chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

She Said Destroy - Time Like Vines

Chronique

She Said Destroy Time Like Vines
She Said Destroy, un nom pour le moins énigmatique et... original pour un groupe, n'est-ce pas ? En tous cas, "Time Like Vines" fait parti de ces albums que l'on n'attend pas du tout, de ces bonnes surprises si rares qui guettent le chroniqueur qu'elles en deviennent de véritables bouffées de fraicheur. Car derrière ce nom peu engageant se cache une formation norvégienne qui s'aventure hors des sentiers battus et qui nous propose avec ce premier album (qui succède à 4 démos !!!), un concentré de pur délirium metallique, sans réelle limite.

La découverte de ce groupe et de ce "Time Like Vines" fut une vrai surprise en ce qui me concerne. She Said Destroy est allé puiser dans toutes les couches du metal pour affiner son style, un style extrême très technique aux relents de thrash et de death, aux multiples atmosphères et rebondissements. Mais le combo va beaucoup plus loin en intégrants des éléments empruntés au black, au doom et des passages parfois même acoustiques ou atmosphériques. Alors dit comme ça on pourrait croire que c'est un gros bordel mais tout le génie de ce groupe réside dans son aptitude à marier ces influences pour faire émerger une musique totalement inédite, aussi puissante et dévastatrice qu'accrocheuse et surprenante.

Malgré la complexité de l'album, impossible de ne pas tomber immédiatement sous le charme. Tout ceci est réalisé avec une telle finesse, une telle précision, dans la répartition de la violence et des passages plus atmosphériques, des moshs et des breaks, de la complexité et de l'efficacité. Le chant est absolument monstrueux, grave et ultra guttural, renforçant l'atmosphère à la fois lugubre et aliénante qui émane de l'ensemble. Et cerise sur le gâteau, la production se révèle à la hauteur des ambitions des norvégiens, précise et incisive, ne souffrant d'aucun défaut.

Impossible d'imaginer la chose tant que vous n'y aurez pas jeter une oreille. L'ensemble étant tellement riche et hétérogène, j'irai même jusqu'à dire qu'il est impossible de se faire une idée de l'album tant que l'on ne l'a pas terminé. Avec un album aussi bon et original que "Time Like Vines", She Said Destroy marque d'entrée l'année 2006 et s'impose comme une formation des plus prometteuses. A consommer sans modération... enfin tant que vos cervicales sont encore aptes à maintenir votre tête.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Jimmy Jazz citer
Jimmy Jazz
08/10/2010 17:55
note: 8.5/10
Le final de de Time like vines me file toujours autant la chaire de poule..
Un très bon album.
lkea citer
lkea
05/12/2008 10:57
note: 8.5/10
Grosse découverte et la chronique est très juste.

Par contre je rajouterais deux noms groupes qui me sont apparus lors de l'écoute : Enslaved (c'est criant sur Becoming the Morningstar, même riff prog influencé par la façon d'allier guitare et batterie que KIng Crimson) et Behemoth (pour le côté orientalisant de certains passages)

Et aussi, je viens de m'en rendre compte, tu n'as pas cité Cult Of Luna et pourtant on ressent leur présence sur tout les passages atmosphériques !

Un petit défaut : si ces influences à tout va sont très cohérentes entre elles sur cet album (et c'est un exploit en soi), l'ambiance en pâtit.

Donc 8,5 car ils peuvent s'améliorer !
cglaume citer
cglaume
08/03/2007 20:08
note: 8.5/10
Cet album n'aurait pas été chroniqué, je l'aurais fait ... bordel quel bijou ! Gojira meets Textures avec des influences mélancolico-black, des cassures rythmiques et des vocaux death grumeleux ... miam !
ça citer
ça
07/03/2006 13:01
note: 9.5/10
ce groupe déchire sec
allé voir leur site , vous trouverez dans la section download,
un autre mp3
citer
Sakuragi (invité)
06/03/2006 22:20
Hoooo mais c'est très sympa! L'intro est lourde et "pesante", je trouve ca exellent et puis des que le batteur s'exite c'est encore mieu!
Yogrognon citer
Yogrognon
06/03/2006 19:21
Ptain il m'a filé des frissons votre extrait là
Je prendsSourire

Bonjour au fait
citer
Ant'oïn (invité)
06/03/2006 10:56
Alors j'écoute....

Putain presque une éjac précoce, j'ai bander en tout cas, c'était bien, dommage que le morceaux en écoute n'est pas entier, mais bon on voie un peu comment ça ce situe, la chronique a l'air de bien correspondre !
Dead citer
Dead
06/03/2006 9:14
note: 8.5/10
Sortie prévue le 20 mars !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
She Said Destroy
Thrash/Death technique et original
2006 - Nocturnal Art Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (8)  8.31/10
Webzines : (14)  7.61/10

plus d'infos sur
She Said Destroy
She Said Destroy
Metal extrême moderne, lourd et original - 2000 - Norvège
  

tracklist
01.   Armageddon, Anyone? (I)
02.   Time Like Vines
03.   Der Untergeher
04.   I Sense A Tempest Arising (II)
05.   Beyond The Borders Of Our Minds (III)
06.   Joy To The World: The Coming Of Kali (V)
07.   Shapeshifter
08.   Swallow My Tongue (VI)
09.   Becoming The Morningstar
10.   Morituri Te Salutant (V)

line up
voir aussi
She Said Destroy
She Said Destroy
This City Speaks in Tongues

2009 - Tabu Recordings
  

Essayez aussi
Endless Chaos
Endless Chaos
Paths To Contentment

2017 - Autoproduction
  
Darkane
Darkane
Insanity

2001 - Nuclear Blast Records
  
Non-Human-Level
Non-Human-Level
Non-Human-Level

2005 - Listenable Records
  
Cryptic Shift
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus

2020 - Blood Harvest Records
  
Darkane
Darkane
Rusted Angel

1998 - War Music
  

Masacre
Reqviem
Lire la chronique
Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique
Carcinoid / Charnel Altar
Carcinoid​ / ​Charnel Altar...
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Helloween
Chameleon
Lire la chronique
Fides Inversa
Historia Nocturna
Lire la chronique
Screamer
Highway of Heroes
Lire la chronique
Perdition Temple
Sacraments Of Descension
Lire la chronique
Triptykon
Requiem (Live) (Live at Roa...
Lire la chronique
Purtenance
Buried Incarnation
Lire la chronique
Paradise Lost
Shades of God
Lire la chronique