chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
194 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Emperor - In The Nightside Eclipse

Chronique

Emperor In The Nightside Eclipse
A l'époque jeune groupe norvégien de black metal, rien ne laissait présager d'une telle destinée pour Emperor. Il n'aura fallu finalement qu'un seul album pour asseoir sa grandeur, un seul album certes mais ô combien exceptionnel. Sorti en 1994 sous les couleurs de Candlelight Records, "In The Nightside Eclipse" marque le début d'une nouvelle ère pour le black metal, considéré comme le premier album de black symphonique. Le line-up de cet album est d'ailleurs plutôt intéressant puisqu'on retrouvait déjà à l'époque le duo Ihsahn/Samoth mais également un certain Tchort (Green Carnation, Carpathian Forest) à la basse et Faust à la batterie. Mais en déversant "In The Nightside Eclipse" sur le monde, Emperor a fait plus qu'inventer un style. C'est un peu comme si en plus, le groupe nous avait délivré d'emblée l'album ultime du genre, la quasi-perfection à atteindre pour toute formation qui se revendiquerait de ce style et ce à tous les niveaux (ou presque).

Dès le premier titre, le groupe impose son style, sa marque de fabrique. Les compositions sont racées, sombres, violentes avec toujours ce petit côté épique et grandiloquent qui leur colle à la peau. Les guitares sont incisives, le chant haineux à souhait, la batterie très bien équilibrée entre hargne et finesse (Faust oblige). Ihsahn commence à s'adonner au chant clair et le résultat est plus que concluant ("Inno A Satana"), chose qu'il ne manquera pas de développer sur l'album qui suivra. Souvent relayés au second plan, les claviers jouent un rôle essentiel dans la profondeur des morceaux : dosés à la perfection, ils se fondent dans l'ensemble pour ne former qu'un seul et même bloc de noirceur. Et chaque titre possède cette même atmosphère et son charme propre, des lugubres "Cosmic Keys To My Creations & Times" et "Into The Infinity Of Thoughts" aux envoutants "Towards The Pantheon" et "The Masjesty Of The Nightsky" en passant par les titanesques "I Am The Black Wizards" et "Inno A Satana" (qu'on ne présente plus). Mais il faudra avant tout passer outre cette production un peu confuse, pourtant essentielle à sa grandeur et à son charme. Ce son si imprécis ne fait que renforcer le côté froid et mystique de la musique, qu'une production ultra clean ne pourrait atteindre.

Ca n'est pas pour autant que le génie de cet album apparaît comme une évidence à sa découverte, bien au contraire. Moi-même, j'ai mis du temps à m'en imprégner, à ressentir toute la puissance qu'il dégage. Et pourtant, rares sont les albums qui portent en eux une telle atmosphère, une telle prestance. Emperor vous plonge dans un univers sombre aux étendues infinies, si vaste qu'on ne peut en toucher les limites. "In The Nightside Eclipse" jouit d'une profondeur incroyable qui vous envahit totalement, vous prend aux tripes dès les premières minutes et qui ne vous lâche pas avant la fin. On sent que cet album a été composé avec une incroyable ferveur et une grande modestie, laissant éclater toute sa puissance et son authenticité.

Emperor n'imaginait sans doute pas lors de sa sortie, l'impact qu'aurait ce "In The Nightside Eclipse" sur le monde du metal, aujourd'hui considéré comme un des meilleurs albums de black jamais sorti, voir le meilleur pour beaucoup. Tout comme la musique, le sublime artwork signé Necrolord est également passé dans la légende, illustrant magnifiquement sa froideur et sa profondeur. Je pense qu'il faut une certaine maturité pour ressentir un tel album tellement sa richesse et sa portée sont grandes, maturité que l'on n'a pas forcément lorsqu'on l'aborde. "In The Nightside Eclipse" passera sans doutes les ages et les générations sans jamais prendre une ride car le coeur et l'âme du black metal symphonique y resteront gravés à jamais.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

16 COMMENTAIRE(S)

Bloody citer
Bloody
05/04/2020 13:02
note: 7/10
Je lis avec enthousiasme et respect les chroniques et commentaires sur les albums d'Emperor. J'ai connu ce groupe à l'âge de 18 ans, j'en ai aujourd'hui bientôt 34 et la chronique évoque une certaine maturité pour apprécier à sa juste valeur ce qu'est Emperor. Mais rien n'y fait je n'y arrive pas depuis toutes ses années, j'essaie d'y revenir et malgré le respect que j'ai pour Ihsahn, le talent indéniable de ses musiciens, la beauté de la chose, je m'ennuie sur la longueur. Sans doute trop complexe, J'essaie chaque année, je laisse définitivement tomber malgré je le répète le talent et la beauté de leur musiques. Flagellez moi en place public!
Dantefever citer
Dantefever
17/06/2016 14:02
note: 10/10
Batu a écrit : dantefever a écrit : Vu qu'on en reparle, jvais reposer la question chiante; qu'est ce que cet album a de symphonique ?


Les claviers.


Ben oui mais atmo plutôt que sympho, non ... ?
Sur Anthems je vois bien le côté sympho, les claviers sont beaucoup plus présents et ce sont eux qui portent les compos (pour ça que je l'aime pas d'aillerus), alors qu'ici les claviers font que souligner les lignes de gratte
Batu citer
Batu
16/06/2016 22:57
dantefever a écrit : Vu qu'on en reparle, jvais reposer la question chiante; qu'est ce que cet album a de symphonique ?


Les claviers.
Dantefever citer
Dantefever
16/06/2016 20:53
note: 10/10
Vu qu'on en reparle, jvais reposer la question chiante; qu'est ce que cet album a de symphonique ?
wizard citer
wizard
16/06/2016 13:24
note: 10/10
Streker a écrit : wizard a écrit : Certainement le plus grand album de black metal qu'il m'ait été donné d'entendre ! Tout y est superbe ! Il nécessite plusieurs écoutes pour en saisir toutes les nuances et subtilités. Une fois cela fait, ce n'est que du bonheur. Cet album est une référence, et plus encore.
Moi qui n'écoute essentiellement que du black. Je n'ai jamais accroché avec Emperor.


Chacun ses préférences après tout. Un groupe peut être considéré culte par une majorité, il ne peut pas plaire à tout le monde malgré tout, et heureusement^^
Streker citer
Streker
16/06/2016 12:41
wizard a écrit : Certainement le plus grand album de black metal qu'il m'ait été donné d'entendre ! Tout y est superbe ! Il nécessite plusieurs écoutes pour en saisir toutes les nuances et subtilités. Une fois cela fait, ce n'est que du bonheur. Cet album est une référence, et plus encore.
Moi qui n'écoute essentiellement que du black. Je n'ai jamais accroché avec Emperor.
wizard citer
wizard
15/06/2016 20:41
note: 10/10
Certainement le plus grand album de black metal qu'il m'ait été donné d'entendre ! Tout y est superbe ! Il nécessite plusieurs écoutes pour en saisir toutes les nuances et subtilités. Une fois cela fait, ce n'est que du bonheur. Cet album est une référence, et plus encore.
Gothenburg citer
Gothenburg
12/02/2006 22:19
note: 10/10
le papier.
Jayraw citer
Jayraw
11/02/2006 19:12
Faudra que tu m'explique ce que tu voit de symphonique dans cet album.
rip-adunakhor citer
rip-adunakhor
11/02/2006 18:22
note: 10/10
Cet album est , avec Witchcraft d'Obtained Enslavement et les 2 premiers Limbonic Art , mon préfèré dans le black métal symphonique ! Tout est dit dedans !!

Par contre c'est Limbonic Art qui a inventé le bm sympho Clin d'oeil sauf qu'eux ont a sous estimé leur valeur ... comme pour Obtained Enslavement ...

pj666 citer
pj666
09/02/2006 20:57
note: 7.5/10
Super chronique, et super album !
DarkLord citer
DarkLord
09/02/2006 20:00
note: 10/10
Une perle, un joyau; L'album le plus précieux du groupe, le chef d'oeuvre du black symphonique, une oeuvre éternelle. Je suis d'accord avec la maturité, si on ne si plonge pas, on peu passer à côté de toute la magie de l'album.
Gothenburg citer
Gothenburg
09/02/2006 13:39
note: 10/10
Gros sourire ah enfin ! cet album est énorme, Ya une atmosphere très personnel comme dans un Storm of the light's bane ou Anthems to the welkin at dusk. J'aime beaucoup into the infinity qui est une de mes music préféré de Emperor avec The Acclamation of bond. Sinon, je le met à la seconde place du podium, juste derriere Anthems. Voila voila
Ander citer
Ander
09/02/2006 12:33
Je connais que la song Inno A Satana, et j' aime pas trop...
dawatch citer
dawatch
09/02/2006 11:33
c'est plus qu'un album, c'est un mythe, mais tu as bien resumé ca dans ta kro...cet album m'a envouté dès la 1ere ecoute et je suis devenu addict au fil du temps. 10/10 peu pas mieux faire...
Dead citer
Dead
09/02/2006 8:30
note: 10/10
A noter qu'il y a eu plusieurs rééditions de cette album, dont une avec deux titres bonus (voir tracklist), et une autre avec les mêmes titres bonus et une compilations d'anciennes videos.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Emperor
Black metal symphonique
1994 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (60)  9.3/10
Webzines : (23)  9.31/10

plus d'infos sur
Emperor
Emperor
Post-black - 1991 - Norvège
  

tracklist
01.   Into The Infinity Of Thoughts
02.   The Burning Shadows Of Silence
03.   Cosmic Keys To My Creations & Times
04.   Beyond The Great Vast Forest
05.   Towards The Pantheon
06.   The Majesty Of The Nightsky
07.   I Am The Black Wizards
08.   Inno A Satana

Bonus tracks (rééditions) :
09.   A Fine Day to Die (Bathory cover)
10.   Gypsy (Mercyful Fate cover)

line up
voir aussi
Emperor
Emperor
IX Equilibrium

1999 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
Live Inferno (Live)

2009 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
Anthems To The Welkin At Dusk

1997 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
Live at Wacken Open Air 2006 (DVD)
(A Night Of Emperial Wrath)

2009 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
Prometheus
(The Discipline Of Fire And Demise)

2001 - Candlelight Records
  

Essayez aussi
Embryonic Cells
Embryonic Cells
Horizon

2018 - Apathia Records
  
Dragonlord
Dragonlord
Rapture

2001 - Spitfire Records
  
Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Enthrone Darkness Triumphant

1997 - Nuclear Blast Records
  
Profane Burial
Profane Burial
The Rosewater Park Legend

2018 - Apathia Records
  
Mephistopheles
Mephistopheles
Landscape Symphonies

1996 - Adipocere Records
  

Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique
Zemial
Nykta
Lire la chronique
Meth Leppard
Woke
Lire la chronique
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")
Lire la chronique
Azziard
Liber Secondus - Exégèse
Lire la chronique
Cathedral
The Last Spire
Lire la chronique
Carach Angren
Franckensteina Strataemontanus
Lire la chronique