chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
121 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abyssos - Fhinsthanian Nightbreed

Chronique

Abyssos Fhinsthanian Nightbreed
Deux ans après leur premier album Together We Summon The Dark (passé quasi-inaperçu dans le monde metallistique), les vampires suédois d’Abyssos remettent le couvert : direction l'Angleterre, au même studio (Academy Studios) que le précèdent opus. De gros changements au niveau de la line-up sont apparus : exit Meidal (le bassiste) et bye bye Chris « Lord » Rhen au chant (son point faible)… Je rassure quand même les aficionados, le pilier d’Abyssos s’occupe des guitares, de la basse et du clavier (Andreas Söderlund est toujours aux baguettes). Cette fois place à deux musiciens de session pour le chant : un pour le chant black, un autre pour le chant clair ainsi que bien évidemment deux demoiselles pour les chants ultra gutturaux…Heu… Les chœurs féminins.

Abyssos reprend les bases solides de Together We Summon The Dark, toujours donc du black metal très mélodique (quantité immense de riffs mélodiques à la suédoise : on adore ou on déteste) avec cette fois un côté symphonique mieux utilisé. Ce côté musical se traduit par d’avantages de breaks magnifiques au claviers (mise beaucoup plus en avant) ponctués de chants féminins beaucoup plus en adéquation avec la musique ainsi que de quelques passages au chant clair masculin tout droit sorti d’un groupe gothique (« Firebreathing Whore » ne pourrait pas exprimer cette phrase : le meilleur titre !). « Queen Covered In Black » fait aussi part de ce côté orchestral (avec un break de dégénéré enchaînant claviers, riffs mélodiques ultra rapides et guitare acoustique !). Abyssos maîtrise encore une fois parfaitement ses instruments, il suffit d’écouter le break instrumental au piano de « She Only Flies At Night » (magistral…) ou les indénombrables riffs mélodiques qui parsèment ces 9 titres de Fhinstanian Nightbreed. Ses compositions sont toujours aussi riches (pas mal d’écoutes nécessaire pour cerner l’album) avec 9 titres pour une heure (je vous laisse faire le calcul).

On sent que la tête pensante Rhen est plus à l’aise à la composition, finies ainsi les ressemblances un peu trop flagrantes du précèdent album avec des groupes comme Dissection (malgré un riff tout droit sorti de « Soulreaper » dans « Firebreathing Whore ») ou In Flames, en s’en inspirant certes, mais en ressortant ces riffs à la sauce Abyssos. Pas vraiment de temps mort en tout les cas, Rhen se déchaîne et balance pendant une heure une quantité incommensurable de riffs mélodiques à vous entêter pendant des jours : « Masquerade In The Flames (Another Black Friday) (mon dieu ces riffs et ce break monumental !), « Where Even Angels Fear to Tread » (avec un Söderlund au meilleur de sa forme !), le titre éponyme (break épique très sympathique) ou encore « Wherever the Witches Might Fly » (un des meilleurs titres selon moi : brutale, mélodique et planante). La recrue remplaçant Rhen au chant ne vous sautera pas du tout aux yeux car son chant black (commun mais efficace) se veut presque identique mais bien mieux maîtrisé ! La production froide du précèdent album laisse place cette fois à un son beaucoup plus chaud et puissant : tout se veut plus accrocheur en somme.

Avec je ne sais pas combien d’écoutes de ce Fhinstanian Nightbreed à mon actif, je découvre à chaque nouvelle écoute un riff mélodique ou une nappe de clavier que je n’avais pas entendu auparavant : c’est pour vous dire la richesse de cet album ! Malgré un certain nombre de détracteurs du groupe leur reprochant de n’avoir rien inventé, je ne saurai vous conseiller (si bien évidemment les mélodies scandinaves ne vous donnent pas de l’urticaire) ce deuxième (et dernier) album d’un groupe beaucoup trop méconnu selon moi. Allez on croise les doigts pour la sortie de leur troisième album Delomelanicon (presque entièrement composé mais sans label) !

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

NightSoul citer
NightSoul
24/02/2009 00:37
note: 7.5/10
Pour moi ça ressemble trop à un mix' Cradle Of Filth et Dissection ( dans les grandes lignes) et le côté black sympho à tendance à prendre le pas beaucoup trop souvent. Mais c'est quand même bon
Mais le premier est largement meilleur sans problème et vaut véritablement sa présence dans le dossier "Black/death suédois". Le côté sympho est présent mais par touche comme Noctes.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abyssos
Black Metal mélodique
1999 - Cacophonous Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (4)  8.25/10
Webzines : (7)  7.96/10

plus d'infos sur
Abyssos
Abyssos
Black Metal mélodique - 1995 † 2003 - Suède
  

tracklist
01.   Masquerade in the Flames (Another Black Friday)
02.   Finally I Kissed the Pale Horse
03.   Where Even Angels Fear to Tread
04.   She Only Flies at Night
05.   Worthless Soul for Sale?
06.   Fhinsthanian Nightbreed
07.   Queen Covered in Black
08.   Wherever the Witches Might Fly
09.   Firebreathing Whore

line up
voir aussi
Abyssos
Abyssos
Together We Summon The Dark

1997 - Cacophonous Records
  

Essayez aussi
Rotting Christ
Rotting Christ
Kata Ton Daimona Eaytoy

2013 - Season Of Mist
  
Thy Serpent
Thy Serpent
Death (EP)

2000 - Spinefarm Records
  
Satanic Warmaster
Satanic Warmaster
Fimbulwinter

2014 - Werewolf Records
  
Istapp
Istapp
Blekinge

2010 - Metal Blade Records
  
Sacramentum
Sacramentum
The Coming Of Chaos

1997 - Century Media Records
  

Sulphur Aeon
The Scythe of Cosmic Chaos
Lire la chronique
Strigoii
The Oldest of Blood
Lire la chronique
Hwwauoch
Hwwauoch
Lire la chronique
Deicide
Overtures Of Blasphemy
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Dirge
Lost Empyrean
Lire la chronique
Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)
Lire la chronique
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique