chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
157 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Diabolical Masquerade - Death's Design

Chronique

Diabolical Masquerade Death's Design
Anders Nyström aura une nouvelle fois confirmé son génie musical grâce à Diabolical Masquerade : il fait désormais parti sans hésitation de ces « grands » de la scène. Non content de nous avoir laissé ébahi par le sombre Ravendusk In My Heart et le condensé de hits en puissance Nightwork, sous son pseudonyme Blackheim il revient et c’est à nouveau une très grande surprise ! Le mot « surprise » est d’ailleurs un euphémisme, trois ans après le sublime Nightwork, Blackheim se lance dans la musique de film et c’est littéralement une grosse baffe sonore ! Contacté pour la composition de la bande originale d’un certain film obscure Death’s Design (qui ne verra jamais le jour), le musicien accepte sans hésitation et met absolument tout en œuvre pour une « digne » BO qui se respecte. Cela se traduisant par une musique encore plus fouillée, une présence plus marquée de Dan Swanö (toujours à la production), des invités encore plus nombreux et un artwork magnifique signé Travis Smith : rien que çà !

Tâche ardue de chroniquer ce Death’s Design, Blackheim n’a pas encore choisi la voie de la facilité : préparez vous à écouter un très gros pavé ! Ce dernier découpé en 20 mouvements eux-mêmes découpés en 61 pistes (fiou !) ne se voudra pas aisément digérable aux premières écoutes. Car si en plus je vous dit que la moyenne des pistes est de trente secondes (la piste la plus longue dure 2 minute 18 pour information) et que Blackheim pousse encore plus son délire musical je ne suis pas sûr que vous soyez vraiment à l’aise… Avec Dan Swanö au clavier et aux samples, impossible de ne pas penser à un certain Crimson et surtout au deuxième opus, lui aussi découpé de la sorte. La comparaison n’est pas idiote car nous avons affaire à peu près à la même chose : une musique melting pot d’une richesse exemplaire (composée de riffs leitmotivs entêtants) racontant une histoire. A l’écoute et à la vue (Travis Smith un autre génie !) de ce quatrième album de Diabolical Masquerade, on peut se douter que le film Death’s Design n’est pas une comédie : préparez vous au black metal à la sauce Blackheim. Le style de musique se voudra aisément reconnaissable lors de l’introduction très brutale avec un chant encore plus démoniaque de Blackheim ! Ce dernier continue dans la voie optée par Nightwork (une musique surtout dominée par des nappes de claviers et des leads heavy) mais avec un penchant encore plus atmosphérique.

La recette se veut donc toujours la même : une alternance de passages thrashy headbanguant (aux grattes très saturées et aux méchants blasts), de passages planants (splendides nappes de claviers et lead/guitares acoustiques), de passages épiques, de passages horrifiques (avec pas mal de clins d’œil ciné), de passages totalement délirant…Bref vous l’aurez deviné on a bien affaire au metal si riche et indescriptible de notre maître Blackheim ! Bien évidemment comme sur le reste de la discographie, le monsieur ne lésine pas sur les arrangements et les moults samples assez bizarres éparpillés un peu partout sur l’album. Mais Blackheim n’est pas tout seul, de nouveau accompagné d’une multitudes de musiciens dont un orchestre (plusieurs violons, un alto, un violoncelle, un pianiste) et un guitariste virtuose s’occupant de soli des plus hallucinant : on a donc bien affaire à une vraie BO ! On retiendra aussi la présence du grand frère (Dag) de Dan Swanö lors des soli jazzy (pistes 40 et 47) ainsi que Dan lui-même pour certains soli. A l’instar de Nightwork il est inhumain de ne rien ressentir lors des passages brutaux et épiques : écoutez donc le mouvement 5 (avec ce contraste si jouissif entre chant clair et hurlé de Blackheim), le 9 reprenant le thème de Conan Le Barbare (Blackheim est un grand fan) avec ce solo magnifique de Dan ou encore le 12ème ! Tous les mouvements de l'album possèdent ce petit quelque chose qui vous poignarde sur place : bluffant au possible!

Rarement mis à part Crimson, un album ne m’avait scotché par une si grande richesse ! Tout comme l’album d’Edge Of Sanity, n’espérez pas dompter la bête en quelques écoutes ou bien commencez l’écoute par le milieu de l’album. La complexité de la chose et son concept ne le permettent pas et pourraient en effrayer un certain nombre…. Mais si l’on apprécie Diabolical Masquerades les efforts ne seront pas trop durs et une fois habitué quel bonheur ! Après Nightwork, Blackheim redonne une grosse claque aux auditeurs et termine prématurément (malgré le début de l’écriture d’un cinquième album) une discographie exemplaire. RIP Diabolical Masquerade.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
14/07/2009 14:09
note: 8.5/10
Parfois un peu décousu, ça manque de passages black/thrash purement brutaux à mon goût mais dans l'ensemble, c'est du grand art. Les passages typiquement crimsonien sont vraiment magiques.
cglaume citer
cglaume
30/09/2007 21:23
J'ai les 3 premiers et je suis fan ... On se demande des fois comment on a pu laisser passer l'album de plus ! Confus
Chri$ citer
Chri$
30/09/2007 19:54
une merveille à hisser au rang de Crimson, avec lequel il a des liens flagrants (tout est évoqué dans la kro: les multipistes, Dan Swano...)... et partage cette richesse musicale qui vaut vraiment de s'y attarder, chacun pourra y trouver son compte tant les styles abordés sont variés Sourire
je le conseille chaudement à quiconque aime la musique un peu mélodique et alambiquée, et il est trouvable à moins de 9 euros sur amazon...!
Dead citer
Dead
09/01/2006 12:40
ok merci Sourire
Mitch citer
Mitch
09/01/2006 12:18
note: 9/10
Tu as un message du bonhomme sur la page d'accueil de DM. Apparemment les "spirits" (les guests qui le suivent depuis le début du groupe) ne sont plus de la partie et avec cette amputation ainsi qu'une perte d'intérêt (peut-être), Anders a arrêté l'aventure (définitivement?).
Enfin bon je ne saurai vous conseiller l'achat des albums de DM (si vous aimez les extraits) car c'est vraiment excellent! Sourire
RIP.
Dead citer
Dead
09/01/2006 11:54
Tu sais pourquoi Anders a arrêté DM ?
Mitch citer
Mitch
07/01/2006 17:23
note: 9/10
Discographie complète.
RIP.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Diabolical Masquerade
BO film d'horreur : Black Metal atmosphérique et avantgardiste
2001 - Avantgarde Music
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (9)  8.17/10
Webzines : (7)  8.59/10

plus d'infos sur
Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
BO film d'horreur : Black Metal atmosphérique et avantgardiste - 1993 † 2004 - Suède
  

tracklist
1st MOVEMENT
01.   Nerves In Rush
02.   Death Ascends - The Hunt (part I)
03.   You Can't Hide Forever
04.   Right On Time For Murder - The Hunt (part II)

2nd MOVEMENT
05.   Conscious In No Materia
06.   A Different Plane
07.   Invisible To Us
08.   The One Who Hides a Face Inside

3rd MOVEMENT
09.   ...And Don't Ever Listen To What It Says
10.   Revelation of The Puzzle
11.   Human Prophecy
12.   Where The Suffering Leads
13.   The Remains of Galactic Expulsions

4th MOVEMENT
14.   With Panic In The Heart
15.   Out From The Dark
16.   Still Coming At You
17.   Out From a Deeper Dark

5th MOVEMENT
18.   Spinning Back The Clocks

6th MOVEMENT
19.   Soaring Over Dead Rooms

7th MOVEMENT
20.   The Enemy Is The Earth
21.   Recall
22.   All Exits Blocked
23.   The Memory Is Weak
24.   Struck at Random/Outermost Fear
25.   Sparks of Childhood Coming Back

8th MOVEMENT
26.   Old People's Voodoo Seance
27.   Mary-Lee Goes Crazy
28.   Something Has Arrived
29.   Possession of The Voodoo Party

9th MOVEMENT
30.   Not of Flesh, Not of Blood
31.   Intact With a Human Psyche
32.   Keeping Faith

10th MOVEMENT
33.   Someone Knows What Scares You
34.   A Bad Case of Nerves
35.   The Inverted Dream / No Sleep In Peace
36.   Information
37.   Setting The Course

11th MOVEMENT
38.   Ghost Inhabitants
39.   Fleeing From Town
40.   Overlooked Parts

12th MOVEMENT
41.   A New Spark - Victory Theme (part I)
42.   Hope - Victory Theme (part II)
43.   Family Portraits - Victory Theme (part III)

13th MOVEMENT
44.   Smokes Starts To Churn
45.   Hesitant Behaviour
46.   A Hurricane of Rotten Air

14th MOVEMENT
47.   Mastering The Clock

15th MOVEMENT
48.   They Come, You Go

16th MOVEMENT
49.   Haarad El Chamon
50.   The Egyptian Resort
51.   The Pyramid
52.   Frenzy Moods and Other Odditites

17th MOVEMENT
53.   Still Part of The Design - The Hunt (part III)
54.   Definite Departure

18th MOVEMENT
55.   Returning To Haarad El Chamon
56.   Life Eater
57.   The Pulze
58.   The Defiled Feeds

19th MOVEMENT
59.   The River In Space
60.   A Soulflight Back To Life

20th MOVEMENT
61.   Instant Rebirth - Alternate Ending

line up
voir aussi
Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
The Phantom Lodge

1997 - Adipocere Records
  
Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
Nightwork

1998 - Avantgarde Music
  
Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
Ravendusk In My Heart

1996 - Adipocere Records
  

Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique