chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
83 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Machine Men - Scars And Wounds

Chronique

Machine Men Scars And Wounds
Découverts en première partie de Sonata Artica, Machine Men m’avait laissé un souvenir assez fade tant en terme de prestation que de musique. Voici leur premier album au titre si original « Scars and Wounds ». Voyons voir…

A première écoute, bonne surprise, le son est assez bon, plutôt très bon même et la pèche est au rendez-vous. Tous les instruments jusqu ‘à la voix du chanteur semblent sur-vitaminés, des lignes de basse en passant par le jeu de batterie et l’attaque de la rythmique des grattes. Du heavy ? Ah ça oui, c’est du heavy ! Mordant et pétillant, aux refrains accrocheurs avec leurs backing vocals qui donnent envie de poussée la chansonnette. Des solos endiablés se suivent et se bousculent sur des rythmiques typiques du style avec des influences oscillant entre Edguy, Maiden par moment et Sonata pour les titre les plus speed. La voix masculine avec quelques poussées de castra est bien assurée mais son timbre est tout ce qu’il y a de plus banal dans le genre. Tout est bien fait, tout fait honneur au heavy mélodique, c’est propre, net et précis, mais ce n’est pas du tout original.

Les titres se suivent et se ressemblent, tous plus ou moins dans la même veine avec plus ou moins de recherche. Quelques morceaux cependant semblent faire preuve d’un peu plus de caractère tels que « The Beginning of The End » ou « Betrayed by Angels » qui témoigne d’un feeling un peu jazzy et de l’éponyme dont le refrain est bien trouvé.
Original ou pas, ça groove, ça pulse, ça casse pas des culs mais c’est pas mauvais et ça fait du bien même si bien des formations du style sont passées avant et passeront après, Machine Men a l’honneur de faire partie des groupes largement potables qui ne sont pas à jeter rien que par le côté abouti et complet de leur musique.

En résumé, Scars and Wounds est un album très lisse, très bien exécuté mais pas original ni novateur, autant vous dire que certains riffs sont bateaux au possible. Machine Men se fond dans le moule des précurseurs sans faire la moindre vague. Pour les adeptes inconditionnels du heavy mélodique…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Machine Men
Heavy finlandais
2003 - Dynamic Arts Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  7.96/10

plus d'infos sur
Machine Men
Machine Men
Heavy finlandais - 1998 † 2011 - Finlande
  

tracklist
01.   Against the Freaks
02.   The Gift
03.   The Beginning of the End
04.   Silver Dream
05.   Man in Chains
06.   Betrayed by Angels
07.   Victim
08.   Scars and Wounds

line up
Horrendous
Idol
Lire la chronique
Prezir
As Rats Devour Lions
Lire la chronique
FINIS OMNIVM pour l'EP "Cercle"
Lire l'interview
Tribulation
Down Below
Lire la chronique
Totenmesse
To
Lire la chronique
Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique