chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
145 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gorgasm - Sadichist

Chronique

Gorgasm Sadichist (EP)
Comme quoi à force d’attendre tout finit toujours par arriver prouvant ainsi que tout espoir n’est pas perdu, car c’est à cela qu’ont sans doute pensé nombre de fans de GORGASM à l’annonce de la sortie de cet Ep qui aura mis fin à quasiment dix ans d’attente de nouveau son. En effet c’est le temps qui s’est écoulé depuis la publication de l’impeccable dernier album en date avant qu’un long silence interminable ne s’abatte sur le groupe, et finisse ainsi par faire exploser un line-up qui semblait pourtant stable... ce qui était une réelle nouveauté en soi. Pourtant loin de se laisser abattre l’indéboulonnable chanteur-guitariste a réussi à remettre sur pied la formation avec de nouveaux membres expérimentés et qu’on a pu entendre notamment chez VITRIOL, INCINERATE ou encore DESECRATE THE FAITH... bref que des combos qui font dans la finesse, et dont le style va parfaitement coller à celui de sa tête-pensante. Si évidemment on aurait préféré un long-format complet à ces trois morceaux expédiés en à peine dix minutes, on se contentera volontiers de cela (mais pas trop longtemps quand même !) tant le plaisir de réentendre le quatuor prend le pas sur le reste, surtout que même si musicalement ça reste hyper balisé et sans surprises le contrat est largement rempli.

En effet la bande nous offre ici autant le côté primitif et brutal de « Bleeding Profusely » et « Masticate To Dominate » que celui plus dense et épais de « Destined To Violate », et cette première tendance va se ressentir immédiatement sur « Carnal Demise » où la variation permanente va être de mise sur fond de gros tabassage intensif qui alterne avec des plans plus lourds et écrasants. Tout cela sans compter sur un court solo impeccable et d’éphémères plans mid-tempo redoutables exécutés avec soin, faisant ainsi de cette ouverture une composition typique à l’entité, mais où l’on retrouve toujours sa patte si reconnaissable... à l’instar de « Sadichrist » qui s’enchaîne juste après et va se faire à la fois plus débridée et directe. Cependant elle va être aussi plus sombre par l’apport d’un grand-écart plus important et dense que précédemment, qui créé ainsi un ressenti oppressant dans cette noirceur encore plus impénétrable après notamment de bonnes grosses déferlantes inarrêtables. En revanche après ce démarrage mené tambour battant « Mutilation Maze » va jouer sur le penchant plus actuel des américains en mettant ici les blasts en retrait au profit d’une lourdeur accentuée à l’extrême et à la pression impressionnante, tant on suffoque sous cette épaisseur d’obscurité et de lenteur proéminente. Si quelques courts instants en médium permettent d’aérer l’ensemble le bridage reste la règle tant c’est rampant au possible, et se complété par un long lead désespéré qui finit d’ajouter de la douleur et de la haine à une plage implacable qui clôt les hostilités de la meilleure des manières.

Du coup même si tout cela passe beaucoup trop rapidement pour qu’on soit rassasié cet encas vite digéré s’appréciera néanmoins avec plaisir et simplicité, en attendant une suite plus longue et que l’on espère voir arriver très prochainement... maintenant que les gars ont retrouvé les chemins du studio et semblent plus soudés que jamais. Tout cela confirme que malgré le temps qui passe Damian Leski et ses acolytes restent parmi ce qui se fait de mieux dans ce genre si exigeant et saturé de labels et musiciens de seconde zone, et où il est difficile de se maintenir en haut de l’affiche avec l’âge. En espérant maintenant qu’ils ne nous refassent pas le coup de rester silencieux durant une décennie entière, car vu le potentiel dévoilé ici qui prouve qu’ils n’ont pas perdu la main ni leur force de frappe cela serait un gâchis considérable... après tout reste possible et on a déjà hâte d’écouter la suite qui s’annonce radieuse, s’il y’en a une évidemment.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gorgasm
Brutal Death Metal
2024 - Brutal Mind
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gorgasm
Gorgasm
Brutal Death - 1994 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Carnal Demise
02.   Sadichist
03.   Mutilation Maze

Durée : 10 minutes

line up
parution
5 Avril 2024

voir aussi
Gorgasm
Gorgasm
Orgy Of Murder

2011 - Brutal Bands
  
Gorgasm
Gorgasm
Destined To Violate

2014 - New Standard Elite
  
Gorgasm
Gorgasm
Stabwound Intercourse (EP)

1998 - Pulverizer Records
  
Gorgasm
Gorgasm
Bleeding Profusely

2001 - Extremities Productions
  
Gorgasm
Gorgasm
Masticate To Dominate

2003 - Unique Leader Records
  

Essayez aussi
Defeated Sanity
Defeated Sanity
Passages Into Deformity

2013 - Willowtip Records
  
Nephren-Ka
Nephren-Ka
The Fall Of Omnius

2013 - Kaotoxin Records
  
Infested
Infested
1000 Doors

2009 - Permeated Records
  
Syphilis
Syphilis
Gang Bang (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Nephren-Ka
Nephren-Ka
From Agony To Transcendance

2021 - Dolorem Records
  

Kerasfóra
Six Nights Beyond The Serpe...
Lire la chronique
Seiden
Ryûkyû Reisen Shinkô (EP) (...
Lire la chronique
Complot!
Victimes innocentes (d'une ...
Lire la chronique
Todesstoss
Das Liebweh​-​Dekret
Lire la chronique
Tzompantli
Beating The Drums Of Ancest...
Lire la chronique
Replacire
The Center That Cannot Hold
Lire la chronique
Scurrilous
Necromantik Self Devourment...
Lire la chronique
Ahab
The Coral Tombs
Lire la chronique
Incipient Chaos
Incipient Chaos
Lire la chronique
Mad Throng
Retribution is at Hand
Lire la chronique
Tomb
The Dark Subconscious (EP)
Lire la chronique
Xasthur
Disharmonic Variations
Lire la chronique
Oozing from the Netherworld
Cryptworm + Slimelord
Lire le live report
Exhumation
Master's Personae
Lire la chronique
Jenner
Prove Them Wrong
Lire la chronique
Nightside
Death From The North
Lire la chronique
Yattering
Human’s Pain
Lire la chronique
Speed
Only One Mode
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Earth Crisis
All Out War (EP)
Lire la chronique
Uttertomb
Nebulas Of Self-Desecration
Lire la chronique
Konkhra
Weed Out the Weak
Lire la chronique
Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique