chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
46 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Recueil Morbide - Waste Of Senses

Chronique

Recueil Morbide Waste Of Senses
J'avais toujours entendu beaucoup de bien à propos de Recueil Morbide, jeune groupe franc-comptois formé en 2000. Mais bizarrement je ne m'étais pas plus que ça intéressé à sa musique, les connaissant seulement par le biais du morceau "Harmonity", pourtant excellent avec ses influences Morbid Angel. Ce nouvel opus baptisé Waste Of Senses, le 2ème des Français après Hurt By Human Race sorti en 2002, était donc l'occasion pour moi de confirmer (ou pas) la rumeur.

Hé bien je confirme! Recueil Morbide fait du bon, du très bon. Du brutal death certes classique dans sa construction mais intéressant à plus d'un titre. Chose appréciable pour commencer: une production béton, bien claire, qui permet une compréhension de tous les instruments. La grosse caisse est par contre un peu trop envahissante mais rien de bien grave. Le niveau technique des musiciens impressionne: les guitaristes savent manier le manche avec d'excellents tremolos à la fois vicieux et mélodiques et quelques soli agréables ("Culture Of Hatred", "Face Your Fear"), le batteur varie bien son jeu (même si je regrette que les semi-blasts soient quasi omniprésents au détriment des vrais blast-beats) et le bassiste ne reste pas caché dans le placard en attendant que ça se passe.

Plus concrètement, la musique de Recueil Morbide, ce sont des morceaux courts (rarement plus de 3 minutes) à la fois brutaux et mélodiques. Du blast bien lourd qui ne fait pas de quartiers et, dans la majorité des cas, des riffs en tremolo relativement mélodiques et diablement accrocheurs. Le groupe en abuse un peu trop d'ailleurs je trouve, ce qui peut devenir une source d'agacement mais heureusement, ceux-ci sont de qualité alors on oublie qu'ils se répètent un peu. La critique principale porterait plutôt sur la durée des morceaux, évoquée quelques lignes au-dessus. Certains titres sont clairement trop courts et mériteraient une fouille plus approfondie. "Beauty With Painful Thorns" (2'16), "Knowledge Needs Pain" (2'18) ou pire "Crève" (1'41) et "Face Your Fear" (1'08) pour citer quelques exemples. Recueil Morbide ne faisant pas du grind, cette urgence n'est pas spécialement indispensable. Du coup c'est un peu frustrant d'écouter de bons titres qui se finissent aussi rapidement, sans qu'on n'ait eu le temps de réellement les apprécier. Pourtant le groupe a le talent nécessaire pour composer des morceaux plus longs, j'en veux pour preuve les très bons "(I Am) The Snake", "No Life" ou "Culture Of Hatred" qui affichent respectivement 4'36, 4'23 et 3'34 au compteur. Recueil Morbide gagnerait ainsi à réduire le nombre de morceaux (il y en a 16 ici dont une intro et une outro) et à développer certains davantage.

Mais ce petit bémol ne doit pas masquer la grande qualité de ce Waste Of Senses. Une qualité qui vient notamment d'une diversité appréciable, que ce soit dans les rythmiques mais aussi, et surtout, dans les vocaux. Recueil Morbide utilise ainsi rien de moins que 4 intonations différentes, un chiffre rarement atteint par un groupe de brutal death, ce qui permet à nos petits Français de se démarquer de la masse et de s'approprier une personnalité. La voix majoritaire est une voix gutturale bien grasse carrément impressionnante mais on retrouve également du hurlement plus écorché qui apporte quelques influences hardcore (2-3 mosh-parts font aussi leur apparition), du chant grave plus "naturel" et une voix porcine. Bref, de quoi varier les plaisirs et éviter une lassitude parfois de mise chez les groupes d'extrême.

Voyez donc que si Waste Of Senses n'est pas parfait, il regorge assez de bonnes choses pour mériter toute votre attention. Brutal sans être indigeste, mélodique mais pas raccolleur, technique tout en restant accrocheur, sale mais pas repoussant, Recueil Morbide peut plaire à beaucoup de monde. Clairement un groupe qui sert notre fierté nationale!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

GanjannibaL citer
GanjannibaL
09/10/2006 12:44
Excellent, un bon groupe qu'en mérite !
Dead citer
Dead
09/10/2006 09:26
Keyser a écrit : Je précise que l'image affichée n'est pas du tout la pochette de l'album, me demandez pas pourquoi, sûrement un bug de la nouvelle version...

Oui désolé pour la pochette, en fait c'était la pochette par défaut quand il n'y avait de pochette dans la version de test. Il va falloir que je la change Moqueur
citer
OMG
09/10/2006 01:54
OMG OMG OMG MAIS OMG !!!

MAIS C'est ENOOoooOOrmMEee !!!!!!!


MAIS OMG !!!
Keyser citer
Keyser
08/10/2006 19:58
Ayé, voilà la vraie pochette!
Scum citer
Scum
08/10/2006 17:56
Crève, ça c'est du titre Gros sourire

Vu en concert hier soir, très efficace comme formation.
Krow citer
Krow
08/10/2006 15:14
C'est la pochette d'un album de Porcupine Tree si ma mémoire ne me fait pas défaut.
Keyser citer
Keyser
08/10/2006 14:39
Je précise que l'image affichée n'est pas du tout la pochette de l'album, me demandez pas pourquoi, sûrement un bug de la nouvelle version...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Recueil Morbide
Brutal Death
2006 - Rupture Music
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (9)  7.5/10

plus d'infos sur
Recueil Morbide
Recueil Morbide
Brutal Death Moderne - 2000 - France
  

tracklist
01.   Opening
02.   Rupture
03.   Through The Mirror
04.   Perpetual Movement
05.   Beauty With Painful Thorns
06.   No life
07.   Crève
08.   NxMxE
09.   (I Am) The Snake
10.   Flow Of Suffering
11.   Knowledge Needs Pain
12.   Culture Of Hatred
13.   Face Your Fear
14.   4 Saisons
15.   Waste Of Senses
16.   Closing

Durée totale: 43'44

line up
parution
18 Octobre 2006

voir aussi
Recueil Morbide
Recueil Morbide
A Neverending Fight

2008 - Rupture Music
  

Essayez aussi
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
Mafia (EP)

2010 - Willowtip Records
  
Heisenberg
Heisenberg
The Empire Business (EP)

2017 - Amputated Vein
  
Savage Annihilation
Savage Annihilation
Quand S’abaisse La Croix Du Blasphème

2017 - Xenokorp
  
Obnoxious
Obnoxious
Lab #01

2010 - Autoproduction
  
Amon
Amon
Liar In Wait

2014 - F.D.A.
  

Galvanizer
Sanguine Vigil
Lire la chronique
Abysmal Torment
The Misanthrope
Lire la chronique
Dalkhu
Lamentation and Ardent Fire
Lire la chronique
KEN Mode
Loved
Lire la chronique
Mara
Thursian Flame
Lire la chronique
Cardiac Arrest + Deadfuck + Pulsating Cerebral Slime
Lire le live report
Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique