chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
145 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Opeth - Deliverance

Chronique

Opeth Deliverance
J’avais énormément apprécié le dernier Opeth, "Blackwater Park". J’ai toujours trouvé que la puissance et l’émotion que dégageait cet album était phénoménale, et c’est pour ça que je misais beaucoup sur cet album. Disons le, à la première écoute, j’ai été franchement déçu. Mais je vous rassure, cette première impression a rapidement muée. Cet album contient 6 titres pour un total d’un peu plus d’une heure. Ce qui nous fait un peu plus 10 minutes par chanson sachant que l’un des titres, un instrumental qui ne durent pas plus de 3 minutes (ce qui fait plus de lui un interlude dans le format Opeth). Des chansons de plus de 10 min, c’est vraiment la marque de fabrique de Opeth, il y en a qui n’aime pas, moi personnellement j’adore.

Bon, revenons en à ce "Deliverance". Si j’ai tout d’abord été déçu, c’est parce j’espérais, retrouver dans ce disque tout la mélancolie et la beauté de Blackwater Park et force et de constater que ce n’est plus tout à fait l’essence même de cet opus. Tout commence avec le titre "Wreath", et c’est là que l’auditeur averti se posera la question suivante : « C’est Opeth ça ? Non, c’est bien trop bourrin ! ». En effet tout commence avec une bonne grosse ligne de double pédale cumulée à un bon gros chants bien death, limite gutturale, et ça, ça étonne un peu ! Certes, on reconnaît la touche Opeth dans les guitares, mais bon… Mais tout rendre dans l’ordre, si j’ose dire, dans le courant de la chanson, on retrouve toujours ces riffs languissant qui crée cet ambiance si particulière. Car c’est bien une des forces des chansons de 10 minutes, on peut faire passer plein d’émotions et d’ambiances différentes. Musicalement, on peut décrire ça, à du "Blackwater Park" en bien plus énervé (plus de chant death, et une rythmique plus agressives).
Le second titre, "Deliverance" représente pour moi, LE titre de cet album ! Tout commence avec un riff syncopé façon Meshuggah, soutenu par une batterie qui pilonne sévèrement. Et là, en plein milieu de la chanson, changement radical de style, guitare acoustique, rythmique jazzy, basse languissante, et chant clair. C’est assez phénoménal ! Et tout le morceau est construit ainsi, on alterne chant agressif syncopé et moment calme à la guitare acoustique… C’est assez fabuleux ! Excellente chanson.

Le titre suivant, "A fair Judgement", se veut plus mélancolique, plus triste, et rien que le refrain est magnifique, languissant et gracieux à souhait. On nage en pleine élégance musicale. Tout est parfaitement orchestré pour que l’auditeur s’envole et n’atterrisse pas tant que le disque ne s’est pas terminé. L’auditeur est ballotté dans ce monde, ou règne agressivité et douceur… Bon sachez que tout les titres sont du même acabit, à savoir excellent ! Le chanteur, Mikael Åkerfeld, est extraordinaire, les solos de guitares sont réalisé de main de maître. Tout dans ce disque respire la grâce, le bon goût, mais aussi l’agressivité et la violence savamment calculé. J’avais quelques appréhensions après la première écoute de cet album, mais là, elles se sont définitivement envolées ! Je peux vous assurer qu’avec cet album Opeth à marqué un très grand coup ! Certes, c’est très différent de Blackwater Park qui avait été ovationné par la critique, mais cet album est au moins aussi bien que ce dernier, tout en étant résolument différent. Bon, je crois que vous m’avez compris, vous feriez une énorme erreur si vous passiez à coté de ce disque… Et merde, je crois qu’on tient encore un nouveaux prétendants au disque de l’année ! ;)

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
06/11/2018 14:13
note: 8.5/10
Très bon, plus brutal que son prédécesseur
Contrairement à certains j'ai beaucoup apprécié l'album
Ander citer
Ander
14/07/2005 12:19
note: 8.5/10
J' ai cet album, Damanation et Blackwater Park, et ça reste encore mon chouchou. La prodcution est plus sec par exemple mais ça n' enlève rien à ce magnifique album. Sourire 9 sur 10.
Dead citer
Dead
15/04/2004
note: 7.5/10
J'ai été vraiment déçu par cet album. J'ai l'impression qu'Opeth cède un peu à la facilité en nous proposant des morceaux de plus en plus simples avec beaucoup de rythmique, des parties acoustiques un peu moins inspirées qu'auparavant et beaucoup moins de riffs par morceau. Le Opeth nouveau a beaucoup perdu en ambiance (surtout comparé à "Blackwater Park"...) et me touche vraiment moins qu'avant (et je suis un adorateur du groupe depuis "Orchid"Clin d'oeil. Même si il est indéniable que cette galette est largement au dessus de ce qui se fait dans le domaine (c'est Opeth quand même Sourire ), j'espère qu'ils feront mieux la prochaine fois. Moi je dis 15/20 pour "Deliverance" Sourire Et vous le trouverez chez Music for Nations (et non Peaceville).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Opeth
Death progressif
2002 - Music For Nations
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (36)  8.56/10
Webzines : (26)  8.91/10

plus d'infos sur
Opeth
Opeth
Heavy / Prog - 1990 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Wreath
02.   Deliverance
03.   A Fair Judgement
04.   For Absent Friends
05.   Master's Apprentices
06.   By The Pain I See In Others

Durée totale : 61:50

line up
voir aussi
Opeth
Opeth
My Arms, Your Hearse

1998 - Candlelight Records
  
Opeth
Opeth
Ghost Reveries

2005 - Roadrunner Records
  
Opeth
Opeth
Blackwater Park

2001 - Music For Nations
  
Opeth
Opeth
Morningrise

1996 - Candlelight Records
  
Opeth
Opeth
Lamentations (DVD)

2003 - Music For Nations
  

Essayez aussi
Obsidian Kingdom
Obsidian Kingdom
Mantiis

2012 - Autoproduction
  
Symbyosis
Symbyosis
Crisis

2000 - Listenable Records
  
Unmoored
Unmoored
Cimmerian

1999 - Pulverised Records
  
Garden Of Shadows
Garden Of Shadows
Oracle Moon

2000 - Wicked World Records
  
Crypt Of Kerberos
Crypt Of Kerberos
World Of Myths

1993 - Adipocere Records
  

THE NEGATION pour l'EP "The Sixth Extinction"
Lire l'interview
Mortal Wound
Forms Of Unreasoning Fear (...
Lire la chronique
Diabolical + Krisiun + Septicflesh
Lire le live report
Gets Worse
Snubbed
Lire la chronique
Extirpation
A Damnation’s Stairway To T...
Lire la chronique
Shabti
Trembling And Shorn
Lire la chronique
Illum Adora
...of Serpentine Forces
Lire la chronique
Saqra's Cult
The 9th King
Lire la chronique
Misery Index
Rituals of Power
Lire la chronique
PPCM #12 - Deux pour le prix d'un ? EQUIPOISE et CONTRARIAN !
Lire le podcast
Frozen Soul
Encased In Ice (Démo)
Lire la chronique
Mavorim
Heimkehr (Démo)
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Siege Of The Profane Europe Tour 2019
Atavisma + Defeated Sanity ...
Lire le live report
Sordide
Hier Déjà Mort
Lire la chronique
Dirge
Elysian Magnetic Fields
Lire la chronique
The Devil's Blood
Come Reap (EP)
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
Gruzja
I Iść Dalej
Lire la chronique
Heaume Mortal
Solstices
Lire la chronique
Disburial
Dawn Of Ancient Horrors (EP)
Lire la chronique
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
PPCM #11 - Necrophagia ? Mais non, NECROPHAGIST !!
Lire le podcast
Faceless Burial
Multiversal Abattoir (EP)
Lire la chronique
Cult Leader
A Patient Man
Lire la chronique
Insane Apollyon
Insane Apollyon (Compil.)
Lire la chronique
Faceless Burial
Grotesque Miscreation
Lire la chronique
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin
Lire la chronique
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Warfist
Grünberger
Lire la chronique