chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
105 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Moonspell - Irreligious

Chronique

Moonspell Irreligious
Après un "Wolfheart" sombre et énigmatique, Moonspell amorce la transition vers l'album qui sera celui de la rupture, le fameux "Sin/Pecado". Alors pour de nombreux fans qui n'ont pas retrouvé leurs portugais après "Irreligious", ce deuxième album demeure le chef-d'oeuvre du groupe, chef-d'oeuvre dont l'aura n'aura même pas souffert de cette immonde croûte lui servant de visuel, c'est vous dire. D'années en années, j'ai pioché de manière assez anarchique dans leur discographie, en l'évitant par peur d'être déçu. A force d'en lire du bien, j'ai finalement craqué sans pouvoir m'empêcher de l'aborder en pensant découvrir quelque chose de grandiose. Et sans être totalement déçu, je suis resté un peu sur ma faim.

On ne le savait pas encore à l'époque, mais il faudra s'y faire : Moonspell est un groupe qui a du mal à rester en place et qui ne peut pas s'empêcher de ne pas se répéter. Dès les premières minutes, ce second album met clairement les choses au point. "Irreligious" délaisse les ambiances transylvaniennes pour adopter une formule plus efficace, plus directe à l'image du morceau d'ouverture "Opium". Bon nombre de titres possèdent d'ailleurs une durée étonnamment courte, dépassant rarement les 4 minutes ! Moonspell alterne ici et là, parties rapides et parties atmosphériques sans schéma prédéfini de structure ou de durée. Les claviers se font un peu plus discrets au profit des guitares qui portent désormais la mélodie et s'offrent quelques solos de toute beauté ("Full Moon Madness"). Toutefois, même si l'ensemble reste assez homogène au niveau du style pratiqué, il m'a fallu un certain temps pour l'assimiler... Au milieu de tout ça, on trouve des choses plutôt surprenantes comme le très heavy "Raven Claws" au chant féminin assez... spécial, ou encore la douteuse instrumentale "Subversion" mais rien de très génant. Fernando quant à lui, use toujours de ses 2 voix et excelle surtout dans le beuglement sauvage, le reste se révélant moins excitant.

Mais faisons fi de ces futiles détails. Ce qui compte chez Moonspell, c'est l'atmosphère. Et encore une fois, le groupe n'a pas failli. L'univers pourrait paraître plus facile d'accès que celui de "Wolfheart" mais "Irreligious" porte toujours autant la force de leurs racines méditerranéennes que l'on ressent à chaque instant. Moonspell a son style, son son et ce deuxième essai nous montre une fois de plus à quel point le quintette ne souffre d'aucune comparaison, ni d'aucun rival. Mais malgré des progrès incontestable sur tous les plans, l'album compte encore quelques fautes de goût de mon point de vue, au niveau du chant, du clavier ou de certains refrains ("Raven Claws", "Ruin & Misery", "Herr Spiegelmann") malheureusement car souvent associés à des couplets excellentissimes.

Alors Peut-être ai-je été totalement perverti par la découverte de "Sin/Pecado", un de mes premiers albums de metal ? "Irreligious" ne m'a pas autant emballé que son successeur mais n'en demeure pas moins un bon album, plus abouti que son grand frère, toujours aussi riche et profond. Pour ceux qui se sont arrêté ici, il leur faudra attendre 7 ans et l'album "The Antidote" (qui porte bien son nom) pour voir Moonspell en finir avec ses expérimentations et retourner à un style plus proche de ses racines.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

heylel citer
heylel
27/08/2015 15:54
note: 10/10
attention, album CULTISSIME... une ambiance de dingue sur cet album, digne d'un film dédié à mephisto... un album qui se réécoute tellement facilement tant son identité est unique...
pj666 citer
pj666
24/11/2006 20:40
D'accord avec la chronique, cet album est très bon.

Et dans le style "chant crié / chant clair" gothique leur chanteur est un très bon, sur un registre assez casse-gueule.

Et OPIUM..........
citer
Gothenburg
15/11/2006 22:58
Ca tombe bien, hier j'écoutais Sin Picado justement mais j'ai jamais réussi à me pencher vraiment sur les autres albums appart le tout dernier que j'aime beaucoup! En tout cas c'est vraiment la référence du genre et il faudrait que je me penche sur les autres albums.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Moonspell
Metal gothique sombre
1996 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (7)  8.21/10
Webzines : (11)  8.13/10

plus d'infos sur
Moonspell
Moonspell
Metal orchestral - 1992 - Portugal
  

vidéos
Opium
Opium
Moonspell

Extrait de "Irreligious"
  

tracklist
01.   Perverse... Almost Religious
02.   Opium
03.   Awake
04.   For A Taste Of Eternity
05.   Ruin & Misery
06.   A Poisoned Gift
07.   Subversion
08.   Raven Claws
09.   Mephisto
10.   Herr Spiegelmann
11.   Full Moon Madness

Durée : 42 min.

line up
voir aussi
Moonspell
Moonspell
The Butterfly Effect

1999 - Century Media Records
  
Moonspell
Moonspell
Alpha Noir / Omega White

2012 - Napalm Records
  
Moonspell
Moonspell
Darkness And Hope

2001 - Century Media Records
  
Moonspell
Moonspell
Under Satanae

2007 - Steamhammer Records (SPV)
  
Moonspell
Moonspell
The Antidote

2003 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Elend
Elend
Les Ténèbres Du Dehors

1996 - Holy Records
  
Elend
Elend
Winds Devouring Men

2003 - Holy Records
  
Elend
Elend
Sunwar The Dead

2004 - Holy Records
  
Elend
Elend
The Umbersun

1998 - Music For Nations
  

Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique