chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
162 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Wolverine - Still

Chronique

Wolverine Still
Wolverine ? Moi aussi, je me suis demandé pourquoi un tel nom. Fans de Marvel ? Désir de super pouvoirs ? De pouvoir couper un saucisson sans couteau en un temps record ? En tous cas, voici un groupe qui ne porte pas très bien son nom puisque j'étais bien loin d'imaginer que ces petits suédois donnaient dans un metal progressif, fin et subtil. "Still", leur troisième album, succède à un "Cold Light Of Monday" apparemment bien accueilli par la critique et nul doute que cette nouvelle production ravira les amateurs de progressif.

Je ne sais pas si c'est le cas des précédentes productions, mais "Still" est le genre d'albums qui inspirent le respect. Certes peu original, il témoigne néanmoins d'un savoir-faire incontestable dans le domaine. A travers un style progressif, parfois emmené, souvent calme et atmosphérique, le groupe décharge ici toutes ses humeurs, toutes ses émotions. Il règne sur cet album, une profonde tristesse, une mélancolie comme un gouffre sans fond qui vous entraîne inlassablement jusqu'à la dernière note. Aucun titre ne viendra entacher la qualité de l'ensemble et on ne peut que s'incliner devant une telle maitrise : Wolverine est aussi à l'aise dans les morceaux denses ("A House Of Plague", "This Cold Heart Of Mine" ou "Liar On The Mount" avec notre ami Georges W. Bush en "guest star") que dans les moments les plus dépouillés ("Nothing More", "Hiding"), les mélodies restent superbes et l'ensemble est parfaitement équilibré (durées, dynamiques, ...).

Mais il va de soit que cet album ne s'adresse pas à tous les publics et il est facile de concevoir que l'on ne puisse pas aimer. Le chant à lui seul pourrait constituer un sujet de discorde, tirant de temps en temps vers le heavy, à la limite du dérangeant. De plus, on pourrait reprocher au groupe de céder à la facilité et de tomber dans le déjà entendu, notamment sur les refrains... mais c'est tellement évident, tellement juste et tellement beau qu'on y perdrait à trop vouloir calculer. Et avec des titres aussi magnifiques que "This Cold Heart Of Mine", "Sleepy Town" ou "A House Of Plague", il serait dommage de bouder son plaisir d'autant que l'excellente production vient glisser tout ça délicatement dans le creux de votre oreille.

"Still" ne révolutionnera donc rien du tout mais ne peut résulter, dans sa densité et sa puissance, que d'un long travail de composition et d'une grande implication de la part de ses géniteurs. On sent à chaque instant que Wolverine y a mis ses tripes. Si vous aimez un temps soit peu le metal progressif, voici un album beau, touchant et débordant de feeling comme on en croise peu alors vous savez ce qu'il vous reste à faire maintenant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
11/07/2006 16:54
note: 8/10
J'ai ajouté de nouveaux mp3. D'autres extraits sont disponibles sur leur tout nouveau site web.

A noter que cet album aurait du sortir le 26 juin et qu'il n'est pas encore dispo...
Dead citer
Dead
12/06/2006 17:07
note: 8/10
Le morceau "Bleeding" est écoutable sur leur page myspace ici !
Dead citer
Dead
10/06/2006 14:47
note: 8/10
Sortie prévue le 26 juin !

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, une petite interview du groupe est en ligne Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wolverine
Metal progressif
2006 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines : (22)  7.51/10

plus d'infos sur
Wolverine
Wolverine
Metal/rock progressif - 1995 - Suède
  

tracklist
01.   A House Of Plague
02.   Bleeding
03.   Taste Of Soul
04.   Nothing More
05.   Sleepy Town
06.   Liar On The Mount
07.   Hiding
08.   This Cold Heart Of Mine
09.   And She Slowly Dies

Durée totale : 52 min. environ

line up
voir aussi
Wolverine
Wolverine
Cold Light of Monday

2003 - Elitist Records
  
Wolverine
Wolverine
Machina Viva

2016 - Sensory Records
  
Wolverine
Wolverine
Communication Lost

2011 - Candlelight Records
  

Essayez aussi
Dream Theater
Dream Theater
Awake

1994 - Atlantic Records
  
Pain of Salvation
Pain of Salvation
The Perfect Element, Part. I

2000 - InsideOut Music
  
Foscor
Foscor
Those Horrors Wither

2014 - Alone Records
  
Electro Quarterstaff
Electro Quarterstaff
Gretzky

2006 - Willowtip Records
  
Devin Townsend
Devin Townsend
Empath

2019 - InsideOut Music
  

Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique