chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
123 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kiuas - Reformation

Chronique

Kiuas Reformation
A défaut de pouvoir proposer quelque chose de novateur dans les styles de metal déjà existant, la mode est au mélange. Sonata Artica croisé avec un gentil Children of Bodom, vous voulez savoir à quoi ça ressemble ? Bah c’est Kiuas ! Le point commun des deux groupes précités est la présence non négligeable du clavier, dans Kiuas le clavier est omniprésent. Je préviens…pour ceux qui détestent le clavier !

Qui dit Sonata Artica dit rythme soutenu, belles mélodies entraînantes, refrains accrocheurs et clavier excité. Qui dit Bodom, dit gros riff en triplettes, agressivité et solos de guitares et de claviers endiablés. Kiuas est donc le mélange de ces deux genres, tout en exploitant leur propre feeling et sans non plus se hisser au rang de ces deux grosses pointures et sans atteindre ni la rapidité de Sonata, ni la rage et le niveau de Children. Je dresse une comparaison mais qu’on ne vienne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit.

Kiuas ouvre donc son album avec « Race with the Falcons » qui résume bien leur style, en livrant de bons riffs et un refrain accrocheur sur nappes de clavier mystiques qui font pencher Kiuas dans un power metal vitaminé, flirtant avec l’agressivité d’un death mélodique. Les finlandais ont vraiment leur truc à eux pour nous concocter de manière inimitable des mélodies accrocheuses. Tous les refrains sont donc assez chantant avec une mention spéciale pour « Of Ancient Wounds » et « Reformation ». L’utilisation des chœurs sur les refrains participe pour beaucoup au côté accessible de la musique, qui frôle parfois le pompeux comme sur la ballade aux couplets très pop « Bleeding strings ».
Le chant oscille entre en heavy/thrash avec quelques envolées lyriques typiques du style et un death allégé en particulier sur le titre «Black Winged Goddess ». La voix n’est pas foncièrement originale mais elle assure bien son rôle avec émotivité même si elle perd en puissance dans les airs graves.
Les riffs assez lourds et saccadés s’emballent parfois sur des ponts où s’élancent des nuages de notes de la part du guitariste et du clavier par moment, même si celui –ci est surtout utilisé pour créer une certaine ambiance ou comme soutient mélodique. Le clavier est un pilier de la musique de la formation finlandaise qui s’intègre très bien dans les compositions en s’autorisant même des ponts en solo, mais je reconnais que lorsqu’on est passé un style beaucoup plus agressif, la présence du clavier peut paraître démesurée.

Kiuas offre aussi quelques originalités comme une instrumentale d’une minute à la gratte sèche au feeling moyenâgeux, « Child Of Cimmeria » ou plus typé country sur « Bleeding Strings ». Mais l’utilisation parcimonieuse et habile de violons sur les titres « Black Winged Goddess » mais surtout sur «Reformation » qui dévoile le côté « classique » du groupe, ajoute un vrai plus à cet album.

Mis en valeur par une production puissante et précise, en trois quarts d’heure Kiuas livre son potentiel de manière efficace et séduisante pour les amateurs du genre qui ne manqueront pas de pousser la chansonnette tout en bougeant la tête. Youhou !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kiuas
Power/thrash mélodique
2006 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  6.75/10
Webzines : (18)  7.13/10

plus d'infos sur
Kiuas
Kiuas
Heavy/Power - 2000 † 2013 - Finlande
  

tracklist
01.   Race with the Falcons
02.   Through the Ice Age
03.   The New Chapter
04.   Of Ancient Wounds
05.   Child of Cimmeria
06.  Black Winged Goddess
07.   Heart of the Serpent
08.   Bleeding Strings
09.   Call of the Horns
10.   Reformation

Durée : 44 minutes

line up
voir aussi
Kiuas
Kiuas
The New Dark Age

2008 - Spinefarm Records
  

Essayez aussi
Stonegard
Stonegard
From Dusk Till Doom

2008 - Indie Recordings
  
Exmortus
Exmortus
Ride Forth

2016 - Prosthetic Records
  
Susperia
Susperia
Attitude

2009 - Candlelight Records
  
Exmortus
Exmortus
Slave To The Sword

2014 - Prosthetic Records
  
Nevermore
Nevermore
The Obsidian Conspiracy

2010 - Century Media Records
  

Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique