à son excellent niveau en matière de Black Metal. Car après les sympathiques TORN FABRIKS c’est au tour de ALPHA WARHEAD de venir répandre la bonne parole propre au genre, et le moins que l’on puisse dire c’est que le groupe y parvient très bien et avec facilité vu que ce premier album expédié en à peine plus d’une demi-heure possède en son sein tous les éléments qu’il faut pour activer le mode secouage de tête. Si évidemment tout cela sonne déjà entendu des milliers de fois il faut bien reconnaître que le quatuor malgré le jeune âge de ses membres livre une prestation sérieuse et appliquée, menée par des compositions assez simples en apparence mais qui ne sonnent jamais trop primitives comme rudimentaires... et portées par un tempo suffisamment varié pour obtenir un rendu très dense et accrocheur. Si l’on pourra reprocher au combo de souvent étirer inutilement ses morceaux (ainsi que d’être parfois un peu brouillon dans son exécution), on sent néanmoins chez lui un véritable potentiel qui ne demande que de l’expérience en rabe pour véritablement se révéler, vu que dès l’introduction terminée c’est parti pour un peu plus d’une demi-heure menée à vive allure et jouée de façon très efficace.

En effet avec « Code Red » les lusitaniens nous dévoilent toute leur panoplie rythmique basée sur l’alternance et l’homogénéité pour un résultat simple et direct où l’efficacité est de mise, à l’instar de « Fuel To The Fire » aux accents Heavy délicieux via un mid-tempo plus présent et propice à l’envie de secouer la nuque. Sentant totalement le son américain des années 80 (aidé en cela par une production rugueuse qui sonne live) l’entité ne fait pas abstraction de ses inspirations d’outre-Atlantique, mais cela se montre attractif comme sur le dense et agressif « Thunder, Rain And Lightning » ou encore le légèrement mélodique « Apollyon » aux accents très TESTAMENT. Cependant après tout cela on va s’apercevoir que c’est clairement quand elle joue sur sa facette la plus débridée et virulente que la formation est la plus intéressante, tant elle évite ici l’écueil des défauts précités... comme va être flagrant sur l’impeccable et explosif « Paranoia » où l’on va retrouver une certaine rythmique enlevée et débridée la majeure partie du temps. Et comme pour continuer sur cette même lancée la doublette de fin « Backfire » / « Bullets Of Hate » va garder ce sens de l’équilibre typique du style, où l’énergie de la jeunesse semble être inépuisable vu que ça tape vite et fort sans donner de sensation d’essoufflement ou d’être à la ramasse, notamment via un groove permanent.

Heureusement d’ailleurs que les gars n’ont pas pondu de disque trop long car il y avait un vrai risque de voir leur musique baisser en qualité et ainsi qu’elle s’écoute en dilettante, ce qui aurait été dommage vu le boulot fourni ici qui sans être transcendant fait preuve d’une sincérité à toute épreuve et d’une honnêteté musicale intégrale. Tout ceci comblera aisément les petites erreurs imputables à un certain manque de maturité et qui disparaitront sans doute avec le temps et du travail, du moins on l’espère fortement. En attendant que cela arrive - et fasse ainsi grimper l’entité un peu plus haut dans la hiérarchie, on appréciera écouter ces sept titres qui expédient rapidement les affaires courantes mais sont réhaussés par des solos bien sentis et une hargne contagieuse qui fera parfaitement leur office, aussi bien sur scène qu’au casque où ça décrassera les oreilles comme il se doit. Du coup c’est typiquement ce qu’on demande à une bonne série b musicale... et c’est ici effectivement le cas, vu qu’elle comblera aisément les fans des vieux briscards historiques situés de l’autre côté de l’Atlantique, ce qui va faire ainsi pas mal de monde.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Alpha Warhead
Thrash Metal
2024 - Firecum Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Alpha Warhead
Alpha Warhead
Thrash Metal - 2019 - Portugal
  

tracklist
01.   Detonation Sequence
02.   Code Red
03.   Fuel To The Fire
04.   Thunder Rain And Lightning
05.   Apollyon
06.   Paranoia
07.   Backfire
08.   Bullets Of Hate

Durée : 33 minutes

line up
parution
11 Mars 2024

Essayez aussi
Tankard
Tankard
B-Day

2002 - AFM Records
  
Sodom
Sodom
Genesis XIX

2020 - Steamhammer Records (SPV)
  
Hatriot
Hatriot
Dawn Of The New Centurion

2014 - Massacre Records
  
Critical Defiance
Critical Defiance
No Life Forms

2023 - Unspeakable Axe Records
  
Cyclone
Cyclone
Brutal Destruction

1986 - Roadrunner Records
  

Nightside
Death From The North
Lire la chronique
Yattering
Human’s Pain
Lire la chronique
Speed
Only One Mode
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Earth Crisis
All Out War (EP)
Lire la chronique
Uttertomb
Nebulas Of Self-Desecration
Lire la chronique
Konkhra
Weed Out the Weak
Lire la chronique
Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique
Yattering
Murder’s Concept
Lire la chronique
Take Offense
T​.​O​.​tality
Lire la chronique
Unearthly Rites
Ecdysis
Lire la chronique
Varices
The Undoing
Lire la chronique
Winter Eternal
Echoes of Primordial Gnosis
Lire la chronique
Rope Sect
Estrangement
Lire la chronique
Solar Temple / Dead Neanderthals
Embers Beget the Divine (Co...
Lire la chronique
Tenebro
Carne Umana (EP)
Lire la chronique
Sadus
The Shadow Inside
Lire la chronique
Necromantic Worship
Rites Of Resurrection (Comp...
Lire la chronique
Gjendød
Livskramper
Lire la chronique
Grisaille
Entre Deux Averses​.​.​. (E...
Lire la chronique
Black Sorcery
Plummeting Into The Hour Of...
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Between The Worlds Of Life ...
Lire la chronique
Holycide
Towards Idiocracy
Lire la chronique