chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Spawn Of Possession - Noctambulant

Chronique

Spawn Of Possession Noctambulant
Il aura fallu attendre plus de 3 ans pour voir arriver le successeur du prometteur Cabinet des Suédois de Spawn Of Possession mais enfin le voilà. Cabinet montrait un jeune groupe qui maîtrisait déjà bien un sujet pourtant difficile (le brutal death technique). Noctambulant va confirmer tout le bien que l'on pensait du groupe, qui semble, c'est désormais certain, promis à un bel avenir!

Spawn Of Possession fait aujourd'hui partie de l'écurie Neurotic Records, un changement de carrière décidément tendance pour les anciens poulains d'Unique Leader. Le groupe a cette fois enregistré avec un chanteur à part entière (le batteur Dennis Röndum s'occupait du chant sur Cabinet), Jonas Renvaktar (ça fait donc 3 Jonas!). Pas de problèmes d'adaptation, le gaillard joue dans la même cour que Röndum, à savoir un growl très grave au flow rapide. Efficace mais pas ce qu'il y a de plus intéressant sur ce CD. Concernant la musique en elle-même, les Scandinaves continuent sur la voie technique et brutale de Cabinet, tout en approfondissant le sujet.

Noctambulant (et sa maginifique pochette signée Pär Olofsson, également l'auteur de l'artwork du dernier Psycroptic) est ainsi beaucoup plus fouillé que son prédécesseur, plus élaboré, plus technique, plus complexe, plus varié et aussi plus mélodique (on s'arrêtera là pour les "plus"!). Il en résulte une accroche moins immédiate que pour Cabinet, les riffs étant moins groovy (rha ce "The Forbidden" rapppellez-vous!) et plus sophistiqués . Celà ne veut pas dire que Spawn Of Possession ait abandonné tout "direct" dans sa musique, certains passages bien brutaux comme sur "Scorched", "Dead & Grotesque" ou "By A Thousand Deaths Fulfilled" sont là pour le démontrer. Mais le combo a affiné sa technique et son sens de la mélodie. On retrouve donc beaucoup d'excellentes leads aux mélodies sombres et rapides, de magnifiques soli (souvent 2-3 par titre, celui de "Render My Prey" étant exécuté par Pat O'Brien de Cannibal Corpse) et des harmoniques sifflantes plein les riffs. Un gros travail sur la complémentarité des guitares entre Jonas Bryssling et Jonas Karlsson a aussi été effectué, pour que les subtilités musicales prennent plus d'envergure. Ajoutez à celà de nombreux changements de rythme et un ratio riff/morceau élevé et vous comprendrez que tout ceci est difficile à assimiler. J'ai d'ailleurs été quelque peu décontenancé lors de mes 1ères écoutes avant d'adhérer complètement. Mais voilà au moins un album à la longévité intéressante, on en a pour notre fric!

Si l'accroche met du temps à se faire, certaines séquences arrivent toutefois à squatter notre cerveau pour un moment. C'est le rôle de ces nombreuses mélodies sournoises. Je pense notamment à cette petite mélodie récurrente de l'excellent "Sour Flow", le morceau lent de l'album avec sa fin jazzy succulente. Autres passages qui sortent de l'ordinaire brutal death, la sompteuse intro symphonique "Inception" qui fait monter la pression de façon insoutenable (du moins à la 1ère écoute!), l'énorme ouverture de "In My Own Greed" au feeling jazzy jouissif et un "Scorched" introduit au clavecin. Ca change! Il faudrait aussi s'attarder sur le jeu impressionnant du batteur Dennis Röndum (ancien chanteur de Visceral Bleeding). Varié, technique, aussi agile sur les plans rapides que les tempos moins frénétiques et blastant toujours à bon escient (avec toutefois une préférence pour les semi-blasts), c'est un vrai régal! J'émettrais par contre un petit bémol sur le son de batterie qui m'a semblé un peu trop compressé, rendant du coup le jeu un peu trop sec. Ah, j'allais oublier! A part O'Brien, deux autres personnes sont invitées sur cet album pour grogner avec Renvaktar: Robbe K (Disavowed, Arsebreed) sur "By A Thousand Deaths Fulfilled" et Dusty Boisjolie (Severed Savior) sur "Dead & Grotesque". Dans le genre feats qui ne servent à rien...

Bref, voilà un album extrêmement intéressant de la part de Spawn Of Possession mais c'est tout sauf une surprise. Plus riche et plus accompli que Cabinet, Noctambulant a tout pour ravir les amateurs du style. Seule la basse de Niklas Dewerud fait un peu défaut même si elle ressort de temps en temps. Avec un tel talent de composition, le combo pourrait même donner quelques leçons à certains pour écrire de vrais morceaux avec une âme et une ambiance, ou comment être technique sans être démonstratif! Les Suédois font désormais partie des leaders de la scène techno-death actuelle et ils y sont pour un moment!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

NORDDD citer
NORDDD
04/01/2011 16:10
note: 8/10
A quand une chro sur le premier album ? (que je trouve génial au passage)
citer
Seb'
12/05/2008 13:31
AHHHHHH
MAIS CET ALBUM !
DE LA BOMBE !

Rare sont les albums qui me procurent autant de plaisir à chaque écoute.

Déjà cette intro, je la trouve formidablement bieng foutue.
Et là, on rentre dans le vif du sujet.
Les titres s'enchainent les uns après les autres, ils passent niquels. Des riffs magistraux, une basse virvoltante, et la batterie.. Ah ce Dennis.. Quel monstre.. Il en dégouterait plus d'un.

"Sour Flow" ralentit le rythme, mais, une fois de plus ça passe niquel et cette chanson est un bijou(x) (?).

"DEAD AND GROTESQUE", et son riff typique de Black (Enfin je le ressens comme tel.)

"In My Own Greed" et son intro très jazzy très émotionnelle $:
(Je suis un garçon sensible.)

Et enfin, LE morceau qui tue. "Scorched." L'intro puis là. Ca part.
Extrêmement rapide (QUELS BLASTS !) et à
2;08, MAIS C'EST CARREMENT JOUISSIF ! Ces grattes suivient par ce blast *-*
//Bave partout

De toutes façons, je ne vois pas un titre en dessous des autres. Ils sont tous vraiment très bons. Je n'y vois aucuns défauts.
UN CHEF-D'OEUVRE DE BRUTAL DEATH TECHNIQUE.
Si je devrais mettre une note : 11/10. (Date où je me suis mis avec ma copine $Sourire
mefistofalus citer
mefistofalus
05/11/2007 01:23
note: 9.5/10
Un album hallucinant de maitrise, sensible et puissant!
cglaume citer
cglaume
29/08/2007 22:34
note: 8/10
Très bon album, technique à souhait. Mais je reste plus amateur de groupes qui conjuguent mieux technicité et émotion/composition, comme Anata par exemple.
Ander citer
Ander
03/01/2007 22:16
note: 8.5/10
Y a deux morceaux en écoute sur cette E-Card:

http://www.neurotic-records.com/index_spawnofpossession.html

J'hésite à me le commander...
Chri$ citer
Chri$
09/09/2006 13:59
note: 9/10
je suis en train de tomber fou amoureux de cet album... 10 000 fois plus accrocheur que Psycroptic (ben ouais), plus "original" en quelque sorte que Visceral Bleeding... je vais l'écouter enore et encore, mais c le genre de techno death que je pourrais écouter des siècles durant, je dois avouer que mon amour des mélodies doit sans doute aider, y'en a quelques unes qui rendent l'ensemble bcp plus digeste...et tain le passage de 2min08 à 3min sur "Scorched", je me suis arreté en pleine écoute pr le repasser tellement il est énorme
citer
Insania (invité)
22/08/2006 19:06
Bordel mais qu'est ce qu'il est abouti cet album !
Certes moins accrocheur et facile d'écoute que le précédent, mais franchement novateur ! J'ai trouvé l'influence jazzy très présente sur l'ensemble du cd. Les compos sont un peu difficiles à suivre, à cause comme dit dans la chronique du nombre impressionnant de riffs et de breaks, mais franchement si c'est pas de l'évolution ça... Sourire
Keyser citer
Keyser
12/08/2006 14:17
note: 8.5/10
Silenced-Self a écrit : "sa maginifique pochette signée Par Olofsson de Psycroptic"

La tournure de la phrase porte à confusion
La pochette a été réalisée par Pär Olofsson qui a réalisé également la pochette du dernier Psycroptic.


Ah oui tiens exact, au moins un qui suit ça fait plaisir Clin d'oeil

@Antoin: les 2 mp3 sont des liens myspace pour télécharger les morceaux, si ça déconne c'est la faute de myspace!
Silenced-Self citer
Silenced-Self
12/08/2006 13:54
note: 9.5/10
"sa maginifique pochette signée Par Olofsson de Psycroptic"

La tournure de la phrase porte à confusion
La pochette a été réalisée par Pär Olofsson qui a réalisé également la pochette du dernier Psycroptic.

Sinon je suis globalement d'accord avec la chro à ceci prés : je trouve qu'au contraire le solo de O'Brien est la grosse faiblesse de l'album. Il ne colle pas du tout avec la chanson aussi bien au niveau du son (Merci Mr Rutan) que du feeling.
citer
Ant'oïn (invité)
12/08/2006 0:19
Chez moi les extraits veulent pas marcher :s
GanjannibaL citer
GanjannibaL
11/08/2006 18:41
j'ai eu un peu de mal avec les nouveaux morceau en les découvrant en live, ca tabasse pas assez j'ai trouvé, mais jsuis curieux d'écouter sur cd.
En tout cas, le groupe n'a plus rien à prouver quand on entends les extraits

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Spawn Of Possession
Brutal Death Technique
2006 - Neurotic Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (37)  8.74/10
Webzines : (17)  7.72/10

plus d'infos sur
Spawn Of Possession
Spawn Of Possession
Brutal Death Technique - 1997 † 2017 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Inception
02.   Lash By Lash
03.   Solemn They Wait
04.   Render My Prey
05.   Eve Of Contempt
06.   Sour Flow
07.   By A Thousand Deaths Fulfilled
08.   Dead & Grotesque
09.   In My Own Greed
10.   Scorched

Durée totale: 41'33

line up
voir aussi
Spawn Of Possession
Spawn Of Possession
Incurso

2012 - Relapse Records
  
Spawn Of Possession
Spawn Of Possession
Cabinet

2003 - Unique Leader Records
  

Essayez aussi
First Fragment
First Fragment
The Afterthought Ecstasy (EP)

2010 - Autoproduction
  
Orthodox
Orthodox
Forever Not Yet

2011 - Darzamadicus Records
  
Deeds Of Flesh
Deeds Of Flesh
Of What's To Come

2008 - Unique Leader Records
  
Element
Element
Aeons Past

2007 - Brutal Bands
  
Suffocation
Suffocation
Pierced From Within

1995 - Roadrunner Records
  

Album de l'année
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique
Hypocrisy + Kataklysm + The Spirit
Lire le live report
Alain Thievent de l'association LA HORDE SEQUANE (SEQUANE FEST et FOREST FEST OPEN AIR)
Lire l'interview
MYRKVID POUR LA TOURNEE 20 YEARS OF CHAOS
Lire l'interview