chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

To-Mera - Transcendental

Chronique

To-Mera Transcendental
C'est après s'être échappée du groupe de metal progressif hongrois Without Face que Julie Kiss décida de fonder To-Mera avec son collègue Lee Barrett autrefois membre de Extreme Noise Terror et Disgust. L'aventure commence en 2005 et le duo se presse de réunir autour de lui un line-up de qualité et enregistre sa première démo en juillet. Apparemment convaincu de la qualité des anglais, Candlelight leur propose une signature et leur permet de sortir ce premier album intitulé "Transcendental". Voilà pour la petite présentation.

Alors que peut bien jouer un groupe de metal progressif emmené par une femme ? Du metal progressif à chant féminin pardi ! To-Mera c'est donc ça pour résumer très brièvement la situation. Leur musique est clairement construite autour du chant de Julie qui occupe la place de choix même si les parties totalement instrumentales sont nombreuses. Avec ce premier album, le groupe est allé explorer de multiples recoins, passant du metal atmosphérique à des parties plus incisives, en passant par des inspirations plus "jazzy" (toutes proportions gardées) avec toujours cette même voix féminine qui se rapproche ce celle de Cristina Scabbia de Lacuna Coil en un peut moins puissante et sensuelle. On retrouve également beaucoup de claviers, parfois sous forme de piano, parfois simplement en arrière plan pour renforcer l'ambiance et malheureusement parfois de piètre gout avec un son digne des années 80 mais ça n'arrive pas souvent.

Alors je vois arriver de loin les "gna-gna-gna-groupe-a-chanteuse", "gna-gna-gna-groupe-facile-fric", "gna-gna-gna-pour-les-gonzesses" et pourtant, To-Mera ne fait pas parti de ceux là. Au contraire, leur musique personnelle et complexe fait de "Transcendental", un album difficile à cerner, parfois même un peu trop où l'on peine à savoir où le groupe veut en venir. La technique et les bonnes idées sont là mais pour une musique sensée être riche en émotions, on reste un peu sur sa fin, notamment à cause du chant de Julie que j'ai trouvé un peu monotone.

Pour un premier album, cela reste tout à fait honorable et encourageant d'autant plus que les anglais jouissent d'une identité bien trempée. On peut noter au passage l'excellente production et l'artwork absolument somptueux qui sied à merveille à l'image de leur musique, entre douceur et chaos. Si vous aimez le metal progressif, To-Mera est un groupe à découvrir qui j'en suis sûr, n'a pas encore tout donné.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Cannibal JC citer
Cannibal JC
14/09/2006 0:52
Moi qui ne suis pas fan de Metal Progressif forcément, je suis rentré agréablement bien dans la galette. L'univers musicale de To-Mera est des plus riche Sourire
Kleim Antyne citer
Kleim Antyne
13/09/2006 22:24
Connais pas mais la description suscite ma curiosité.
Je ne peux m'empêcher de faire un parallèle avec mon propre projet, de metal progressif à chant féminin que J'AI formé et dont le nom est Mortema... To-Mera.... c'est troublant....
langoustator citer
langoustator
11/09/2006 22:02
Candlelight et Lee Barrett, c'est un peu logique qand on connait le passé du bonhomme. Clin d'oeil
Sinon musicalement c'est pas mal, mais je n'irai pas jusqu'à l'achat.
Dead citer
Dead
11/09/2006 9:02
Sortie prévue le 11 septembre !

Des mp3s sont disponibles sur leur myspace !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
To-Mera
Metal progressif
2006 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (17)  7.16/10

plus d'infos sur
To-Mera
To-Mera
Metal progressif - 2005 - Royaume-Uni
  

écoutez
vidéos
Blood
Blood
To-Mera

Extrait de "Transcendental"
  

tracklist
01.   Traces
02.   Blood
03.   Dreadful Angel
04.   Phantoms
05.   Born Of Ashes
06.   Parfum
07.   Obscure Oblivion
08.   Realm Of Dreams

Durée totale : 52:39

line up
voir aussi
To-Mera
To-Mera
Delusions

2008 - Candlelight Records
  

Essayez aussi
Meshuggah
Meshuggah
The Violent Sleep of Reason

2016 - Nuclear Blast Records
  
Pain of Salvation
Pain of Salvation
The Perfect Element, Part. I

2000 - InsideOut Music
  
Dream Theater
Dream Theater
Six Degrees of Inner Turbulence

2002 - Elektra Records
  
Dream Theater
Dream Theater
Black Clouds & Silver Linings

2009 - Roadrunner Records
  
Dream Theater
Dream Theater
Train Of Thought

2003 - Elektra Records
  

Aria
Generator of Evil
Lire la chronique
Ruttokosmos
Kärsimys (Compil.)
Lire la chronique
Disrupted
Pure Death
Lire la chronique
Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast