chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Right 4 Life - Pride And Joy... Have Gone Dull

Chronique

Right 4 Life Pride And Joy... Have Gone Dull
Beaucoup d’entre vous ont certainement déjà entendu ou vu le nom de Right 4 Life. Un des fers de lance de la scène hardcore old school française et européenne. Véritables stakhanovistes de la scène, ils ont déjà brûlé les planches avec de nombreux grands noms du genre (Madball, Sick Of It All, 25 Ta Life, Youth Of Today…). En effet, même si ce « Pride and joy…have gone dull » n’est que leur deuxième album, le groupe de Nantes existe depuis déjà plus de dix ans tout de même. Loin de moi l’idée de faire passer R4L pour des flemmards, bien au contraire, on dénombre ainsi à leur actif pas moins de 2 démos, 1 split, 2 MCD et un premier album (« Off the beaten tracks » sorti en 2002) qui avait d’ailleurs été accueilli plus que chaleureusement par la critique.
On sait bien que pour un groupe le second album est souvent une étape cruciale, d’autant plus lorsque le premier opus était, lui aussi, réussi. Alors je vais immédiatement casser le suspens en vous disant que R4L a passé le cap haut la main. En effet, « Pride and Joy…have gone dull » enterre littéralement son prédécesseur.
Déjà, le groupe assure ses arrières en s’octroyant les services d’Alan Douches pour le mastering (Hatebreed, Converge, DEP…). Mais évidemment ça ne fait pas tout, et heureusement R4L possède également un allié de taille pour faire un bon album : le talent. On sent en effet un gros travail de composition derrière tout ça. Bien sûr, rien n’a vraiment changé par rapport à « Off the beaten tracks ». Pas de révolution à l’horizon, les fans ne seront pas déboussolés. On a toujours le droit à un bon hardcore old school, fièrement inspiré de la scène new-yorkaise, mélodique et efficace comme une bonne fessée. Bref un véritable condensé d’énergie.

Les titres sont assez variés, entre pur hardcore (« In the back of my mind », « Circle of hate », « Waste my time » et ses 14 secondes, « Ask why die »), quelques influences plus mélodiques (« Misfortunes », « The Greatest Pain »), d’autres plus rock dans l’esprit me faisant parfois penser à Headcharger pour le côté très frais (« Here », « In those days », la fin de « In the back of my mind »). Les riffs sont très travaillés et recherchés, les compos aérées et l’ensemble s’écoute vraiment sans aucun sentiment de redondance ou d’ennui. On a en plus le droit à une production et un mix nickels où tous les instruments sont à leur place, aucun n’empiétant sur le territoire de l’autre, aucun n’étant relégué à la seconde place. Je pense en particulier à cette basse omniprésente et qui n’hésite pas parfois à prendre le pas sur les guitares pour notre plus grand plaisir (« Misfortune », « Here », « Ask why die », « In those days »). Olivier nous offre quant à lui une prestation vocale dans un pur style écorché, certes assez peu varié mais toujours efficace, aidé de temps en temps par ses compères pour quelques inévitables sing alongs. A noter que l’album se termine sur une superbe instrumentale (« …shall fade away »).

Nos cinq nantais ont donc su construire un album solide, bourré de tubes potentiels (« Circle of hate » destiné à devenir un incontournable du groupe, « In the back of my mind », « Here », « Ask why die », « In those days »…), digne successeur de « Off the beaten tracks », mais sans pour autant se reposer sur leurs lauriers. « Pride and joy…have gone dull » est un album plein de maturité, et gageons qu’avec toute l’énergie que met le jeune label Free Edge Conspiracy à pousser ses poulains vers les plus hauts sommets, ce nouvel opus ne saurait passer inaperçu aux yeux de la scène hardcore européenne.


NB : le CD contient également une partie CD-Rom comprenant bio, paroles, photos, un clip…ainsi qu’un CD bonus d’un concert entier enregistré à Paris.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Right 4 Life
Hardcore old school
2006 - Free Edge Conspiracy
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Right 4 Life
Right 4 Life
Hardcore old school - France
  

tracklist
01.   For your own good
02.   In the back of my mind
03.   Misfortunes
04.   Circle of hate
05.   Here
06.   Waste my time
07.   Ask why die
08.   My own misery
09.   Time
10.   The Greatest pain
11.   Pride and joy
12.   In those days
13.   To each his own
14.   ... shall fade away

Durée totale: 38'11

parution
21 Septembre 2006

Essayez aussi
D.C.A.
D.C.A.
Démo (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Disturb / Fat Society
Disturb / Fat Society
From South We Rise (Split-CD)

2006 - Customcore Records
  
Converge
Converge
Axe To Fall

2009 - Epitaph Records
  
Converge
Converge
No Heroes

2006 - Epitaph Records
  
Ringworm
Ringworm
The Venomous Grand Design

2007 - Victory Records
  

Sad
Misty Breath of Ancient For...
Lire la chronique
Origin'Hell
Realm Of The Necromass
Lire la chronique
Shit Life / Noisy Neighbors
Competitive Victimhood (Spl...
Lire la chronique
Incinerate
Sacrilegivm
Lire la chronique
Life's Question
A Tale Of Sudden Love And U...
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Mestarin kynsi
Lire la chronique
Defeated Sanity
The Sanguinary Impetus
Lire la chronique
Lilim
Weighted Ghosts
Lire la chronique
Necrowretch
Welcome To Your Funeral (Live)
Lire la chronique
Sedimentum / Phobophilic
Horrific Manifestations (Sp...
Lire la chronique
Gorguts
Obscura
Lire la chronique
Dead Can Dance
Within The Realm Of A Dying...
Lire la chronique
Dwarrowdelf
Evenstar
Lire la chronique
Aborted Fetus
Pyramids Of Damnation
Lire la chronique
Rotting Christ
Non Serviam
Lire la chronique
Savagery
Off The Ruins... (EP)
Lire la chronique
Pig Destroyer
The Octagonal Stairway (EP)
Lire la chronique
Orchid
Dance Tonight! Revolution T...
Lire la chronique
Abyssal Ascendant
Chronicles Of The Doomed Wo...
Lire la chronique
Crucifix
Visions Of Nihilism (Compil.)
Lire la chronique
To Conceal The Horns
Purist
Lire la chronique
Death Invoker
Necromancy, Damnation, Reve...
Lire la chronique
Seep
Souvenirs Of A Necrosadist ...
Lire la chronique
Precaria
Nigraluminiscencia (Compil.)
Lire la chronique
Six Feet Under
Nightmares Of The Decomposed
Lire la chronique
Drastus
Serpent’s Chalice – Materia...
Lire la chronique
Narrow Head
12th House Rock
Lire la chronique
Necrophobic
Dawn Of The Damned
Lire la chronique
Mortality Rate
You Were the Gasoline (EP)
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Show​-​off Cadavers – The A...
Lire la chronique