chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Scattered Remnants - Procreating Mass Carnage

Chronique

Scattered Remnants Procreating Mass Carnage (Démo)
Ce n’est un secret pour personne mais la scène Death Metal est un véritable puit sans fond... Peu importe que vous vous y intéressiez depuis six mois, deux ans, dix ans ou trente ans, il y aura toujours un groupe dont vous n’avez jamais entendu parler qui réussira non pas nécessairement à chambouler votre existence mais au moins à vous faire regretter de ne pas être tombé dessus bien avant... De fait, si certains d’entre vous ont évidemment déjà entendu parler de Scattered Remnants, je mets néanmoins ma main à couper que même parmi les amateurs éclairés de Brutal Death Metal il reste encore des auditeurs à "éduquer".

Formé en 1992 à Leominster dans le Massachusetts, le groupe américain aura eu effectivement une carrière particulièrement discrète. Outre le fait que l’époque n’était déjà plus tout à fait propice au Death Metal et encore moins au Brutal Death, Scattered Remnants a également dû composer au début de sa carrière avec un circuit de distribution et de promotion quasiment inexistant. Il faut dire qu’en signant sur le label Vaginal Vomit Productions (qui n’a d’ailleurs jamais rien sorti d’autre que les quelques réalisations du groupe américain), il y avait effectivement assez peu de chances pour que la formation réussisse à s’exporter (même si celle-ci signera en 1998 avec le label espagnol Repulse Records (deuxième label de Dave Rotten après Drowned Productions et avant Xtreem Music) pour la sortie de leur premier album).

Après une première démo éponyme parue en 1993, Scattered Remnants va poursuivre ses aventures avec la sortie l’année suivante d’une seconde démonstration intitulée Procreating Mass Carnage. Une parution effectuée à l’époque au seul format cassette avant qu’un pressage CD ne soit finalement proposé trois ans plus tard avec à la clef une illustration alternative bien différente (et passablement moins réussie si vous voulez mon avis). Depuis, celle-ci n’a été rééditée qu’une seule fois, en 2017, par le label américain Ossuary Industries (Dehumanized, Immortal Suffering, Ton, Waco Jesus...).

Affichée à près de vingt-cinq minutes, celle-ci est composée de cinq morceaux parmi lesquels "Infusing Fecal Embryo"), un interlude qui en 2024 n’a plus aussi fière allure qu’à l’époque. Il faut dire qu’entre les samples de cette femme qui ne sait pas si elle doit jouir ou gémir, ces cordes synthétiques façon Black Metal symphonique de bas étage et ces nappes de clavier spectrales vues et revues un millier de fois, tout cela paraît en effet très kitsch aujourd’hui. Fort heureusement, c’est à peu près le seul point négatif à l’adresse de cette seconde démo même si, soyons honnêtes, tout n’y est pas parfait (je pense à ces quelques hurlements aigus entendus notamment sur "Profanation of Christ" et "Ridding Genital Flesh" qui ont tendance à casser les oreilles plus qu’autre chose mais aussi à certaines séquences encore un peu vertes qui, à force de répétition ou parce que leurs riffs manquent encore un peu de consistance, peinent un petit peu plus à convaincre...).

En dépit de ces quelques griefs et autres petites remarques inhérentes à ce genre de premières sorties manquant encore un petit peu de maturité, la base proposée par Scattered Remnants sur cette seconde démo reste néanmoins extrêmement solide. Suffisamment en tout cas pour faire de celle-ci une sortie encore intéressante aujourd’hui pour tous les amateurs de Brutal Death à la sauce new-yorkaise. Car oui, c’est en effet du côté de Suffocation, Pyrexia, Internal Bleeding, Embrionic Death, Dying Fetus, Skinless et compagnie qu’il convient de ranger Procreating Mass Carnage. De ces fulgurances plus ou moins radicales (l’entame soutenue de "Profanation Of Christ" puis de nouveau à 3:51, "Ridding Genital Flesh" à 0:29, 0:52 et 3:33, "Anal Birth" à 2:12 et 4:54, les premières secondes bien chaotiques de "Cranial Defilement" puis de nouveau à 1:02) à ces ralentissements plein de groove ("Profanation Of Christ" à 1:14, "Ridding Genital Flesh" à 1:59, "Anal Birth" à 1:46 et 4:34, "Cranial Defilement" à 0:42 et 1:47 et ses derniers instants à compter de 3:58) en passant par ces séquences plombées et écrasantes ("Profanation Of Christ" à 4:06, "Ridding Genital Flesh" à 1:31 et "Anal Birth" à 0:20 et 3:54), ce riffing bien épais et déjà un brin technique, tout y est, même ce growl bien gras et incompréhensible. Alors évidemment, trente ans après sa sortie, cette seconde démo n’a plus rien de nouveau à offrir mais il faudrait être sourd ou de mauvaise foi pour ne pas concéder aux Américains de Scattered Remnants un certain talent et une efficacité brute des plus convaincantes.

Si la suite de ce que proposera Scattered Remnants réussira à se hisser à un niveau au-dessus, Procreating Mass Carnage reste une démo de choix pour tous les amateurs de Brutal Death américain des années 90. Effectivement, celle-ci n’est pas exempte de quelques défauts de jeunesse mais ceux-ci sont largement compensés par tout le reste. Aussi j’espère que cette chronique vous aura donné envie d’y jeter une oreille car il y a là matière à passer un bon moment si l’on se sait client des références évoquées plus haut. Bref, rendez-vous service et allez-y sans plus attendre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
24/06/2024 09:05
note: 3.5/5
Sosthène a écrit : ...merci pour la découverte !

Clin d'oeil
Sosthène citer
Sosthène
24/06/2024 09:21
Je ne connaissais pas du tout, c'est évidemment tout ce qu'on aime ! Ce chant sur "Anal Birth" ! C'est vrai que ça reste un peu léger en termes de composition mais il y a une belle ambiance qui se dégage des titres, merci pour la découverte !
Keyser citer
Keyser
20/06/2024 20:25
Culte ! J'ai la compil "Indulgence in Masochism" qui regroupe quasi tout. Pas le groupe le plus connu de la East Coast mais une grosse influence pour un Devourment par exemple.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Scattered Remnants
Brutal Death Metal
1994 - Vaginal Vomit Productions
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Scattered Remnants
Scattered Remnants
Brutal Death Metal - 1992 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Profanation Of Christ  (07:31)
02.   Ridding Genital Flesh  (03:58)
03.   Infusing Fecal Embryo  (02:56)
04.   Anal Birth  (06:27)
05.   Cranial Defilement  (03:54)

Durée : 24:46

line up
parution
1 Mai 1994

voir aussi
Scattered Remnants
Scattered Remnants
Destined To Fail

1998 - Repulse Records
  
Scattered Remnants
Scattered Remnants
Inherent Perversion (EP)

1995 - Vaginal Vomit Productions
  

Essayez aussi
Suffocate Bastard
Suffocate Bastard
Acts Of Contemporary Violence

2007 - Revenge Productions
  
Devourment
Devourment
Butcher The Weak (re-release)

2006 - Brutal Bands
  
Hate Eternal
Hate Eternal
Infernus

2015 - Season Of Mist
  
Reciprocal
Reciprocal
Reciprocal

2009 - Autoproduction
  
The Monolith Deathcult
The Monolith Deathcult
The White Crematorium

2005 - Karmageddon Media
  

Kerasfóra
Six Nights Beyond The Serpe...
Lire la chronique
Seiden
Ryûkyû Reisen Shinkô (EP) (...
Lire la chronique
Complot!
Victimes innocentes (d'une ...
Lire la chronique
Todesstoss
Das Liebweh​-​Dekret
Lire la chronique
Tzompantli
Beating The Drums Of Ancest...
Lire la chronique
Replacire
The Center That Cannot Hold
Lire la chronique
Scurrilous
Necromantik Self Devourment...
Lire la chronique
Ahab
The Coral Tombs
Lire la chronique
Incipient Chaos
Incipient Chaos
Lire la chronique
Mad Throng
Retribution is at Hand
Lire la chronique
Tomb
The Dark Subconscious (EP)
Lire la chronique
Xasthur
Disharmonic Variations
Lire la chronique
Oozing from the Netherworld
Cryptworm + Slimelord
Lire le live report
Exhumation
Master's Personae
Lire la chronique
Jenner
Prove Them Wrong
Lire la chronique
Nightside
Death From The North
Lire la chronique
Yattering
Human’s Pain
Lire la chronique
Speed
Only One Mode
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Juillet 2024
Jouer à la Photo mystère
Earth Crisis
All Out War (EP)
Lire la chronique
Uttertomb
Nebulas Of Self-Desecration
Lire la chronique
Konkhra
Weed Out the Weak
Lire la chronique
Nightrage
Remains Of A Dead World
Lire la chronique
Skelethal
Within Corrosive Continuums
Lire la chronique
Pestilence
Spheres
Lire la chronique
Scattered Remnants
Destined To Fail
Lire la chronique
Erzsébet
Six Hundred and Fifty
Lire la chronique
Grave
Into the Grave
Lire la chronique
Coffin Curse
The Continuous Nothing
Lire la chronique
Seth
La France des maudits
Lire la chronique