chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
151 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sacramentum - Thy Black Destiny

Chronique

Sacramentum Thy Black Destiny
La belle saga Sacramentum se terminera prématurément avec ce troisième album Thy Black Destiny (c’est aussi un des titres de l’opus précèdent), plongeant le groupe dans les plus profonds abysses de nos mémoires. Entre temps, le groupe suédois recrutera un deuxième guitariste, et pas des moindres puisqu’il s’agit de Niclas Andersson, ex-lead guitariste de Lord Belial (je vous invite vivement à écouter les trois premiers albums du groupe pour vous faire une idée) ! Deux ans après The Coming Of Chaos, Sacramentum rappelle Andy Larocque pour produire leur denier album qui malheureusement ne clôturera pas le chapitre Sacramentum de la meilleure façon…

Vous vous rappelez des influences thrash timides de The Coming Of Chaos ? Cette fois-ci elles deviennent les bases même de la musique de Sacramentum, oubliez donc le black/death purement suédois des opus passé. Pour ceux qui s’étaient endormis face aux passages mid-tempo d’en-temps, rassurez-vous le batteur Nicklas Rudolfsson s’est remis aux stéroïdes, place donc à du death/thrash mélodique survitaminé à la Carnal Forge/Terror 2000 ! Effectivement, pas vraiment le temps de s’endormir pendant ces 39 minutes : vagues thrash/death méchamment massives (écoutez moi l’accélération de « Demonaeon » : jouissif !) avec un jeu de batterie joué un rythme ultra soutenu (ou comment perdre 20 kg en concert). Qui dit death/thrash mélodique dit forcément mélodie, l’arrivée d’un deuxième guitariste (pas de la nioniotte en plus !) offre à Sacramentum un surplus de leads et de riffs mélodiques typés black/death qui font du bien aux esgourdes en surchauffe. On retiendra en particulier les jolis soli de « Shun The Light » (qui n’aurait pas fait tache sur un album de Lord Belial), « Overlord » ou encore « Death obsession (Black destiny part II) ».

Sacramentum n’a pas pour autant complètement oublié ses amours black/death, le fan de la première heure reconnaîtra la patte d’Anders Brolycke, notamment sur quelques mélodies aux riffs de breaks ou de passages plus posés. Mis à part cela et le chant black de Nisse, qui d’ailleurs ne colle pas spécialement au style et montre ses faiblesses lors des cris prolongés, il fait avouer qu’il est bien difficile de reconnaître le groupe qui a sorti Far Away From The Sun : un groupe de thrash/death mélodique suédois de plus en quelque sorte… C’est bien dommage car il y a d’excellents passages supra headbanguant... Malheureusement ils restent bien trop inégaux et font ressentir une musique très linéaire (difficile d’écouter l’album d’une traite), sauvés in extremis par une grosse accélération ou un soli ultra technique de l’un des deux gratteux de choc. Un bon album certes (on préférera un bon The Forsaken tout de même), mais très loin de la qualité du reste de leur discographie…

Peu de temps après la sortie de Thy Black Destiny le groupe annoncera sa séparation…. Sacrementum quittera la scène après dix ans d’existence dont un album classé comme l’un des meilleurs album black de la planète (ouais rien que çà !). Nul ne sait ce que sont devenus les membres du groupe, seul le batteur Nicklas Rudolfsson demeure dans le monde metallistique avec The Funeral Orchestra (Funeral Doom) et Deathwich (Black/Thrash). Rest In Peace.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sacramentum
Black/Death/Thrash mélodique
1999 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (5)  7.7/10
Webzines : (4)  6.55/10

plus d'infos sur
Sacramentum
Sacramentum
Black/Death/Thrash mélodique - 1990 - Suède
  

tracklist
01.   Ironwinds
02.   The Manifestation
03.   Shun the Light
04.   Demonaeon
05.   Overlord
06.   Deathobsession
07.   Spiritual Winter
08.   Rapturous Paradise
09.   Weave of Illusion
10.   Thy Black Destiny

line up
voir aussi
Sacramentum
Sacramentum
The Coming Of Chaos

1997 - Century Media Records
  
Sacramentum
Sacramentum
Finis Malorum (EP)

1994 - Adipocere Records
  
Sacramentum
Sacramentum
Far Away From The Sun

1996 - Adipocere Records
  

Essayez aussi
Prezir
Prezir
Contempt (EP)

2017 - Autoproduction
  
Cop Skeletons
Cop Skeletons
Cop Skeletons (EP)

2018 - Grimfuture records
  
Torchbearer
Torchbearer
Yersinia Pestis

2004 - Metal Blade Records
  
Voidhanger
Voidhanger
Dark Days Of The Soul

2018 - Agonia Records
  
Spearhead
Spearhead
Decrowning The Irenarch
(The Doctrine Of Imperial Fidelity And The Supert...

2007 - Invictus Productions
  

Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique
Abhorrence
Evoking The Abomination
Lire la chronique
Resent
Crosshairs
Lire la chronique
Old Corpse Road
On Ghastly Shores Lays the ...
Lire la chronique
Unholy
From the Shadows
Lire la chronique