chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
113 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cannibal Corpse - Kill

Chronique

Cannibal Corpse Kill
Cannibal Corpse c'est un peu comme quand vous revenez de chez le coiffeur et que vous voyez les réactions que suscite votre nouvelle coupe de cheveux. D'un côté, on a ceux qui vous trouvent toujours aussi beau qu'avant et de l'autre côté, on a les septiques, ceux « qui aimaient mieux comme c'était avant ». Avec Cannibal Corpse, il y a ceux qui ont laissé le groupe depuis le merveilleux Vile et ceux qui se sont accrochés et qui suivent encore.

Pourquoi ce genre de réactions ? Tout simplement parce que Cannibal Corpse n'est pas un groupe qui se remet complètement en question à chaque album. Bien au contraire, et ils l'assument parfaitement. Pourquoi changer quand on tient une recette qui marche ? Dans un sens c'est vrai, mais c'est aussi bien de rajouter quelques petits ingrédients pour donner plus de goût à la mangeaille. Aux premiers abords, on peut croire qu'on en a plutôt enlevé : exit l'épileptique Jack Owen. Forcément, quand on en a marre de jouer du death, on rejoint Deicide (cherchez l'erreur). Mais aussi, grande habitude de la maison Cannibal, l'occasion de faire peur à ses parents en leur montrant la dernière pochette bien sanguinolente du moment. Mais là, point de tripailles, point de zombies affamés, même pas de nouvelles idées de tortures.

Beaucoup de gens vont croire que Cannibal Corpse sans Jack Owen et sans pochette outrageuse ce n'est plus le « vrai » Cannibal. Ces gens là se plantent le bistouri dans l'œil jusqu'au talon, croyez-moi. Il suffit juste de rappeler Rob Barrett, un membre que le groupe connaît bien vu que ce dernier à joué sur Vile en 1996. Entre temps le sieur Barrett a joué pour Malevolent Creation et c'est 10 ans plus tard qu'il revient dans Cannibal Corpse. Forcément, cela a une incidence sur la musique du groupe. Ne vous attendez pas non plus à un bouleversement radical (on parle de Cannibal Corpse quand même) mais la musique du sanglant quintet américain a un peu évolué.

Cette évolution se marque par la production impeccable d'Erik Rutan. Guitares acérées et limpides, son de batterie impeccable, mixage irréprochable et pour une fois, Alex Webster bénéficie d'un son de basse excellent, bien audible, ce qui permet de constater, pour ceux qui ne connaissent pas l'homme au doigt de poulpe, qu'il est toujours en forme. Mais le plus gros changement vient de la « simplification » des compositions (l'arrivée de Rob Barrett ?). Je n'ai pas pris la peine de jeter une oreille sur l'intégralité de The Wretched Spawn mais les titres sont à l'image du nom de l'album. Concis et plus directs.

Il reste quand même ces riffs ciselés dans la chair comme sur « The Discipline Of Revenge » ou avec « Brain Removal Device », mais dans l'ensemble le death de Cannibal Corpse mise un peu plus sur l'efficacité des riffs que sur la rapidité d'exécution. Ne prenez pas peur, il reste toujours ces bons vieux blasts écrasants mais il y a plus de parties lourdes ou de bons vieux binaires efficaces. Rob Barrett a sûrement apporté une touche pour la création de compositions malveillantes (ahah). L'intro de « Death Walking Terror » est un peu dans ce style, comme bon nombre de passages dans l'album. Kill se rapproche davantage de Gore Obsessed tout en s'éloignant de The Wretched Spawn. Une chose est sure, la touche émétique de Gallery Of Suicide est loin derrière. Ce Kill sent plutôt la torture au couteau rouillé qu'un immense bain de sang.

Ce n'est pas pour autant que Cannibal Corpse ne prend plus plaisir à faire valser nos rotules à coup de blast, la fin de l'album se durcit : « Maniacal » ne fait pas de détails, c'est du direct de chez direct, ou encore « Barbaric Bludgeonings » avec ses rythmiques moins linéaires qu'à l'entame du cd. Et puis il y a les titres qui sont un habile mélange des deux tel que « Murder Worship » qui est à mon sens le meilleur titre de l'album. Le riff est affûté, le ralentissement est monstrueusement efficace, et tout cela alterne entre passages lourds et parties « rouleau compresseur ».

Et puis comment ne pas parler du dernier titre : « Infinite Misery ». Composé par Pat O'Brien, ce titre instrumental sent la misère. Mais la misère dans un couloir dégueulasse, le tout en étant poursuivi par une scie circulaire rouillée (ça donne envie hein ?). Bref, c'est un final auquel on ne s'attendait vraiment pas. De plus le solo est exécuté à la perfection et colle bien à l'atmosphère du titre.

Au final, on tient un bon album de Cannibal Corpse. Certes, ce n'est pas l'album de l'année, mais il a au moins le mérite de montrer que Cannibal Corpse trouve le moyen d'ajouter un peu d'eau dans son vin, à défaut d'un peu de sang, pour varier les plaisirs. Forcément il y a toujours les éternels mécontents qui ne prennent pas la peine de fouiller le contenu de ce cd. Même si révolution il n'y a pas, il faut admettre que le groupe a évolué sur quelques points ce qui est plutôt une bonne chose. Avec Erik Rutan à la production, le retour de Rob Barrett et des compositions entraînantes, acérées et efficaces, Cannibal Corpse se devait de rajouter quelques cicatrices sur nos visages poupins et ce Kill en ajoute quelques unes particulièrement douloureuses.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

17 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
13/06/2007 14:00
Ander a écrit : Dead a écrit : Rien à voir mais juste pour dire que plus je regarde George Fischer (photo de la page du groupe), plus je trouve qu'il y a comme une ressemblance avec Amélie Mauresmo Mort de Rire

N'importe quoi, il ressemble plus à un tueur bourrin qu'à une gouine.Spank


Je voyais ça plutôt l'autre sens : c'est Mauresmo qui ressemble à un déménageur Mort de Rire
Ander citer
Ander
13/06/2007 10:40
note: 8/10
Dead a écrit : Rien à voir mais juste pour dire que plus je regarde George Fischer (photo de la page du groupe), plus je trouve qu'il y a comme une ressemblance avec Amélie Mauresmo Mort de Rire

N'importe quoi, il ressemble plus à un tueur bourrin qu'à une gouine.Spank
Dead citer
Dead
13/06/2007 08:52
Rien à voir mais juste pour dire que plus je regarde George Fischer (photo de la page du groupe), plus je trouve qu'il y a comme une ressemblance avec Amélie Mauresmo Mort de Rire
Ander citer
Ander
12/06/2007 19:22
note: 8/10
"Il suffit juste de rappeler Rob Barrett, un membre que le groupe connaît bien vu que ce dernier à joué sur Vile en 1996."

Il a même joué dans The Bleeding, c'est lui qu'on voit dans le "livret". Clin d'oeil
diamond citer
diamond
14/03/2007 03:31
10/10!!! Cannibal Corpse est et sera toujours mon band préféré!!! SO GO FUCK YOURSELF DICKHEADS WHO DON'T LIKE IT!!
citer
Ilhan (invité)
22/08/2006 11:11
Pareil que Jared, c'est un Bloodthirst 2, tant mieux car les skeuds sorti après bloodthirst ne m'avait pas trop plu.
C'est peut être un poil moins inspiré que du Bloodthirst, mais ça reste un super album.
Le boitier pour cd+dvd est excellent. Par contre artwork un peu pauvre.
Mr.Hustler citer
Mr.Hustler
24/06/2006 14:30
note: 7/10
Rob Barrett n'a écris qu'une seule chanson dans cette album Barbaric Bludgeonings donc il n'a rien d'apporter de plus à cannibal, il a seulement remplacer Jack Owen. Les chansons sont peut etre plus direct avec des riffs simple, avec une batterie plus présente, mais il manque quand même la patte de Owen notamment au niveau des riffs comme dans : The Bleeding, Eaten from Inside, Raped by the Beast...
citer
Jared (invité)
13/04/2006 18:45
C'est album, c'est tout simplement Bloodthirst 2 ! les deux d'avant étaient bien sympathiques mais Cannibal, c'est toujours mieux quand ça reste hystérique de A jusqu'à Z. Les riffs d'O ' Brien sont fabuleux. Pas un malheureux mid tempo pour sauver l'auditeur, ça tronçonne comme il faut et le batteur n'en rate pas une, bien aidé par l'énorme prod de Rutan. Un album d'usure, façon Utopia banished de Napalm, qui ne fait aucun quartier.
Cannibal JC citer
Cannibal JC
13/04/2006 12:52
Gore Obsessed n'est pas en tout cas mon album fétiche, loin de là
Scum citer
Scum
13/04/2006 11:46
note: 7.5/10
Bon arrêtez de faire de la lèche c'est bon là Moqueur
@Keyser : remet-toi dans Gore Obsessed tu verras. En tout cas, en live c'est vrai que ça va poutrer, j'imagine même pas le massacre avec Murder Worship !
Cannibal JC citer
Cannibal JC
13/04/2006 11:29
"c'est pas comme d'autres qui ne prennent même pas le temps de le noter"

+ 1 héhé Clin d'oeil


Chornique très réfléchie sinon, t'as un bon style man. Je lui laisse 8,5 à cet album perso, car je trouve que CC avec ce côté plus accessible et cette production plus lêché a retrouvé un son & une efficacité qui leur convient. YABON !
Keyser citer
Keyser
13/04/2006 10:24
note: 8/10
Ouais on t'as menti c'est marqué O'Brien, tu peux rectifier! Je sais pas si on n'a connu plus de blasts mais y'en a pas mal sur l'album (enfin des semi-blasts parce que Paulo il sait pas vraiment blaster) et le tempo reste impressionnant, ça va tuer en live! Pour la comparaison avec Gore Obsessed faudrait que je le réécoute parce que je l'ai un peu abandonné celui-là (c'est le moins bon CC pour moi même s'il est pas immonde non plus)!

Cool kro en tout cas, j'avais la larme à l'oeil qd même de pas l'avoir faite moi-même :cry:
Scum citer
Scum
13/04/2006 10:19
note: 7.5/10
Ouais, 'fin on a connu plus de blasts dans Cannibal. La fin renoue à des trucs plus violents c'est vrai.
Il me semblait avoir lu sur le forum de Cannibal que Rob Barrett avait composé l'instrumentale donc on nous aurait menti ?!?
Sinon, chancun son truc, j'ai pas ecouté The Wretched Spawn, et je le trouve nettement moins sanguinolent que Gallery. Sans être un Gore Obsessed part 2, il y a beaucoup d'éléments qui m'y font penser.

Et puis arrête des faires mini kros dans les commentaires Moqueur
Keyser citer
Keyser
13/04/2006 10:14
note: 8/10
Ouep donc moi je lui aurais mis 8/10. Cet album porte porte bien son nom: il tue, certainement le plus brutal du groupe, avec une prod signée Rutan bien vicieuse, moins propre c'est vrai que sur TWS. Là où je ne suis pas d'accord avec toi c'est justement que CC a accéléré le tempo depuis le dernier album, la grosse majorité des titres est jouée extrêmement rapidement avec qq ralentissements headbangants entre 2 parties thrashy. Je vois cet album comme un mix entre la violence jouissive de Vile et le côté glauque de Gallery Of Suicide (alors que tu dis que GOS est bien loin, écoute l'intro de "The Discipline Of Revenge", ç'aurait très bien pu figurer sur GOS).

Et puis y'a ce sacré final, "Infinite Misery", non pas composé par Barrett mais par O'Brien (Barrett n'est crédité que sur un morceau: "Barbaric Bludgeonings"Clin d'oeil, qui porte magnfiquement bien son nom, putain de riff qui t'écrase et t'enlève tout sentiment d'espoir.

Dernière chose, Corpsegrinder est encore une fois impressionnant, que ce soit au niveau du débit de paroles et de la puissance!

Bravo CC, tu peux faire un doigt à ts tes détracteurs, tu viens de sortir une vraie boucherie, encore plus vilaine que TWS!
Scum citer
Scum
13/04/2006 10:14
note: 7.5/10
Merci du compliment Clin d'oeil
Comme je l'ai dit, c'est pas l'album de l'année, c'est pas exceptionnel mais c'est toujours aussi bon. Et puis 7.5 c'est une bonne note, c'est pas comme d'autres qui ne prennent même pas le temps de le noter.
Max citer
Max
13/04/2006 9:24
le kro est simplement excellente mais... 7.5 ? ça ne reflète pas ma lecture ni l'album selon moi.. 8.5 :yeah:
Scum citer
Scum
13/04/2006 8:25
note: 7.5/10
Sorti depuis le 27 mars en Europe avec un dvd pour les riches

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cannibal Corpse
Brutal death metal
2006 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (28)  7.68/10
Webzines : (25)  8.45/10

plus d'infos sur
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Death Metal - 1988 - Etats-Unis
  

vidéos
Death Walking Terror
Death Walking Terror
Cannibal Corpse

Extrait de "Kill"
  

tracklist
01.   The Time To Kill Is Now  (02:03)
02.   Make Them Suffer  (02:50)
03.   Murder Worship  (03:57)
04.   Necrosadistic Warning  (03:28)
05.   Five Nails Through The Neck  (03:46)
06.   Purification By Fire  (02:56)
07.   Death Walking Terror  (03:31)
08.   Barbaric Bludgeonings  (03:41)
09.   The Discipline Of Revenge  (03:38)
10.   Brain Removal Device  (03:15)
11.   Maniacal  (02:12)
12.   Submerged In Boiling Flesh  (02:52)
13.   Infinite Misery  (03:59)

Durée : 42:08

line up
parution
20 Mars 2006

voir aussi
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Gore Obsessed

2002 - Metal Blade Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
The Bleeding

1994 - Metal Blade Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Butchered at Birth

1991 - Metal Blade Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Eaten Back To Life

1990 - Metal Blade Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Evisceration Plague

2009 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Deranged
Deranged
Morgue Orgy (EP)

2013 - Sevared Records
  
Decrepit Birth
Decrepit Birth
Diminishing Between Worlds

2008 - Unique Leader Records
  
Infinitum
Infinitum
The Sixth Extinction

2012 - Obsidian Records
  
Deicide
Deicide
The Stench Of Redemption

2006 - Earache Records
  
Infuriate
Infuriate
Infuriate

2018 - Everlasting Spew Records
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique