chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
162 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dragonlord - Rapture

Chronique

Dragonlord Rapture
Projet parallèle des membres de Testament comprenant l’inénarrable Steve Di Giorgio au poste de bassiste, Dragonlord, malgré un nom clichesque au possible, évolue dans un genre qui pourtant ne l’est pas.

Connaissant le groupe originel de ces vieux brisquards, on est en droit de se poser quelques questions quant à ce qu’on va découvrir en enfournant la galette ; et bien pour être le plus clair possible, c’est du black metal symphonique avec un gros feeling thrash (logique) et des ambiances allant du médiéval au fantastique. Les claviers font un peu penser à du Cradle ou du Dimmu premières périodes, la production est très bonne et met en avant les riffs de guitare, la basse s’entend très bien et résonne dans les enceintes, enfin la batterie tabasse terriblement, variant du mid tempo aux grosses rythmiques thashisantes en passant par la double pédale et quelques blasts. Le tout sonne très bas, mais les claviers ne sont pas négligés et les atmosphères ressortent très bien.

L’artwork à l’intérieur du digipack et du livret sont superbes, représentant un nid de dragon, une ville en ruine et des images mystiques, et illustrent assez bien l’esprit médiéval, occulte et fantastique de la musique.

Même si l’album est relativement court (35 minutes…), il recèle de bons morceaux, efficaces, puissantes comme du thrash , mais avec cette petite touche black sympho, apportant un souffle sombre et majestueux aux compos. La voix est assez grave, proche de celle de Shagrath, les stuctures sont assez basiques, les morceaux alternant entre riffs tueurs, breaks, passages atmosphérique au claviers ou aux guitares en sons claires, et parfois un petit solo monstrueusement efficaces : celui de Unholyvoid (quelle puissance avec la double pédale joué en ternaire et ce feeling !) et de Born To Darkness (blasté à une vitesse hallucinante) sont les plus marquants de l’album.

Certains morceaux sont très puissants comme Tradition & Fire et Wolfhunt, d’autres comme Born To Darkness et le final Rapture, optent plutôt pour le côté atmosphérique et plus mid tempo.

Pour finir, bah je dirais que ces 35 petites minutes sont fort bonnes et relativement originales, et bien que ce ne soit pas l’album du siècle, Rapture s’écoute bien et ravira les fans de thash, de bon black symphonique (atmosphérique et pas pompeux pour un sou) et tout bêtement les amateurs de bon gros metal viril qui sais se faire plus fin.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
17/07/2018 18:43
note: 6.5/10
Ils sortent un nouvel album. 13 ans après le second...
Niktareum citer
Niktareum
26/12/2005 16:36
ça a l'air intéressant...je vais jeter une oreille au èmpétroi!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dragonlord
Thrash black symphonique
2001 - Spitfire Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  5.75/10
Webzines : (15)  7.47/10

plus d'infos sur
Dragonlord
Dragonlord
Thrash black symphonique - 2000 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Vals De La Muerte
02.   Unholyvoid
03.   Tradition & Fire
04.   Born To Darkness
05.   Judgment Failed
06.   Wolfhunt
07.   Spirits In The Mist
08.   Rapture

line up
Essayez aussi
Sigh
Sigh
Hangman's Hymn
(Musikalische Exequien)

2007 - Osmose Productions
  

Mütiilation
The Lost Tapes (Compil.)
Lire la chronique
Kriegsmaschine
Apocalypticists
Lire la chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
Lire la chronique
SOS Chanteurs ! (Famine / Kvarforth / Ravenlord)
Lire le podcast
Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique